Qu’est-ce que l’IP et le TCP/IP ?

Photo of author
Écrit par Mallory Lebel

Se sentir libre de concilier "vie privée" et "vie numérique" sans intrusion.

Ma page Facebook

L’IP est un identifiant numérique unique pour les machines d’un réseau.

En clair, cela signifie qu’une adresse IP indique l’emplacement exact d’un site Web sur internet ou d’un ordinateur dans un réseau.

Cependant, ce n’est qu’un des nombreux éléments dont les appareils ont besoin pour communiquer entre eux.

Pensez-y de cette façon :

  • Même si vous connaissez l’adresse de votre ami, vous ne pourriez pas le joindre s’il n’y a pas de service postal entre vous deux.
  • De même, sans un mécanisme normalisé et robuste, votre ordinateur ne peut pas parler à un site web sur l’Internet.
  • Quel est donc ce mécanisme ?

Eh bien, il porte le nom de TCP/IP (également connu sous le nom de suite de protocole internet).

Voyons de quoi il s’agit.

TCP/IP – Une brève explication

TCP/IP est un protocole de communication qui alimente internet. En d’autres termes, il permet aux ordinateurs de communiquer entre eux via internet.

Comme son nom l’indique, le protocole TCP/IP comporte deux parties ou couches : TCP et IP.

Qu’est-ce que le TCP ?

TCP, qui signifie « Transmission Control Protocol« , est la couche supérieure.

Il a 2 fonctions principales :

  • Premièrement, il divise les informations en petits morceaux, appelés paquets de données ou simplement paquets.
  • Deuxièmement, il envoie les paquets de données sur leur chemin.

Vers où ? Vers une autre suite de protocoles TCP/IP identique sur le site de destination.

Les paquets de données ne sont pas envoyés dans un ordre particulier ou par une route spécifique. Au contraire, ils sont acheminés de manière aléatoire sur les canaux les plus rapides du réseau.

Ainsi, une fois que les paquets de données atteignent leur destination, il incombe à la suite de protocoles TCP/IP réceptrice de rassembler les données correctement.

Maintenant que nous savons ce que fait TCP, découvrons comment IP l’aide.

Qu’est-ce que le protocole IP ?

IP, alias Internet Protocol, constitue la couche inférieure de la suite de protocoles internet.

Il a pour mission essentielle d’étiqueter chaque paquet de données avec des informations concernant sa source et sa destination.

Ces informations sont importantes. Si l’adresse Internet de la destination est manquante, un paquet de données ne sera pas livré.

L'application NordVPN pour vous rendre anonyme

  1. Fait transiter votre connexion internet par le biais de n'importe quel pays (+ de 5000 destinations)
  2. Changez votre adresse IP
  3. Chiffrez votre connexion
  4. Eliminez les publicités
  5. Connectez-vous à Tor sans trace
  6. Contournez les barrières mises en place par les fournisseurs d'accès internet
  7. Supprimez les malwares et les publicités
Accéder à NordVPN

Vous voyez, un paquet de données ne voyage pas directement vers sa destination. Au lieu de cela, il passe par plusieurs stations intermédiaires, appelées passerelles. (Elles constituent les nœuds du réseau qui créent le Web mondial, mais c’est une histoire pour une autre fois).

À chaque passerelle, un dispositif de mise en réseau vérifie l’adresse d’expédition, puis transmet le paquet dans la bonne direction.

En bref, le TCP s’occupe de la façon dont les données sont mises en paquets, tandis que l’IP veille à ce que ces paquets atteignent leur destination correcte.

Couches du modèle TCP/IP

TCP/IP comporte les 4 couches suivantes.

La couche application

Elle assure la communication entre les applications connectées à un réseau. L’une de ces applications est le navigateur Web par lequel vous lisez cet article.

