Comment organiser le télétravail en France

 Article modifié dernièrement le 16 Mar 2017 @ 22 h 45 min

Pour une majorité d’employés insatisfaits de leur emploi ou malheureux avec leur patron et leurs collègues de travail (dépression, maltraitance, violence), le télétravail apparaît comme une véritable bulle d’oxygène dans le monde du travail, un rêve inassouvi capable de résoudres leurs problèmes de garde d’enfant. Mais pas n’importe quel télétravail et pas n’importe comment :

Réduction des charges des entreprises qui utilisent le télétravail

C’est la proposition faite par de nombreux salariés qui en ont assez d’une entreprise fouettarde et pratiquant le contrôle systématique de l’employé. La philosophie est la suivante : l’employé n’est plus rémunéré en heures passées au travail mais au résultat, à la productivité. Il peut remplir cet objectif de chez lui s’il le désire, ou de n’importe où d’ailleurs. En France les dirigeants n’ont pas confiance en leurs employés et préfèrent les avoir à l’oeil pour les contrôler. Avec ce nouveau moyen de paiement, peu leur importe : l’employé serait payé en fonction des ses objectifs atteints.

Télétravail

Droit à la déconnexion pour protéger l’employé et ne pas qu’il s’auto-flagelle en travaillant non-stop

C’est en effet la principale critique du télétravail : l’isolement du travailleur chez lui non-stop. Le droit à la déconnexion permettrait de résoudre ce problème, il serait à développer.

Couverture du réseau très-haut-débit sur l’ensemble du territoire pour favoriser le télétravail

Le développement du télétravail passe par un aggrandissement de la couverture THD (très haut débit) pour éviter que les campagnes soient les seules à ne pas profiter de la fibre optique. Sans cette démarche, cette mesure en faveur du travail serait injuste et favoriserait une nouvelle exode rurale.

Moins de gasole, d’essence, de temps de transport

Le télétravail lutte contre les problèmes écologiques en supprimant les temps de transports pour se rendre « au travail ».

Encourager le coworking pour ne pas être seul à la maison

Isoler en faisant du télétravail ? Pas si les personnes pratiquant ce mode de travail se réunissent pour travailler ensemble dans un lieu prédéfini ! Ce ne serait pas une entreprise mais une espèce de cybercafé où les employés de différentes boîtes pourraient se retrouver pour se mettre au travail au même moment. Bref, l’idée d’une nouvelle entreprise.

Favoriser aussi le bonheur au sein de l’entreprise : qu’on soit heureux aussi au travail

Ces mesures en faveur du télétravail pourraient aussi s’accompagner de mesures pour le travail en général. Aujourd’hui, le cri d’alarme général c’est que les français ne sont plus heureux au travail. Ils ne s’y épanouissent plus, et trop de contraintes leur sont imposées (comment garder ses enfants quand les deux parents travaillent et qu’on leur demande des horaires atypiques ?). Peu d’emplois vous font travailler uniquement entre 09h00 et 16h00 du lundi au vendredi ! Soyez honnêtes. La plupart débordent la nuit et le week-end.

Certes tous les emplois ne s’accomodent pas du télétravail mais cette vision va peut-être dans le bon sens. D’une manière générale, si on règle ce problème de dépression et de frustration au travail, peut-être que le télétravail n’aura plus autant la côte qu’elle a aujourd’hui dans les yeux de beaucoup de personnes (voir aussi : De la difficulté de travailler sur internet).

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Share This