Mon avis sur l’anime « Shangri-la »

Photo of author
Écrit par Mallory Lebel

Se sentir libre de concilier "vie privée" et "vie numérique" sans intrusion.

Ma page Facebook

Diffusion

2009, 24 épisodes de 25 minutes

Résumé

Au 21ème siècle, la Terre, submergée par la pollution, est soumise à la grande organisation Atlas qui impose un contrôle du taux de carbone dans l’atmosphère.

Kuniko Hojo, jeune fillette de 12 ans, est l’héritière contre son gré d’une autre organisation dénommée Metal-Age qui s’oppose à Atlas. A l’aide de son boomerang et de sa force arrogante, elle défend son village (duomo) retranché dans la jungle.

Un scénario compliqué desservi par une lourdeur indigeste

  1. Atlas joue le rôle de l’organisation méchante avec sa dirigeante Ryoko Naruse d’allure autoritaire et de tendance sado-masochiste —> IRREALISME : elle dirige une armée d’esclaves…
  2. Kuniko représente le groupe rebelle Metal-Age —> IRREALISME : elle possède une force peu crédible avec un boomerang qui peut transpercer le métal, un fouet qui découpe  en morceaux, et des sauts en hauteur bien trop vertigineux.
  3. Son ami Momoko est un « transsexuel au bon coeur » —> IRREALISME : complètement déjanté, il fait fuir l’armée d’esclaves précitée parce qu’il menace de les embrasser 🙁
  4. Une troisième société, Ishida, manipule les finances et profite de la taxe carbone pour s’enrichir sur le dos des pays —> IRREALISME : cette société est dirigée par une gosse de 10 ans ne se séparant jamais de son doudou…
  5. Il y a aussi Mikuni, une petite fille aux yeux de différentes couleurs qui craint le soleil, aimée par son garde du corps… Tout cela sent le cliché à plein nez.

Shangri-la Boomerang

Clichés

  1. Tous les responsables sont des filles et même des fillettes, et pourtant elles ont des réactions d’adultes et même des sentiments d’adultes… Douteux.
  2. Pourquoi faut-il que l’héroïne soit habillée en tenue d’écolière avec jupe ultra-courte ?
  3. Pourquoi faut-il que l’héroïne sauve toujours le monde ?
  4. Présence de deux transexuels avec du rouge sur les lèvres, qui font peur aux méchants pas beaux.

Le monde de Shangri-La était riche, mais je n’arrivais pas à m’y retrouver avec des personnages fades et une histoire qui n’a jamais vraiment progressé.

Oui, je sais que je n’ai fait que la moitié du chemin, mais après 12 épisodes, j’aurais dû ressentir quelque chose pour les personnages. La plupart du temps, je n’ai ressenti que de l’ennui.

2 astuces pour améliorer votre anonymat en ligne

1/ Pensez à l'utilisation d'un VPN : une application VPN va changer votre adresse IP pour simuler celle de n'importe quel pays. Vous pourrez donc accéder à n'importe quel contenu, même celui qui est géo-restreint. Ce logiciel chiffre aussi votre trafic internet pour éliminer les malwares et les risques de piratage.
2/ Pensez à utiliser un gestionnaire de mots de passe : Il va enregistrer vos mots de passe (compliqués) pour les insérer automatiquement pour vous, et il peut vous générer des mots de passe compliqués aléatoires (versions déclinables pour téléphones et ordinateurs).
L'offre NordVPN cumule les 2 avantages

Le concept du marchés de carbone ayant un effet profond sur les citoyens était intéressant. Nous produisons tous du CO2 avec nos modes de vie modernes, donc un système économique qui mesure chaque petite production nous influencerait directement.

Graphismes

Potables sans trop de détails. L’animation est très correcte.

Il est regrettable que l’histoire de Shangri-La soit si terrible. L’animation était bien faite, et le concept général était tout à fait unique. Mais j’ai noté trop d’incohérence, même pour un anime de science-fiction… comme Kuniko qui contrôle le marché du carbone avec son esprit.

Conclusion

J’aime les japanimations pour leur capacité d’évasion et leur propension au rêve, à l’anticipation, à la métaphore. Le gros défaut de ces séries reste cependant la présence très régulière de clichés. Lorsqu’en plus le scénario n’est qu’au service de ces clichés, je passe.

Je n’ai pas pu terminer les épisodes.

Maquillez votre adresse IP

Être anonyme sur internet

Nordvpn bannière maquiller votre adresse ip

1 réflexion au sujet de « Mon avis sur l’anime « Shangri-la » »

  1. — On a tous ses périodes, et comme tu le dis dans le test « Aion » il faut faire des choix et utiliser le TEMPS qui nous est donné de la façon la meilleure en ce qui nous concerne. Cette thématique du temps, je vais d’ailleurs l’utiliser dans le JOUR 7 de Futur Proche à paraître bientôt j’espère.

    — Pour en revenir aux japanimations, il y en a pas mal de mauvaises mais pas plus que les livres, les albums, les jeux vidéos, bref toutes les créations. Il y a le fait que certaines oeuvres sont vraiment mauvaises, il y a le problème des goûts et couleurs de chacun, et il y aussi le fait que plus on devient spécialiste d’un genre plus on devient difficile sur les nouveautés.

    Répondre

Laisser un commentaire