Ses protocoles sont les suivants :

  1. Le protocole de transfert hypertexte (HTTP) – Il s’agit du protocole sous-jacent utilisé par le World Wide Web. Il définit la manière dont les fichiers sont transférés sur Internet.
  2. Protocole de transfert de fichiers (FTP)Protocole réseau standard, le FTP est utilisé pour transférer des fichiers entre un hôte et un serveur sur un réseau.
  3. Post Office Protocol 3 (POP3) – Il s’agit du protocole standard utilisé pour récupérer des emails sur un serveur de messagerie.
  4. Simple Mail Transfer Protocol (SMTP) – Les serveurs de messagerie utilisent ce protocole pour transmettre des emails sur Internet.

La couche de transport

Sa principale fonction est de résoudre toutes les communications d’hôte à hôte. Ses protocoles comprennent le TCP (Transmission Control Protocol) et l’UDP (User Datagram Protocol). Ces deux protocoles transportent pratiquement tout le trafic Internet.

Cependant, ils fonctionnent tous deux de manière différente. Le TCP est le plus lent des deux car il garantit la stabilité et la fiabilité de la connexion entre les parties, ainsi que la livraison de tous les paquets de données. Les serveurs web utilisent le TCP pour répondre aux demandes des utilisateurs et charger un site.

Le protocole UDP (User Datagram Protocol) est loin d’être aussi fiable que le TCP, mais il a aussi son utilité. Les services de flux vidéo l’utilisent beaucoup, tout comme la téléphonie vocale sur IP, où une petite chute de la connexion entraîne (espérons-le) un léger flou visuel ou sonore, mais ne gâche pas vraiment l’expérience.

La couche internet

Également appelée couche réseau, elle transmet logiquement les paquets de données sur Internet. Certains des protocoles de la couche Internet sont IP (Internet Protocol) et ICMP (Internet Control Message Protocol).

L’IP remplit sa mission en encapsulant les paquets de données transmis avec des informations structurées logiquement qui permettent aux périphériques du réseau de déterminer d’où vient le paquet et où il est censé aller. Grâce à l’IP, le dispositif de réception peut également remettre les paquets de données reçus dans le bon ordre.

La couche physique

Il n’y a pas de mystère ici, le nom dit tout : la couche physique transmet les données sous la forme la plus élémentaire, à savoir des impulsions électriques. Il s’agit essentiellement du matériel qui transporte les signaux du réseau. Cela inclut les cartes réseau, les câbles, les routeurs, etc.

Les deux versions d’IP – IPv4 et IPv6

IPv4 et IPv6 en termes simples

L’IPv4 est apparu bien avant l’IPv6 et achemine toujours environ 75 % du trafic, regardons d’abord cette version.

Comprendre IPv4 et ses inconvénients

Lancé en 1981, IPv4 est le système d’adressage original d’Internet.

Il comporte 32 bits, de sorte que le format de l’adresse IP, dans ce cas, est constitué de quatre chiffres, allant de 0 à 255 et séparés par un point. Voici un exemple : 192. 12. 30.1

Au total, il existe environ 4,3 milliards d’adresses IP4. Cela dit, de nombreuses adresses IP sont réservées à des fins particulières.

Par conséquent, le nombre réel d’adresses IPv4 pouvant être utilisées sur Internet est bien inférieur – environ 3,7 milliards.

Publicité NordVPN avec offre anniversaire.

Et c’est là que le bât blesse. 3,7 milliards d’adresses IP semblaient plus que suffisantes en 1981 – mais, devinez quoi, les choses se sont passées différemment. Selon un rapport, nous avons manqué d’adresses IP4 en 2018.

Au cas où vous penseriez maintenant, « Qu’est-ce qu’on va faire ? », tout va bien se passer. L’IPv6 est là, et il est pratiquement illimité (mais nous y reviendrons plus tard).

En plus d’être insuffisant, IPv4 présente un autre inconvénient majeur : la sécurité.

IPv4 n’a jamais été conçu pour la sécurité, car à l’époque, personne n’avait anticipé les menaces actuelles sur la sécurité des réseaux.

