Pourquoi la science-fiction existe-t-elle ?

 Article modifié dernièrement le 8 Mai 2015 @ 13 h 37 min

Plus d’un se sont heurtés à la difficulté de définir ce genre littéraire qu’est la science-fiction

Je ne m’attarderai pas sur le terme de science, sur le terme de fiction, ni sur l’histoire de la SF ; d’autres l’ont fait et là n’est pas le sujet de cet article. Ce qui m’intéresse c’est le but, le contenu, l’idéologie : Pourquoi la science-fiction existe-t-elle ?

A écouter certaines personnes ces romans seraient destinés :

  1. aux enfants… Donneriez-vous à lire à votre rejeton du Philip K. Dick ? C’est le même argument employé pour dénigrer les jeux vidéos, les anime, ou d’une manière générale tout ce qui relève de l’imaginaire.
  2. aux personnes désireuses d’oublier la réalité… Si ce n’est que pour s’évader du quotidien, pourquoi ne pas lire un roman historique, un livre érotique ou un recueil de poèmes ? Etes-vous plus loin de la réalité quand vous lisez 2001 l’odyssée de l’espace ou quand vous vous plongez dans le dernier Harlequin ? Cela fait débat.
  3. aux rêveurs ; les productions de certains courants littéraires comme le romantisme font également rêver, tandis que certains thèmes de la hard science-fiction comme Les Robots d’Isaac Asimov décrivent des technologies et des évolutions déduites de connaissances scientifiques avérées.

Le fond du problème est bien là : Nous avons affaire à des préjugés sur un genre qui, inversement, est tellement diversifié qu’il est capable de s’adresser à quantité de lecteurs.

  1. La fantasy, que je considère comme une branche parallèle à la science-fiction, crée un monde imaginaire dont la seule limite est la créativité de l’auteur, et fait généralement intervenir le thème de la magie. Ce monde imaginaire part de rien ou de très peu : notre passé très lointain (exemple : l’Hyborie de Conan le barbare), notre monde futur dévasté par une guerre cataclysmique, ou même parfois une autre planète. Si un roman de fantasy met en scène des créatures magiques dans notre monde actuel et présent, il se rapproche dans ce cas du genre fantastique.
  2. Le fantastique, qu’il faut à mon avis totalement différencier de la science-fiction et de la fantasy, introduit des monstres dans une société réelle qui est la nôtre.
  3. La science-fiction “pure” se divise en une multitude de sous-genres, du plus technique et technologique au plus farfelu et humoristique. On peut la considéder comme une variation sur l’avenir du monde tel que l’imagine l’auteur.

Je ne vais pas, dans cet article, m’appuyer sur une liste d’exemples ou de conseils de lecture. Par contre on peut maintenant répondre à la question initialement posée à savoir :

Pourquoi la science-fiction existe-t-elle ?

Se servir de l’imagination pour dénoncer les travers de notre société. Se servir de l’imagination pour mettre en garde sur les dangers qui menacent l’humanité (les dangers de l’égoïsme, les préjugés, les guerres, l’enfermement derrière ce que nous voyons ou ce que nous croyons savoir). Se servir de l’imagination, enfin, pour faire émerger chez le lecteur des troubles et des sentiments difficiles à obtenir par le biais d’autres genres littéraires enracinés dans le quotidien.

Certes la plupart de ces buts ne sont pas la propriété exclusive de la science-fiction. Lorsqu’on écrit un poème on crée également une allégorie du monde réel. Dénoncer les choses dans un style déguisé derrière des rimes et des alexandrins, dénoncer les choses en les plaçant dans un décor irréel : la différence reste mince et les buts me paraissent semblables. Il m’arrive souvent de comparer la science-fiction à la poésie, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai intitulé de la sorte mon roman de light-fantasy. Cela signifie peut-être que la science-fiction n’est qu’une forme d’expression parmi tant d’autres, servant de boîte à outils au bricoleur assez curieux pour l’utiliser.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Share This