Avec Diablo Immortal, les hardcores gamers quittent définitivement Blizzard

Photo of author
Écrit par Mallory Lebel

Aidons les citoyens à protéger leurs communications & leurs discussions numériques, qu'ils puissent vivre sans craindre d'être surveillés.

La Blizzcon est en elle-même exceptionnelle : Blizzard est la seule entreprise de réalisation de jeux vidéos capable de faire payer ses fans plus de 90 dollars pour se rendre à une convention qui n’est autre qu’une gigantesque annonce publicitaire.

Pour ce prix-là, Blizzard était censée, la semaine dernière 02 et 03 novembre 20018, faire des annonces conséquentes à ses fans. D’autant plus que cette année, en faisant une anonce tonitruante comme quoi la convention serait consacrée principalement à la série DIABLO, l’entreprise s’attaquait à des fans fidèles et des hardcores gamers.

La déception fut à la hauteur de l’attente.

Pourquoi la Blizzcon 2018 restera dans les annales des catastrophes vidéo-ludiques

  • 1/ Blizzard, comme à chaque fois, a fait monter l’attente parmi ses joueurs fidèles. Nous-mêmes avont participé au suspense avec notre article consacré aux évolutions possibles du jeu (voir notre article « Le futur de Diablo » qui, pour le moins qu’on puisse dire, était annonciateur de ce qui s’est passé).
  • 2/ Diablo est une série vidéo-ludique différente des autres : 1996, avec, Diablo 1, a marqué un tournant dans le monde du JEU PC avec la naissance du hack and slash, un mode de jeu purement online permettant de tourner en boucle dans des maps à la recherche de quoi upgrader son personnage RPG (pouvoirs et équipements).
  • 3/ Au lieu de contenter sa masse de joueurs qui sont avant tout des joueurs PC, Blizzard a finalement annoncé l’adaptation de son jeu Diablo3 sur mobile : iOS et Android. Aucune autre annonce pour les fidèles de la première heure à savoir les joueurs PC. Qui-plus-est, la production du jeu Diablo Immortal (la version mobile de D3) sera déléguée à une entreprise chinoise spécialisée dans le free-to-play. Aucune nouveauté, donc, pour les fans qui tournent en rond sur Diablo 3.
  • 4/ Devant cette honte, les joueurs ont manifesté leur mécontentement. Depuis deux jours, Blizzard tente lamentablement de récupérer ses fans en affirmant qu’il y a eu un loupé à la Blizzcon, qu’une vidéo avait été prévue pour un futur Diablo4 mais qu’à la dernière minute il a été considéré que le jeu mettrait trop de temps à sortir et donc qu’il fallait attendre avant d’en faire l’annonce. On sent bien que cette excuse est du grand n’importe quoi et qu’en réalité, rien n’est dans les cartons pour le moment pour les joueurs PC.

Sommaire de l’article

J’en viens rapidement à ce qui sera ma conclusion et mon ouverture : il est peut-être temps, aujourd’hui, de considérer que la série DIABLO est bel et bien morte et que l’excellence de BLIZZARD est partie en fumée avec la vente de l’équipe originale à ACTIVISION en 2008.

Après avoir expliqué à quel point la communauté de fans est déçue cette année par sa firme préférée, je vous livrerai mon sentiment et mes alternatives pour jouer à autre chose qu’à Diablo 3.

La déception des fans vis-à-vis de Diablo Immortal

Le jeu mobile « Diablo Immortal » annoncé par Blizzard déçoit énormément sa communauté de fans. Certes Blizzard Entertainment porte Diablo sur iOS et Android, mais ce faisant il délaisse une partie incroyable de fans pour qui Diablo rime avant tout avec « hardcore gamer sur PC ».

