Google Play Music, Deezer, SoundCloud : que choisir ?

Photo of author
Écrit par Mallory Lebel

Aidons les citoyens à protéger leurs communications & leurs discussions numériques, qu'ils puissent vivre sans craindre d'être surveillés.

On dit toujours que les français adorent écrire et qu’il y a plus d’écrivains en France que de lecteurs… Mais je constate que si les gens se mettent facilement à l’écriture d’un roman, il n’y a pas tant que ça de blogs français ni d’articles en ligne.

Bref, tout ça pour en venir à mon test sur quelques services de musique en streaming, dont on ne trouve quasiment aucun « test maison » en France. Réveillons-nous en France ! C’est à nous de prendre la parole si on veut qu’internet reste amateur et libre. Si vous laissez éternellement les magazines payants ou les grosses enseignes nous inonder de leurs papiers sponsorisés, internet va ressembler dans un avenir proche à nos émissions de télévision actuelles.


Mon test impartial de 3 services de musique en streaming

Forfaits payants : Deezer, SoundCloud et Google Play Music

Ces tests n’engagent que moi, je n’ai pas la prétention d’être forcément objectif, je donne simplement mon avis (pour le coup honnêtement) après avoir essayé ces trois plates-formes.

Personnellement j’utilise la musique en streaming exclusivement en ligne ; que ce soit en 4G ou sur internet j’ai toujours accès au web, de ce fait je n’ai pas parlé dans ce test des possibilités qu’ont ces plates-formes de télécharger de la musique pour l’écouter hors-ligne.

Tarifs : Précisons que les 3 forfaits payants de Deezer, SoundCloud et Google Play Music sont à peu près les mêmes à savoir 9 euros par mois.

Musique en streaming


Deezer

Deezer est le premier site de musique en streaming que j’ai testé et adopté, tout simplement grâce à ma box Orange qui m’offrait 3 mois premium gratuits. J’ai donc découvert ce monde de la musique illimitée grâce à lui et j’en ai été, je dois dire, relativement content jusqu’au bout.

Je me suis mis à adorer ce genre de services pour plusieurs raisons :

  • 1/ 9,99 euros par mois, à la rigueur c’est un CD par mois ni plus ni moins
  • 2/ vous avez accès à toute la musique du monde de manière illimitée
  • 3/ plus important encore : vous pouvez découvrir des genres et des auteurs que vous n’auriez jamais écoutés sans ça. Evidemment : vous n’avez plus peur d’essayer un genre ou un autre puisque de toute façon vous ne pourrez jamais regretter votre achat.

Deezer, je crois, est un peu un melting pot de tout ce qui se fait dans le genre et je crois qu’on ne se trompe tout simplement pas en le choisissant, un peu comme Spotify. L’offre de musique est conséquente sur toutes les plates-formes de ce genre et la qualité d’écoute aussi.

Deezer sur téléphone
Deezer sur téléphone

3 qualités de Deezer

1- Comme je viens de le dire, cette plate-forme est complète, l’offre d’écoute conséquente, elle mélange un peu toutes les qualités des autres plates-formes concurrentes sans aller forcément jusqu’au bout à chaque fois :

  • vous y trouverez du réseau social
  • une possibilité bien sympathique de créer des  playlists que vous pourrez rendre publiques et voir commentées / partagées sur Deezer
  • une possibilité de partager sur Twitter et Facebook
  • une fonction « radio » qu’on retrouve en plus poussée sur Google Play Music, avec un moteur de recherche de musique

2- Deezer est français à l’origine et vous retrouverez pas mal de commentaires français, ce qui est sympa pour se créer une communauté.

3- J’adore les boutons recherchant les artistes similaires à celui qu’on écoute. Cette fonction vous permet de surfer sur des artistes qui ne vous étaient pas connus auparavant et qui sont dans le même style de musique que vous recherchez.

Flèche bleue vers le bas

Cerise sur le gâteau : comme dans Google Play Music, lorsque vous cliquez sur un artiste vous avez un accès direct à ses meilleurs morceaux, ce qui permet de découvrir rapidement ce qu’il a fait de mieux.

Les défauts de Deezer

1- Les playlists, une des fonctions qui me plaît le plus sur Deezer, ne sont pas mises à jour

Vous allez me dire c’est la faute des usagers qui ne mettent pas à jour leurs listes, pas celle de Deezer.

