Qu’est-ce qui fait un bon jeu vidéo ?

Photo of author
Écrit par Mallory Lebel

Aidons les citoyens à protéger leurs communications & leurs discussions numériques, qu'ils puissent vivre sans craindre d'être surveillés.

Introduction

Au cours d’une expérience de gamer, on réalise qu’on accroche vraiment à certains jeux mais qu’on en délaisse complètement certains autres.

  • Qu’est-ce qui fait un bon jeu ?
  • Est-ce uniquement une question de goût ou existe-t-il vraiment des « bons » et des « mauvais » jeux ?
  • Quels sont les ingrédients d’un excellent jeu ?
  • Peut-on les assimiler à des oeuvres d’arts ?

Voilà autant de questions qui me paraissent passionnantes.

Je précise deux limitations dans le développement de cet article :

  1. je m’intéresse particulièrement ici aux jeux PC
  2. les points suivants ne reflètent que mon avis et mes goûts personnels, à ne pas prendre pour des généralités.

Stratégie

Certains jeux sont « bons » parce qu’ils possèdent une certaine complexité les rendant impossibles à finir en quelques heures. Quand en plus ils nécessitent un zeste de stratégie, c’est déjà bon pour moi.

Exemple : Civilization , ou Heroes of Might and Magic III (ici lien d’un site francophone que j’adore) mais cet opus est tellement bon qu’il risque de se retrouver à chaque section si je le nomme tout le temps.

Ambiance

Il s’agit de quelque chose de difficilement définissable. Certains jeux possèdent un background particulier, attachant, ou tout simplement travaillé. Je ne dis pas que cela fait automatiquement un bon jeu, mais ça peut contribuer, et parfois on ne se rappelle d’un jeu que son ambiance caractéristique.

Exemple : Lands of Lore (lien Wikipédia ici), le premier jeu PC auquel j’ai joué (1994), un jeu de rôle dans le style « labyrinthe » où vous rencontriez des monstres à chaque coin de chateau et vous deviez faire évoluer votre personnage.

A l’époque déjà, le soft permettait d’enrôler des personnages « amis » que vous pouviez contrôler de façon à constituer un groupe d’explorateurs… Excellent jeu de rôle, bien qu’un peu trop linéaire (mais c’est le gros défaut selon moi de ces RPG -role playing game- solo).

Addiction

Misent sur l’addiction les jeux massivement multijoueurs (MMO), et cependant la recette n’est pas si facile à trouver.

  • Age of Conan, par exemple était trop facile : j’ai monter Sultane ma démonologue en une quinzaine de jours au niveau maximum, après quoi je me suis totalement ennuyé sur ce jeu jusqu’à ce que je coupe mon abonnement au bout de quelques (petits) mois.
  • Aion possède une ambiance merveilleuse mais cependant il lui manque cette touche de folie qui fait la différence ; le jeu est devenu trop consensuel à force d’avoir trop voulu « rassembler ».
  • Lineage 2, par contre, possède justement ce petit plus qui fait la différence, et qui me donne toujours envie d’y rejouer de nombreuses années après son lancement (2003 en Corée, novembre 2004 enEurope) (site officiel ici). Il s’agit pour moi du meilleur MMO qui existe à ce jour, devant WoW. Pourquoi ? Telle est la question. Tentons rapidement d’y répondre :
Mon avatar dans Lineage 2 (Dark Elf)
Mon avatar dans Lineage 2 (Dark Elf)
  • 1/ Ce jeu est d’une richesse insoupçonnée, vous continuerez à découvrir des facettes et des possibilités du jeu plusieurs mois ou même années après vos débuts. Ce fait est accru par les add-ons ou patchs réguliers qui alimentent le soft en nouveaux contenus.
  • 2/ Il est d’une difficulté inégalée. Il nécessite une patience à toute épreuve.
  • 3/ Il est complexe et stratégique (l’économie du jeu toute entière repose sur une seule classe que vous pouvez vous-même jouer à savoir les Nains).
  • 4/ Enfin il permet une interraction optimale entre les joueurs (multijoueur, duels, guildes, groupes, etc.) et du vrai PvP qui vous fait perdre des points d’expérience. Je crois que ce jeu résume bien pour moi le meilleur de ce qui peut se faire en terme de MMO.