Pour preuve, la bande-annonce montrant le gameplay du jeu sur Youtube, disponible ici, montre déjà 186 000 pouces vers le bas contre seulement 12 000 pouces vers le haut, autrement dit 15 fois plus d’avis négatifs que d’avis positifs. A noter que Blizzard semble censurer les commentaires sur cette vidéo en en supprimant à la pelle…

Vues et déceptions Diablo Immortal Mobile

Déplier l’image

Diablo Immortal est co-développé par NetEase. Il est conçu dès le départ comme un MMO, alors que Diablo était bien entendu un hack and slash.

Selon l’annonce faite à la Blizzcon, de nouvelles histoires, des classes de personnages, du butin et des défis seront régulièrement ajoutés au jeu, faisant de Diablo Immortal un jeu en place pour longtemps.

Le président de Blizzard, J. Allen Brack, met en avant :

  • l’expertise de NetEase habitué à sortir des jeux sur mobile
  • la réactivité et la beauté du jeu

→ Qu’est-ce que voit Blizzard en prenant une telle décision ?

  • 1/ Qu’il est impossible de faire d’un hack and slash un jeu aussi rentable qu’un MMO, puisqu’un abonnement mensuel est difficilement enviageable. Rappelons que Blizzard détient également World of Warcraft et que la firme, voyant WoW sur le déclin, rêve d’un coup d’éclat aussi brillant.
  • 2/ Que l’investissement dans un nouvel opus sur PC ne vaudrait pas le coup vue l’énorme concurrence qui s’annonce.
  • 3/ Que le créneau « mobile » restait vacant : le jeu mobile est en plein essor, et vu le nombre de gens ayant un téléphone portable, le potentiel financier est énorme – Mieux vaut fidéliser les gens dès maintenant à la série Diablo afin d’empêcher la concurrence de piquer le filon.
  • 4/ Même si le côté financier n’a pas été abordé à la Blizzcon, NetEase étant habitué à la sortie de jeux mobiles free-to-play, il y a de fortes chances pour que Diablo Immortal permette de sortir sa carte bancaire pour augmenter son personnage.

Un jeu Diablo pour mobile, comme on vient de le voir, a donc beaucoup de sens d’un point de vue commercial. Et pourtant…

→ Les fans sont en colère

Une pétition demandant l’annulation du projet a été rédigée peu après l’annonce du jeu et a déjà recueilli 50 000 signatures en une semaine.

Quelles sont les raisons de cette colère ?

  • Le prochain jeu Diablo n’est pas une suite complète, il est seulement inspiré de Diablo3 et adapté sur une nouvelle plate-forme.
  • Diablo Immortal ne sera pas jouable sur PC ni console.
  • Blizzard ignore les hardcore gamers en se concentrant uniquement sur les newbies, contrairement à la concurrence. Les hardcores gamers refusent de regarder fixement un écran de 3 pouces sur 5 pendant des heures, où leurs doigts dérapent à chaque instant. Ils veulent jouer à leurs jeux sur un écran de 32 pouces, avec un joli contrôleur, un joli clavier et une souris sur laquelle leur bras peut se reposer. Ils refusent de se casser le dos en ayant toujours le cou tourné vers leur smartphone. Les hardcore gamers recherchent le défi et la performance, la facilité du gameplay sur téléphone mobile ne les intéresse pas.
  • Blizzard se tourne manifestement vers sa clientèle asiatique au détriment de sa clientèle occidentale.

→ Pourquoi Blizzard préfère les joueurs asiatiques

Ce dernier point mérite explication : On sait que d’ores et déjà, les asiatiques sont friands des free-to-play et que les jeux mobiles sur ce modèle financier ont beaucoup de succès dans ces pays. Mais pourquoi ? Les joueurs japonais travaillent la plupart des jours de la semaine et conduisent très rarement ; la plupart prennent les transports en commun.

En Occident, la culture est plutôt orientée vers la voiture : sur la route, les gens ne peuvent pas jouer en conduisant ! A la Blizzcon, un employé Blizzard a apostrophé un fan déçu en lui demandant « Pourquoi, vous n’avez pas de smartphone vous ? ». Cet employé, comme Blizzard, semble n’avoir rien compris aux joueurs vraiment fans du hack and slash.