Aujourd’hui, le cadre standard utilisé pour sécuriser les connexions entre deux points est la sécurité du protocole Internet ou IPSec. Il fonctionne en authentifiant et en chiffrant les données envoyées sur un réseau IP.

Le problème de l’IPv4 est qu’IPSec n’est pas intégré, mais facultatif.

Compte tenu de l’augmentation récente de la cybercriminalité, l’absence de sécurité intégrée rend plus difficile la gestion d’un environnement de plus en plus hostile sur Internet.

Un autre problème avec IPv4 est lié à sa configuration. Elle doit être configurée manuellement ou par le biais du protocole de configuration dynamique des hôtes (DHCP).

En outre, ses en-têtes sont relativement complexes et lents à décoder, ce qui se traduit par un traitement moins efficace des paquets.

Comprendre l’IPv6 et ses avantages

L’IPv6, c’est-à-dire le protocole Internet version 6, est le nouveau venu dans le monde. Et il est là pour rester longtemps. Contrairement à l’IPv4, il utilise des adresses Internet de 128 bits.

En clair, cela signifie qu’il peut prendre en charge 340 trillions de trillions d’adresses IP. Il y a 12 zéros après 340 !

Toutefois, la quantité n’est pas le seul avantage dont bénéficie IPv6 par rapport à son prédécesseur. Il est également plus sûr, grâce à l’intégration d’IPSec.

De plus, l’autoconfiguration des adresses est intégrée, ce qui signifie que le périphérique se charge lui-même de l’attribution des adresses. Enfin, l’en-tête IPv6 est beaucoup plus simple et donc plus facile à traiter.

Comment modifier une adresse IP ?

Si vous voulez surfer anonymement ou accéder à des contenus géo-restreints, vous devez masquer votre adresse IP. Vous pouvez changer d’IP de quatre façons.

Service VPN

L’un des moyens les plus efficaces et les plus simples de changer d’adresse IP est d’utiliser un logiciel VPN. Il existe des centaines de services VPN et vous n’aurez aucun mal à en trouver un qui réponde à vos besoins et à votre budget.

Si vous ne savez pas exactement ce que vous devez rechercher dans un VPN, consultez notre préféré que nous utilisons quotidiennement (il est no-log et donc sans enregistrement de vos données).

Serveur proxy Web

Un serveur proxy vous donne accès à des sites géo-restreints – mais il ne protège pas votre identité lorsque vous allez sur internet.

Contrairement à un service VPN, un serveur proxy Web ne fournit pas de chiffrement de bout en bout. Par conséquent, quelqu’un qui vous espionne peut découvrir ce que vous faites sur internet.

Le navigateur Tor

Le navigateur Tor ressemble beaucoup à un navigateur web ordinaire comme Chrome ou Safari. Toutefois, contrairement à ces derniers, il masque votre adresse IP chaque fois que vous accédez à Internet. Cela dit, il présente trois problèmes notables.

  1. Premièrement, il réduit la vitesse de navigation.
  2. Deuxièmement, son utilisation peut potentiellement vous placer sur la liste de surveillance d’une agence gouvernementale. Comme Tor est une passerelle vers le dark web – un foyer d’activités criminelles – certaines agences gouvernementales surveillent ses utilisateurs. Cela dit, tant que vous évitez les sites illégaux, tout va bien.
  3. Enfin, la sécurité en général peut être un problème avec Tor.

Wi-Fi public

Utiliser un Wi-Fi public pour masquer votre adresse IP revient à résoudre un problème en en créant un plus grand.

Un Wi-Fi public masque votre IP, mais il augmente considérablement votre vulnérabilité aux attaques de cybersécurité, comme le montrent les dernières statistiques.

Maquillez votre adresse IP

⇒ Être anonyme sur internet

Nordvpn bannière maquiller votre adresse ip

Laisser un commentaire