Oui mais on en vient à un deuxième point : j’ai l’impression, au vu des commentaires que j’observe sur la plate-forme, que Deezer est de moins en moins utilisé et cela m’inquiète. Pour moi, sa force par rapport à ses concurrents c’est son côté social en France, sa communauté. C’est là que Deezer devrait travailler en s’inspirant de SoundCloud et de sa possibilité d’insérer un commentaire au milieu d’un morceau, par exemple. Si Deezer perd de ses utilisateurs, pour moi il perdra son intérêt.

2- Son application toute récente, que personnellement j’utilisais sur PC, est bugguée

Vous me direz « oui mais elle est toujours en version bêta ». Il n’empêche que pour moi l’interface de cette application n’est pas assez réussie ni assez sociale. Trop rigide. Cet inconvénient a peut-être disparu aujourd’hui, si on se réfère à la nouvelle page de téléchargement de l’appli.

3- Deezer fait un peu tout mais au final je préfèrerais qu’il se spécialise

Le problème, c’est que ses concurrents vont rapidement proposer les mêmes fonctions en mieux.


SoundCloud

J’avoue que SoundCloud est mon chouchou. Un chouchou « partial » et « favorisé » parce que j’adore la techno.

Je le dis directement : SoundCloud est réellement un énorme coup de coeur pour moi, j’adore ce service de musique en streaming et pourtant, à mon grand regret, je m’en sépare et je vais vous expliquer pourquoi.

SoundCloud interface
SoundCloud interface

Les avantages de SoundCloud

1- SoundCloud est pour le coup réellement axé vers le social, le partage et le commentaire

Les morceaux défilent sous vos yeux de manière très belle avec un graphique ondulant. Lorsque vous voulez commentez à un moment donné du morceau, vous pouvez créer un commentaire qui ne se verra qu’à un moment précis. Génial pour exprimer votre contentement quand un morceau de house s’envole et vous fait planer.

Ensuite SoundCloud est conçu pour la création de playlists maisons qu’il est facile, pour tout un chacun, de découvrir puisqu’elles apparaissent tout simplement dans le moteur de recherche.

2- L’application de SoundCloud est pour moi très belle

  • Elle est très fonctionnelle et agréable à la rétine
  • Sympa de voir le morceau qui défile en ondulant
  • L’app. ne bugue pas
  • Sa couleur orange est caractéristique
  • Elle fidélise

3- J’adore la thématique de SoundCloud qui est plus axée TECHNO HOUSE que les autres plates-formes

C’est bien simple : même si sa version payante donne accès à une offre artistique très variée, SoundCloud est le paradis des Rave Party.

SoundCloud permet d’uploader ses mix simplement, et vous retrouvez des mix house tout simplement sublimes, comme des concerts de DJ’s introuvables autrement.

Celui, comme moi, qui adore la techno, pourrait très bien se contenter de l’offre gratuite tant les mixs uploadés par des amateurs valent le coup.

Le revers de la médaille pour SoundCloud

Qualité sonore

Revers de la médaille : ces mix font pour moi tout l’attrait de SoundCloud mais par contre leur qualité sonore n’est pas forcément au top. Dommage.

Pour moi, SoundCloud devrait continuer à s’orienter ves les mix techno house mais les uploader officiellement, en poussant la qualité au maximum. Les basses, en matière de house, c’est quand même primordial.

Moins de choix

Je trouve que l’offre payante offre moins d’artistes de variétés que les services concurrents.

La concurrence

Malheureusement pour SoundCloud, j’ai l’impression que la concurrence lui fait beaucoup de mal car, comme pour Deezer, je trouve qu’il y a de moins en moins d’interractions par les usagers qui commentent et partagent.

Du coup, s’il ne vit plus, SoundCloud perd rapidement de son intérêt. Pour preuve : parmi les mixes de DJ, la plupart sont datés de plusieurs années…

Pour moi, SoundCloud devrait arrêter d’essayer de se diversifier et de rivaliser avec les autres grands services généralistes comme Spotify, Deezer, Google Play Music, Amazon Music, Apple Music et j’en passe.

SoundCloud devrait réellement se spécialiser dans la techno, à la limite le rap et l’indépendant. S’orienter encore plus sur le partage, le commentaire et le social. Devenant un service DE NICHE, il aurait un public ciblé mais fidèle.

Car pour le moment, il est bien connu que SoundCloud a de gros ennuis financiers, il n’arrive pas à être rentable et cela n’est pas très engageant pour les nouveaux utilisateurs qui veulent qu’on leur fasse découvrir de la musique.