Avoir un téléphone ne veut pas dire qu’on veuille l’utiliser comme une console. Pour ma part, je différencie très bien l’utilité de mes différents outils disponibles à la maison :

  • PC
  • Console
  • Mobile

Chacun a son rôle. Mais même en évitant de parler de mon cas, Blizzard a-t-il pensé à la durée de vie des batteries sur mobile ? Jouer à un jeu 5 minutes par ci, 5 minutes par là, n’intéresse pas les fans de hack and slash. Leur session de jeu peut durer plusieurs heures d’affilée. Comment, dans ces conditions, faire durer une batterie mobile qui se vide d’ores et déjà en regardant un clip sur Youtube ?

Finalement, soyons honnête : il est vraiment très peu pratique de jouer à un RPG sur un appareil mobile. A la limite, il vous faudrait un clavier et une souris Bluetooth, et même dans ce cas-là il faudrait aussi relier le smatphone à un écran plus grand… genre une tablette 12 pouces. A ce rythme, autant jouer sur PC !

→ La réaction concrète des fans du jeu Diablo PC

J’ai trouvé la réaction faciale des fans de Diablo totalement hilarante, observez plutôt :

L’inconvénient d’un jeu comme Diablo sur téléphone mobile

La plupart d’entre nous avons testé des jeux d’action sur smartphone… et nous avons pu constater qu’il est quasiment impossible d’y programmer un bon gameplay.

La difficulté tient à l’absence de souris : sur mobile, vous n’avez qu’un écran sur lequel vous tapez pour bouger et en même temps pour déclencher des capacités. Ces capacités, vous devez viser pour qu’elles arrivent au bon endroit. Toutes ces manipulations sont rendues très difficile en raison de la grosseur de vos doigts ! Difficile de voir ce qui arrive en face de vous tout en inondant votre écran de tapes variées.

Quand ils réalisent cette difficulté, les concepteurs du jeu font face à un dilemne : impossible de programmer des hordes d’ennemis (ce qui est le principe de Diablo) sans automatiser une tonne de gameplay. Moralité : Diablo Immortal sera une version fortement limitée de Diablo 3 dont le gameplay était déjà réduit au minimum par rapport à ses ancêtres (des touches limitées pour lancer ses capacités et un nombre de pouvoirs réduit).

Trois flèches vers le bas

Diablo Immortal, sur mobile, est dédié aux joueurs asiatiques ou aux jeunes désireux de jouer quand ils sont dans les WC ou dans les transports en commun. Pas à ceux qui recherchent le défi et la possibilité de s’immerger dans la profondeur et la stratégie d’un jeu. 

Le problème avec NetEase

Nous l’avons déjà dit : Blizzard ne développe pas son jeu tout seul. Le studio NetEase s’y colle. En fouillant sur son site officiel, on réalise que Diablo Immortal ressemble furieusement à Endless of God de NetEase, un autre jeu d’action pour téléphone mobile, sorti en août 2017, qui était en fait une imitation de Diablo. Ce jeu est actuellement connu sous le nom de Crusaders of Lights.

Vidéo de Endless of God de NetEase :

Vidéo de Diablo Immortal (barbare) :

Crusaders of Light est également disponible sur PC (via Steam) où la réception des utilisateurs est mitigée. Il s’agit d’un jeu gratuit où les microtransactions peuvent améliorer les statistiques des personnages. De l’argent peut être acheté grâce à des vrais euros, puis utilisé dans un hôtel des ventes.

  • Crusaders of Light a actuellement 5 classes jouables
  • Diablo Immortal en a présenté 3 à la BlizzCon 2018 (barbare, magicien et moine) en disant qu’à la sortie il y en aurait 6 (en rajoutant le nécromancien, le chasseur de démons et le croisé).