Dernier point relatif à l’addiction : cette qualité n’est pas uniquement le fait des MMO

Un jeu comme Street Fighter, par exemple (jeu de combat sur console), n’a rien à voir avec un jeu de rôle et pourtant sa richesse, sa difficulté, ses affrontements multijoueurs le rendent aussi addictif qu’un MMO.

On pourrait aussi parler de la série Mario Kart de nos amis de chez Nintendo : des jeux de course totalement délirants qui en rendent plus d’un complètement accro 😀

Une histoire solide

Les meilleurs jeux vidéo vous donnent l’impression de faire partie de l’univers. Ils vous font vivre des émotions authentiques, comme si ce qui arrive aux personnages vous arrivait à vous aussi.

Cela ne signifie pas que l’histoire doit être complexe ou même particulièrement bien écrite. Mais elle doit absolument être suffisamment solide pour donner aux joueurs une raison de jouer.

C’est souvent bien d’avoir une intrigue profonde et complexe, mais un simple objectif de sauver la princesse est suffisant s’il donne envie aux joueurs de jouer.

Des graphismes attrayants

Il existe de nombreux jeux qui sont fantastiques malgré des défauts graphiques (oui tu es visé, Undertale). Nous parlons ici du concept de narration « montrez-moi, ne me dites pas ».

  • Qu’il s’agisse d’affichages rétro 8 bits
  • ou des derniers rendus de pointe
  • les jeux à succès utilisent leurs graphismes de manière à créer des expériences captivantes et mémorables
Undertale - Megalovania
Undertale – Megalovania

Commandes intuitives

Les jeux les plus réussis sont tout simplement agréables à jouer.

Lorsqu’elles sont bien faites, les commandes rendent un jeu facile à apprendre mais difficile à maîtriser. Vous devez être capable de prendre des décisions naturelles, en une fraction de seconde, sans y penser.

Le point sur lequel les jeux échouent le plus souvent est le contrôle de la caméra. Vous devez être capable d’orienter votre vue de manière à ce que votre personnage fasse ce que vous voulez qu’il fasse.

Des objectifs à long terme valables

Les jeux vidéo réussis vous donnent l’impression que vous devez continuer à jouer

Bien que de nombreux joueurs adorent les jeux à monde ouvert où vous pouvez passer des jours à parler aux villageois ou à cultiver la terre, il est important que ces objectifs à court terme se transforment en objectifs plus importants. Sinon, vous perdrez rapidement votre intérêt.

Un joueur doit avoir le sentiment d’accomplir quelque chose à chaque victoire. Les meilleurs jeux vidéo parviennent à trouver un juste équilibre entre la possibilité de progresser à son propre rythme et la nécessité de rester concentré sur les grands défis qui se profilent à l’horizon.

Une bande-son géniale

Pensez-vous que les franchises Legend of Zelda ou Final Fantasy seraient aussi vénérées sans leur musique emblématique ? Bien sûr que non.

La musique d’un jeu, ainsi que ses effets sonores, jouent un rôle majeur dans la création d’une ambiance et dans le ressenti d’émotions qui coïncident avec ce qui se passe dans le jeu. Les jeux les plus réussis sont très immersifs, et l’audio d’un jeu est sans doute aussi important que ses éléments visuels.

Les meilleures bandes sonores de jeux vidéo peuvent être appréciées à tout moment, même lorsque vous n’avez pas de manette en main.

Rejouabilité

Les jeux à succès doivent pouvoir être rejoués encore et encore pendant des années. Regardez l’engouement des fans pour la série Mass Effect : vous pouvez y jouer deux fois et être récompensé par des expériences et des intrigues totalement uniques (jusqu’à la toute fin).

Un autre exemple de la vieille école est Chrono Trigger, où certaines actions entraînent des résultats et des fins différents. Les meilleurs jeux vidéo vous incitent à en redemander et ne vous laissent pas déçu ou ennuyé la deuxième ou la troisième fois.