Flèche bleue vers le bas

A noter : J’ai découvert récemment une autre utilité à Soundcloud qui m’a fait revenir sur ce service. En créant un compte, vous avez accès à une rubrique « Uploader » sous votre profil. Là, vous avez le droit d’uploader 3 heures de musique, podcast ou enregistrement de votre choix (conformément aux droits d’auteur). Une fois que vous l’avez uploadé, vous pourrez bénéficier du système d’intégration et de partage génial de SoundCloud pour insérer votre contenu sur vos plates-formes !

Google Play Music

Pour Google Play Music, j’essaierai d’être un peu plus rapide mais il faut quand même expliquer pourquoi j’ai décidé de m’y abonner définitivement depuis maintenant deux ans.

Attention : je ne partage ma Playlist de J’aime que sous la torture !

Flèche bleue vers le bas

Ma playlist "J'aime" sur Google Play Music

Les avantages de Google Play Music

1- Ce service est tout simplement impeccable : l’application mobile est parfaite.

Sur PC il faut ouvrir une page de son navigateur mais sur Chrome il y a une extension que je trouve très bien et qui permet d’insérer un petit écran sur votre bureau pour rapidement changer de musique, aimer, ne pas aimer, ou écouter une radio personnalisée.

Comme à l’habitude chez Google, toute son interface est minimaliste mais en même temps bien pensée et très réactive :

  • ça va vite
  • c’est propre, c’est assez beau
  • on apprend assez vite à l’utiliser
  • ça va droit au but

2- La qualité sonore est au top

Pas forcément mieux que sa concurrence, mais l’impression de finesse et de propreté est bien là.

3- Les radios personnalisées font toute la différence sur Google Play Music

Google utilise son algorithme poussé pour vous proposer, en fonction de vos « J’aime » et « J’aime pas », de la musique adaptée à vos goûts. On peut faire confiance au savoir-faire de Google pour ça. Du coup, cette qualité énorme enlève beaucoup de leur intérêt aux autres services généralistes.

4- J’ai appris à apprécier l’accueil de son interface

Sur la page d’accueil de Google Play Music, vous avez des idées d’écoute que j’ai appris à apprécier avec le temps :

  • les nouveaux albums des artistes que vous écoutez le plus souvent
  • les radios générées aléatoirement sur vos centres d’intérêts
  • les artistes qui passent en concert près de chez vous
  • les meilleurs morceaux des charts, etc.

Pour le reste Google Play Music ne se démarque pas pour des fonctions originales, à mon regret je dois dire, mais il fait bien ce qu’il fait :

  • il affiche les meilleurs titres de chaque artiste, comme Deezer, ce qui est sympa.
  • il affiche leurs albums, parfois une rapide bio issue de Wikipédia (à développer car tous les artistes n’ont pas droit à leur bio, ce qui est dommage).
  • quand vous tapez un genre dans le moteur de recherche, vous pouvez tomber sur des playlists créées par des usagers, s’il y en a. J’ai l’impression que sur certaines thématiques, il y a beaucoup de playlists ce qui est encourageant et bien utile pour découvrir de nouveaux univers musicaux.
  • Bref, tout cela, les grandes enseignes le font plus ou moins toutes. J’allais oublier : bien entendu, l’offre musicale proposée est énorme, mais de toute façon ce n’est plus vraiment ça aujourd’hui qui démarque ces services entre eux. Dans tous les cas vous êtes sûrs de trouver ce que vous cherchez.
  • Autre qualité étonnante : Google vous autorise à télécharger des dizaines de gigaoctets de musique que vous possédez déjà sur votre disque dur sur votre compte en ligne, de manière à pouvoir les écouter ensuite où que vous soyez. Sympathique, à tel point que certains (comme ce blogueur) se servent carrément de Google Play Music en tant que lecteur par défaut pour lire toute leur musique. L’article précité montre comment télécharger ses CD sur son compte Google Play Music et ensuite utiliser le lecteur intégré en ligne pour pouvoir écouter sa musique où que vous soyiez, sur Linux, smartphone ou PC !
  • Enfin (ça fait beaucoup de points positifs mais c’est comme ça) : si vous avez un Android, l’interface Google Play Music s’implante tout naturellement dans votre smartphone, presque nativement. Tout est compatible, tout marche nickel, même pas besoin d’installer l’application selon votre modèle de téléphone. Bref c’est du Google. Ca paye peut-être pas de mine mais avoir une application qui marche rapidement et sans le moindre bug, j’avoue que c’est appréciable.
Impression d'écran Google Play Music
Impression d’écran Google Play Music

Les défauts de Google Play Music

1- Le côté « réseau social » et partage est très succinct

C’est le strict minimum et c’est mal intégré dans le service, du moins mal visible.