Bien que Blizzard nie qu’il s’agisse d’un reskin, ce ne serait certainement pas la première fois qu’un développeur mobile reprenne son interface utilisateur et d’autres éléments de conception pour un autre jeu, se contentant de changer quelques éléments seulement.

Pourquoi Blizzard pense-t-il qu’un autre producteur de jeu fera mieux le travail que lui-même ?

Pourquoi Blizzard ne s’inspire-t-il pas plutôt du jeu Fortnite par Epic Games ?

Imaginez si Diablo 4 était sorti simultanément sur PC, consoles, Mac, iOS et Android ? Diablo est bien une franchise qui mérite cela : offrir la possibilité, à un joueur console, de combattre un joueur PC ou un joueur mobile.

On peut chercher comme ça des tonnes de nouvelles qui auraient été meilleures que celle-là.

Blizzard est mort

On attendait autre chose de Blizzard que d’Electronic Arts. Blizzard a passé des décennies entières à cultiver une clientèle féroce et exigente réunie autour de jeux complexes et de qualité. Personnellement, j’ai acheté Diablo 1 à sa sortie en 1996 et j’avais adoré Warcraft2. Ça ne me rajeunit pas.

Blizzard ne sort pas de jeux en permanence, mais quand il le fait, on découvre des piliers comme Overwatch, Hearthstone et World of Warcraft.

Un développeur mobile comme NetEase fait pâle figure à côté de ce que les fans attentaient.

Dans le passé, de nombreux autres développeurs sont déjà tombés en désuétude suite à un changement d’esprit, un changement dans le management et une fuite des programmeurs. C’est ce qui attend Blizzard. Le non respect de ses fans, c’est une mauvaise décision qui mène sur cette voie désastreuse.

Blizzard répondra-t-il en donnant aux fans ce qu’ils demandent ? Je crois que malheureusement c’est trop tard.

Les alternatives à Diablo et Blizzard en général

Personnellement je boycotte Diablo désormais, des alternatives beaucoup plus intéressantes étant d’ores et déjà disponibles.

Je vous conseille par exemple :

→ Path of Exile

Path of Exile, un jeu vraiment gratuit avec seulement des achats cosmétiques facultatifs (PC / XBOX / PS4).

Ce jeu est le plus profond auquel j’ai jamais joué. Aussi bien pour un hack and slash que pour un jeu de stratégie. Les seuls défauts que je lui connais sont :

  • les graphismes, un peu datés
  • le trade (système d’échange) pas très pratique

Le reste c’est du bonheur total : une personnalisation du personnage hors du commun, des builds variés, des développeurs ayant conçu le 1er Diablo, des saisons et de multiples défis saisonniers dont un mode hardcore et un mode sans échange possible.

Cerise sur le gâteau : Path of Exile implante une possibilité de changer de filtres pour que les objets tombant dans le jeu illuminent ou jouent un son en fonction de ce que vous recherchez. Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet. D’autres articles viendront peut-être sur notre blog à l’avenir.

→ MedianXL

MedianXL est le mod le plus profond existant pour Diablo 2. Un mod, c’est un programme qui modifie le jeu original. Il vous faut donc Diablo 2 déjà installé sur votre ordinateur pour y jouer. Ensuite vous installez ce mod gratuit, et c’est parti.

MedianXL en est actuellement à sa version 1.3 et pense déjà à de nouvelles évolutions. Au programme : des niveaux en plus, une refonte complète des compétences, plus de variétés dans les builds, plus de runes et plus de recettes. Plus de monstres.

MedianXL est compatible avec d’autres mods pour aggrandir vos coffres et changer de build à la volée.

Défaut : Des graphismes pour le coût très datés.

→ Lost Ark

Lost Ark sort aujourd’hui en Corée (release du 07/11/2018 au 05/12/2018) ! Vous pouvez déjà y jouer avec un VPN simulant une adresse IP coréenne (ici des vidéos du jeu en direct).

