Logo site Des Geeks et des lettres

L'application pour surveiller / sauvegarder vos smartphonesL'oeil inquisiteur de Bibispy

« Les animaux fantastiques » : Bien, mais…

Les animaux fantastiques : bien mais

Les animaux fantastiques est le nouveau film, sorti fin novembre 2016, créé dans l’ambiance de Harry Potter.

  • Harry Potter, vous savez, c’est le cycle fantastique qui a remis au goût du jour la lecture chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes.
  • Harry Potter, vous savez, c’est ce sorcier que l’on a observé, à raison d’un film par an, dans ses tribulations à l’école de sorcellerie.
  • Harry Potter, vous savez, c’est ce cycle de romans qui a rendu milliardaire son auteure.

Eh bien, Les animaux fantastiques, c’est un prequel à ce cycle. Il ne montre pas Harry Potter, mais un autre sorcier qui se dépatouille tant bien que mal avec des animaux tous plus originaux et irréels les uns que les autres. Cela donne l’occasion, bien sûr, pour les réalisateurs, de faire usage d’effets spéciaux de plus en plus réalistes et impressionnants au fur et à mesure que les années passent.

Il y a quelques dizaines d’années, un effet spécial c’était ça :

Film « Les monstres de l’espace » 1967

Les monstres de l'espace Film de 1967

Aujourd’hui c’est ça :

 Film « Les animaux fantastiques » 2016

Film Les animaux fantastiques 2016

Alors oui : les qualités

Alors oui, bien évidemment, les effets spéciaux dans Les animaux fantastiques sont impressionnants.

En fait, presque tout est bien dans le film, et je ne doute pas une seule minute que ce film fera un carton aussi bien au box-office que dans les critiques :

  • Les acteurs jouent super bien
  • L’histoire est super sympa
  • Les effets spéciaux sont au top
  • On est super contents de retrouver l’ambiance d’Harry Potter

Bref tout est super, à part que je ressors du visionnage du film au cinéma avec une déception amère, pas parce que le film est mauvais loin de là, mais parce qu’on aurait pu faire beaucoup mieux, avec une plus grande vision des choses, et aussi parce qu’aujourd’hui on se lasse de ces films fantastiques.

1/ Un manque de vision ?

On a déjà tout vu du fantastique : des Frankenstein aux reboot de Spider-Man en passant par Dracula bis, ter, et quater. On a vu aussi les Gremlins, le 1, le 2 et le 3. On a vu des requins qui font peur dans Les dents de la mer, même si ce n’est pas du fantastique. On s’est pissé dessus quand on avait 12 ans et que La Veuve Noire repassait à la télé avec le début de la couleur :

La Veuve Noire (1977)

Dans les films fantastiques qui sortent en 2016 et plus, les réalisateurs doivent bien avoir une chose en tête : c’est qu’on a tout vu. Et qu’ils doivent se bouger le cul pour nous pondre des films d’anthologie. Pas des suites d’effets spéciaux. Des histoires ! Originales, marquantes et si possible nouvelles.

Oui c’est difficile mais c’est ça le job. Vous imaginez un écrivain de science-fiction en train d’essayer d’écrire un roman de SF à-la-Guerre-Des-Etoiles ? Un écrivain de fantasy en train d’essayer d’écrire un roman à-la-Seigneur-Des-Anneaux ? Bon courage, le mec ! Bon courage pour rester dans les annales ! Je ne ferai aucun jeu de mot sur cette dernière phrase.

Tout ça pour dire qu’on veut du lourd, « du lourd » ça passe « du grand », et « du grand » ça passe par « doté d’une grande vision des choses ».

Une vision = un but ou une idée.

Quelle est l’idée dans Les animaux fantastiques ? Un sorcier au XXème siècle récolte et guérit des animaux fantastiques que les êtres humains n’ont pas réussi à découvrir. En voulant transporter un de ces animaux dans son lieu d’origine, il en sème de nombreux autres en route ce qui déclenche catastrophes sur catastrophes.

Mon résumé du film Les animaux fantastiques

Ce film, d’après ce synopsis, n’est donc ni plus ni moins qu’un film d’aventures doté d’effets spéciaux. Comme de nombreuses oeuvres d’aventures ont été pondues de manière similaire avant lui.

Ma critique d’Avatar revient peu ou prou à la même chose : Avatar n’est pour moi qu’un western doté d’effets spéciaux opposant le méchant militaire américain aux gentils autochtones de la planète. En-dehors de cette opposition, rien de bien révolutionnaire.

Une oeuvre de science-fiction, détrompez-vous, c’est bien plus qu’une oeuvre d’aventures dotée d’effets spéciaux ! C’est une vision décalée de ce que peut devenir notre vie et notre société. Et pour que cette vision prenne vie sous nos yeux de lecteurs ou de spectateurs, il faut de l’ambition de la part de son auteur. (voir mon article : Pourquoi la science-fiction existe-t-elle)

Ce que je reproche à J. K. Rowling depuis le début, c’est son manque d’ambition. Son manque de volonté de remuer le genre fantastique. Elle se contente d’utiliser le fantastique pour ravir nos têtes blondes. D’aucuns diraient qu’elle se contente de se faire du fric en utilisant les idées de ses prédecesseurs. J’aimerais tant découvrir de jeunes auteurs qui se fatiguent le cerveau avant d’amasser de l’argent.

2/ Un manque d’originalité ?

Super, les effets spéciaux sont super, et du coup le film est super. Si vous enlevez l’adjectif qualificatif « super » de votre bouche, il vous reste quoi ?

J’en ai un peu marre des producteurs de films qui nous ressortent année après année des resucées de cycles ou d’idées déjà abordées maintes fois dans la littérature, dans la bande dessinée ou dans des films précédents.

  • La planète des singes ? Ouais super !
  • L’homme araignée ? Ouais super !
  • Batman ? Ouais super !
  • Star Trek ? Ouais super !
  • SOS Fantômes ? Ouais super !

Notre époque est vraiment super, rien à redire. On refait tout en plus simple ou en moins compliqué, par contre les images sont plus grandes et plus jolies à regarder. Les femmes, au passage, ont de plus gros seins. Et les hommes sont bien épilés.

STOP tout ça, je m’en vais replonger le nez dans les romans originaux, au moins les scénarios tenaient la route.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Benjamin 8 décembre 2016, 19 07

    Ahah ! J’aime ces coups de gueule, pour la peine je verrai pas ce film, fuck !

    Réponds !

  • Greg 8 décembre 2016, 21 09

    Ahah. Tu m’étonnes.

    Réponds !

Article suivant:

Article précédent:

Recherche

A vos stylos !

  • Greg: “Ahah. Tu m'étonnes.Déc 8, 21:19
  • Benjamin: “Ahah ! J'aime ces coups de gueule, pour la peine je verrai pas ce film, fuck !Déc 8, 19:52
  • Greg: “Non, j'ai l'impression que Pinterest empêche l'utilisation de plugin annexes (je me trompe peut-être)Déc 8, 18:26
  • danielle: “vous avez réussi à afficher? j'ai le meme problème avec Safari je n'arrive pas à afficher certaines photosDéc 8, 18:12
  • Greg: “Salut Ben, Peut-être, je ne me souvenais plus que tu m'en avais parlé, mais bonne perle sympathique en effet…Déc 7, 21:33
  • etienne minsongo mendo: “Bsr à tousje suis Etienne Minsongo apprenti programmeur! je voudrais savoir: le serveur local XAMPP.... aurait-il des inconvénients?Déc 7, 15:45
Share This