2- Je n’ai vu pour l’instant aucun mix comme dans SoundCloud

  • Pas de téléchargement de « Rave Party » sauvage qui dure deux heures à l’affilée.
  • Pas de mix. Ça manque.
  • Pas de commentaire en milieu de morceau comme dans SoundCloud.

3- Une interface qui privilégie les morceaux d’artistes mais pas les mix ni les playlists.

C’est normal me direz-vous : Google mise tout sur son moteur de recherche intelligent qui anticipe vos désirs musicaux.

4- Manque d’originalité mais ça bouge

Mais pour ce troisième point, je ne m’inquiète pas trop parce que Google Play Music vient de fusionner avec Youtube Premium et Youtube Music :

  • Youtube Premium est un peu plus cher mais permet d’intégrer GPM + tout le contenu Youtube sans publicité
  • Youtube Music est une autre interface (pour le même prix) de Google Play Music intégrant en plus les vidéos Youtube orientées musique. Youtube Music est amenée à devenir l’interface par défaut.

Youtube Music


Ma conclusion

Vous l’aurez compris, j’adopte Google Play Music pour les motifs suivants :

  • Ce mastodonte rassure sur sa longévité et sur la masse conséquente de ses utilisateurs
  • Il promet des upgrades intéressantes (pas de manque de moyen chez Google) et des fusionnements intéressants avec Youtube
  • Il offre à peu près toutes les fonctionnalités de ses concurrents (sauf SoundCloud qui est plus riche pour certains aspects mais qui souffre de lacunes aussi), en faisant quasiment à chaque fois mieux (sauf le côté social qui est le point noir de ce service mais qui devrait être réglé avec l’intégration Youtube).

D’autres initiatives intéressantes en matière de musique électronique

MixesDB

Autre solution : faire une croix sur la variété et la diversité des genres musicaux et se focaliser uniquement sur MIXESDB, la bible qui recense tous les mixes house et autres diffusions radio dans le genre électronique.

Pour le coup, avec MixesDB, on n’a droit qu’à du live et vous êtes plongés 2 heures durant (par mix) dans une véritable Rave Party.

 A noter :  MixesDB intègre parfois des plugin pour lire directement les mixes sur le site, mais dans bien d’autres cas on ne peut pas l’écouter directement.

Personnellement j’utilise MixesDB pour trouver le mixe que je veux écouter parce que cet énorme wiki professionnel montre une recherche personnalisée très pro (vous pouvez aussi directement vous rendre sur la page des mixes les mieux notés ^^).

Ensuite je fais une recherche Google ou je vais directement sur MixCloud (voir plus bas) pour le trouver et l’écouter tranquillement.

Boiler Room

Connaissez-vous Boiler Room ? Une chaîne télé qui diffuse des live de DJ.

On peut retrouver ces concerts sur Youtube ou sur leur site. Du bon son garanti et gratuitement.

Autre avantage : vous voyez directement le DJ en train de mixer et les gens danser autour de lui. Je trouve ça très inspirant de mettre une vidéo Boiler Room à côté de soi quand on travaille sur son ordi.

L’excellent Solomun sur Boiler Room

Flèche bleue vers le bas

Mixcloud

Mixcloud est spécifiquement créé pour l’upload et l’écoute de mix.

Si comme moi c’est ce qui vous intéresse, ce site et cette application sont réellement géniaux, et en plus totalement gratuits si la pub sur le site ou l’app ne vous dérange pas (5,99 euros mensuels pour enlever la pub).

La qualité d’écoute est excellente et n’est pas dégradée même pour les utilisateurs gratuits.

Hearthis.at

Un peu similaire bien que plus récent et allemand, Hearthis.at (depuis 2013) propose également des mixes de très bonne qualité sonore, malgré un site austère et limité.

Je regrette l’impossibilité de classer les mix par taux d’écoute, de followers ou de commentaires, du coup on a un peu de mal à sélectionner directement les meilleurs sets.

Tribalmixes

Tribalmixes.com permet carrément de télécharger des mixes de DJ, des enregistrements live ou même carrément des festivals. Miam.

Vous voulez maquiller votre adresse IP ?

Lancez ce logiciel pour dissimuler votre trafic et votre identité

Nordvpn bannière maquiller votre adresse ip

0 réflexion au sujet de « Google Play Music, Deezer, SoundCloud : que choisir ? »

Laisser un commentaire