Robots et androïdes chers à la science-fiction

 Article modifié dernièrement le 19 Mai 2017 @ 16 h 00 min

Les 5 meilleurs films de science-fiction en 2014

Les 5 films de science-fiction conseillés sur le blog 1and1 sont de qualité et mettent un éclairage moderne sur des thèmes chers à la science-fiction classique :

  • - La belle androïde de Blade Runner -

    – La belle androïde de © Blade Runner –

    la dualité humain / robot : où se termine notre humanité, où commence l’intelligence humaine ?

  • le thème du super-héros utilisé aussi bien dans le domaine de la fantasy, du fantastique ou de la science-fiction
  • le thème du voyage dans le temps
  • le thème du voyage dans l’espace
  • le thème du rêve : notre vie quotidienne n’est-elle pas le rêve d’une créature supérieure ?
  • le thème de l’anticipation politique : comment sera notre société, à quoi ressembleront nos gouvernements dans 250 ans ?
  • le thème religieux de l’origine de la vie humaine et d’être supérieurs
Nous pouvons cependant en ajouter d’autres, au gré de nos goûts et de notre culture :
  • Le film culte Blade Runner de Ridley Scott (1982) dont la suite, toujours avec Harrison Ford, devrait sortir en 2017
  • La série des Alien qui sont davantage du fantastique-horreur que de la SF
  • Ghost in the Shell dont le film avec Scarlett Johansson mérite le coup d’oeil
  • Les Marvel avec les X-Men, les Batman de Christopher Nolan, Logan 2017, les reboots de Spider-Man

Ma nouvelle série d’articles sur les thèmes de la science-fiction

Ces thèmes passionnnants sont, à différents niveaux, évoqués dans chacun des films de science-fiction que nous regardons aujourd’hui. Nous parlions de l’hébergeur de sites 1and1 : ce type d’hébergement permet à tout un chacun de monter en quelques minutes son blog sur le thème de son choix. Et si vous vous mettiez à écrire de la science-fiction ? Et si vous vous lanciez dans la critique de livres ou de films de SF ?

Sur Des Geeks et des lettres nous entamons une série d’articles sur ces thèmes de science-fiction, et nous commençons aujourd’hui par le thème de la robotique. On pense immédiatement aux lois de la robotique inventées dans les romans d’Isaac Asimov :

Les lois de la robotique d’Isaac Asimov

1- Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger.

2- Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la première loi.

3- Un robot doit protéger son existence, dans la mesure où cette protection n’est pas en contradiction avec la première ou la deuxième loi.

flèche vers le bas

Cf. Les robots d’Isaac Asimov et une analyse de ses lois de la robotique sur un fansite français d’Isaac Asimov monot.jc.pagesperso-orange.fr/divers/accueil.htm

Pourquoi cette loi de la robotique ne me plaît pas

Cette loi de la robotique ne m’a jamais convaincu ni plu, voici pourquoi.

  1. Elle me paraît trop simple : ce serait trop facile si tout pouvait être réglé de cette manière. Le calme absolu, ça n’existe pas. Il faut un peu de chaos pour que la vie semble vraiment réelle.
  2. Elle me paraît trop scientifique : aucune place à la littérature, aucune place à l’imagination, Isaac Asimov, comme vous devez le sentir, n’est pas un de mes auteurs de SF qui figure dans ma bibliothèque (j’ai quand même La Fin de l’Eternité de cet auteur qui traîne sur mon étagère)
  3. Elle ne me semble pas rendre honneur aux robots eux-mêmes. Je me sens beaucoup plus proche des androïdes imaginés par Philip K. Dick dans par exemple Blade Runner :

Je trouve qu’en terme d’écriture, avoir affaire à des androïdes plus suspects, plus humains, moins scientifiques, permet une trame aventurière beaucoup plus profonde que lorsqu’on a affaire aux robots d’Isaac Asimov qui ressemblent plus à un amas de boulons.

Les questions philosophiques engendrées par les robots

Certes les robots ont été créés par l’homme, mais leur intelligence et leur capacité à apprendre nous interrogent sur notre définition de l’humanité et au final, sur ce que nous croyons « réel ».

  • Peut-on construire un être vivant, ou sommes-nous cantonnés à construire un amas de ferraille ?
  • Peut-on, nous êtres humains, devenir des créateurs pour d’autres êtres vivants ?
  • Peut-on, enfin, être assimilés à des dieux pour d’autres créatures qui nous devraient la vie ?

Au final, la science-fiction et la philosophie ont toujours été étroitement liés.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Pin It on Pinterest

Share This