Chrono Trigger

Il est également essentiel que les jeux disposent d’un système de récompenses attrayant pour que votre travail en vaille la peine

  • Vous devez pouvoir débloquer de nouveaux niveaux
  • personnages
  • armes
  • secrets
  • et succès

Que vous jouiez à un jeu pour la première fois ou pour la centième fois, un bon jeu vous donne une raison de continuer à jouer.

Trouver un équilibre entre originalité et cohérence

Chaque nouveau jeu doit être une nouvelle expérience, même s’il s’agit d’une suite. Cela dit, les jeux les plus réussis sont capables de trouver un équilibre entre l’originalité sans trop s’éloigner de la formule que les gens aiment dans le genre et les préquelles.

Par exemple, les jeux Super Mario ont certes évolué au fil des ans, mais on a toujours l’impression de jouer à un jeu Super Mario, que ce soit sur la SNES ou la Switch.

Les jeux réussis se réinventent pour apporter quelque chose de nouveau à la table sans perdre leur sens de l’identité.

Des personnages intéressants et attachants

Il est essentiel que vous ressentiez une sorte de connexion avec les personnages d’un jeu.

Comme pour l’exigence d’une histoire solide, la simplicité peut suffire. Bien sûr, dans un RPG ou un jeu d’aventure, vous avez envie de rencontrer un large éventail de personnages fascinants.

Les jeux réussis ont le don de vous faire ressentir votre personnage, même si vous ne l’entendez jamais parler. Lire aussi notre article : La personnalisation de l’avatar ne permet pas de créer un personnage assez laid pour vous représenter fidèlement.

Le jeu est une expérience personnelle

Essayer de mettre le doigt sur les facteurs exacts qui rendent un grand jeu si génial dépend de la personne à qui vous demandez. Tous les joueurs sont uniques, et les déchets des uns sont souvent les trésors des autres.

  • Abordez chaque expérience de jeu avec un esprit ouvert
  • essayez de voir ce que les autres apprécient
  • et vous serez peut-être surpris de tomber amoureux d’un jeu qui sort de votre zone d’intérêt habituelle

A noter

 Outre la protection de la vie privée, un VPN crédible peut rendre les expériences de jeu plus efficaces et plus amusantes

  • Les VPN permettent aux joueurs d’accéder aux jeux bloqués
  • de sécuriser leurs données
  • d’améliorer leur vitesse
  • d’éliminer les mauvais ping
  • et de prévenir les attaques DDoS

Les VPN premium, tels que NordVpn, garantissent une confidentialité totale.

Vous voulez maquiller votre adresse IP ?

Lancez ce logiciel pour dissimuler votre trafic et votre identité

Nordvpn bannière maquiller votre adresse ip

10 réflexions au sujet de “Qu’est-ce qui fait un bon jeu vidéo ?”

  1. Aussi, on peut toujours résumer un jeu, en très bon ou très mauvais, c’est pratique, voire indispensable, pour se faire une première idée. Ce n’est pas qu’il ne faille pas le faire, mais plutôt que c’est mieux quand on précise dans quel cadre (pour qui, …). Et en effet on peut philosopher là-dessus longtemps 🙂

    Quant à l’inné, si ça existe, c’est un fruit de la diversité, mais heureusement le travail permet à ceux n’ayant pas un talent inné de l’acquérir.

    Répondre
  2. Non, le marketing n’est pas la cause de tous les échecs commerciaux, bien sûr. Et si on définit le critère de succès comme étant le nombre de copies vendues … ça n’est qu’un succès commercial.
    Blizzard s’est taillé la part du lion en soignant son travail, et grâce à ses succès préalables aussi (et ils ne « mentent » pas sur la marchandise non plus…). Tant mieux pour eux d’ailleurs.

    Répondre
  3. — Bonjour Bertrand, on sent l’avis de quelqu’un qui parle de son passion, que je respecte tout à fait. Mais je persiste à dire que c’est quand même à débattre : se demander si un jeu peut être qualifié de « très bon » ou de « complètement nul » revient à se demander, en philosophie, si le « beau » existe ? La beauté est-elle objective (par exemple des critères de beauté seraient à respecter) ou au contraire totalement subjective (différente selon les goûts de chacun). Difficile de répondre.