Lost Ark est un hack and slash à la Diablo dans un univers multijoueur, avec toutes les modernités qui font plaisir : des graphismes étonnants et un savoir-faire coréen en matière d’immersion en ligne.

Développé depuis 2011, il lui aura fallu 7 ans pour en venir à son état actuel, avec 200 programmeurs et plus de 88 millions de dollars de budget. Bien que les jeux en ligne se concentrent maintenant principalement sur les téléphones portables, Smilegate, à l’origine du programme, est la preuve vivante qu’on peut encore développer un MMORPG sur PC.

Au menu de la release :

  • Des compétences ayant plus d’impact (effets sanguins)
  • Des compétences avec un cooldown beaucoup plus court de manière à pouvoir être spammées
  • Une meilleure IA
  • Séparation du PVE et du PVP. Les dégâts des compétences et la durée des CC sont différents pour le PVE et le PVP
  • Métiers annexes comme par exemple l’agriculture
  • Récompenses de donjons
  • Boss et instances

Lost Ark screenshot

Déplier l’image

→ Torchlight Frontiers

Torchlight Frontiers est lui aussi conçu par des anciens de chez Blizzard ayant quitté les bonnes années Diablo.

En bon hack and slash, ce jeu est à fond dans l’univers cartoonesque avec une réactivité agréable à l’usage.

On aime ou on n’aime pas les graphismes. Quoi qu’il en soit, Torchlight 1 et 2 furent des réussites, et cette release prévue en 2019 tombe à pic pour accueillir les déçus de Blizzard.

Screenshot Torchlight Frontiers

Déplier l’image

Conclusion

Blizzard a perdu une occasion de se taire en générant une telle déception parmi les fans de la première heure, avides de complexité de jeu et de profondeur.

En tombant dans la facilité, cette entreprise risque de voir partir sa communauté.

De nombreuses alternatives existent déjà et d’autres se font attendre comme le très attendu Project TL de NCSsoft.

Project TL, le prochain hack and slash multijoueur dans l’univers Lineage, par NCSoft

Pour ma part, j’arrête d’attendre que Blizzard se réveille. Je me familiarise avec Path of Exile et dès la saison prochaine en décembre 2018, je me lance dans la course à la gloire en montant un personnage SSF (solo self found : un personnage qui ne pourra pas échanger ni acheter d’objets avec quiconque). Il s’agit d’un mode de jeu bénéficiant d’un classement à part disponible en ligne ici.

Vous voulez maquiller votre adresse IP ?

Lancez ce logiciel pour dissimuler votre trafic et votre identité

Nordvpn bannière maquiller votre adresse ip

2 réflexions au sujet de “Avec Diablo Immortal, les hardcores gamers quittent définitivement Blizzard”

  1. +10, Blizzard a déjà déçu avec la première année de D3, et là ils ne s’arrangent pas, bye Blizzard (même si j’attendrai du coin de l’œil D4, on sait jamais ^^)

    Répondre
    • Salut Mimie. Moi j’en ai marre d’être déçu à chaque nouvelle annonce de Blizzard, j’arrête de les suivre, saoule !

      PS : … à moins de la sortie d’un véritable jeu pour hardcore games complexe et tout, mais ça n’arrivera plus jamais de la part de cette boîte. En terme de MMO, d’après moi, rien n’a jamais égalé Lineage2 et j’attendrai Project TL qui finira bien par sortir un jour. Autre petit kiff qui me trotte en ce moment dans la tête en plus de PoE : me réinstaller l’ancien Warcraft 2 et me taper de superbes instants nostalgiques devant mon écran !

      YES MY LORD ! (seuls les initiés comprendront – pour vous aider écoutez la bande sonore ci-dessous)

      https://www.youtube.com/watch?v=6wkc4uCaLpw à la 24ème seconde par exemple.

Laisser un commentaire