    — C’est vrai, comme tu le dis, qu’un jeu pourra être apprécié par untel ayant telle conception de son plaisir de jeu, tandis qu’un autre, recherchant tout autre chose, ne le trouvera pas à son goût. Et pourtant…. des jeux se vendent à millions (Blizzard…) tandis que d’autres font un flop. N’est-ce dû qu’au marketing ? Je ne pense pas. Le travail, l’acharnement : il n’y a que ça qui compte. Comme les oeuvres d’art. D’après moi le don inné n’existe pas, mais au contraire la différence entre un grand artiste et un amateur reste, selon moi, le travail et l’assiduité.

    — Sur ce merci de ta participation et à bientôt j’espère ++

    Répondre
  4. Qu’un jeu soit bon ou mauvais, c’est totalement subjectif. Cela dépend uniquement de ce que les gens attendent. Soit une bonne histoire, soit des mécanismes simples, ou complexes, intéressants, ou originaux. Après il y a le problème de l’interface, des bugs, …
    Puis il y a aussi de « bons » jeux qui sont vendus pour ce qu’ils ne sont pas, et touchent un public qui n’attendait pas du tout le résultat qu’on lui a fourni, et sont donc qualifiés à tort ou à raison selon les gens de « mauvais » jeux. Spore est un bel exemple de matraquage marketing qui a donné lieu à ce genre de confusion. Fallout 3 un peu aussi (vu la polémique sur la maigreur du scénario, occulté par l’aspect action / jeu de tir).

    Quant au sens de gameplay, il n’a rien de très mystérieux. C’est essentiellement la jouabilité, et un peu le subtil mélange entre tous les ingrédients composant le jeu. Et la manière dont ceux-ci s’enchainent.
    Est-ce qu’on comprend le scénario, ce qu’il faut faire ou ne pas faire, est-il original, ou banal, est-ce que les règles ne sont pas trop confuses, est-ce que les graphismes sont « beaux », la musique envoutante, est-ce qu’il fonctionne bien sur de nombreuses machines, ou à l’inverse, plante-t-il souvent, ou faut-il une configuration particulière pour vraiment en profiter, … Est-ce qu’il est « jouable », donc fonctionnel, et « plaisant à jouer », donc amusant.

    Pour les jeux multis, MMO ou FPS, il faut rajouter en plus les autres joueurs, qui si ils ne partagent pas le même objectif que vous peuvent ruiner l’expérience, soit pour un individu, soit pour un groupe.

    Mais un bon gameplay ne fait pas forcément un bon jeu, de même qu’une bonne histoire ne fait pas obligatoirement un bon film ou roman. Cela dépend beaucoup du public, des goûts et des couleurs, de l’air du temps.

    Répondre
  5. C’est vrai que c’est un point que j’aurais pu souligner. Le Gameplay. Un mot bien mystérieux, totalement vague, qui reflète à merveille la difficulté de sortir un Grand jeu. ^^

    Répondre
  6. Je pense que ce qui ait un bon jeu c’est un gameplay solide ! Dès que c’est prenant et passionnant et qu’on ne lâche plus la manette c’est du tout bon ^^

    Répondre
  7. Les personnes avec qui l’on joue ou les rencontres dans le jeu sont un facteur très important pour ma part pour que je devienne addict au jeu.
    Jouer à un superbe jeu sans ami ou sans personne me tente moyennement.

    Voici ma liste de jeux préférés et les personnes qui ont fait que j’aimerai toujours ces jeux 🙂
    Lands of Lore : Greg
    Warcraft 2 : Greg
    Heroes of Might and Magic 3 : Greg + Nico
    Magic the Gathering : Greg + Nico
    Diablo 2 : Nico
    DAoC : Titeuf
    Flyff : Greg + Titeuf
    WoW : personne ? humm …

    Répondre

Laisser un commentaire