Comment contourner la censure en Chine

Photo of author
Écrit par Mallory Lebel

Aidons les citoyens à protéger leurs communications & leurs discussions numériques, qu'ils puissent vivre sans craindre d'être surveillés.

Lutter contre la censure chinoise

La liberté d’internet en danger

Aujourd’hui, sans que nous nous en rendions compte, plus des 2/3 de la population mondiale vivent dans un pays où l’accès à internet est limité.

Les régimes répressifs investissent plus que jamais dans la censure et les technologies de surveillance. C’est particulièrement vrai de la Chine, qui à la fois abrite la plus grande population en ligne du monde et qui censure le plus internet.

La Chine apparaît dans de nombreux rapports comme le pays le « moins libre » du monde, en raison de la censure importante ordonnée par l’État sur les contenus internet nationaux et étrangers, et les sanctions draconiennes infligées aux personnes qui s’expriment en ligne.

Comment le Parti Communiste Chinois s’y prend pour contrôler internet

Le contrôle de l’information est depuis longtemps une pierre angulaire de la politique du gouvernement chinois. Le Parti communiste chinois (PCC) a démontré son engagement ferme à étendre cette approche au cyberespace.

Pour ce faire, il dépense des centaines de millions de dollars pour développer ce que nous connaissons aujourd’hui comme le projet Bouclier Doré tout en exportant son modèle de censure et son expertise à des régimes étrangers partageant les mêmes idées.

Le but recherché par le parti communiste en Chine

  • Etouffer la liberté d’expression
  • Encourager la culture d’autocensure
  • Miner les droits de l’homme fondamentaux

Les citoyens qui vivent derrière le Grand Firewall Chinois continuent à trouver des moyens de contourner les blocages imposés par le gouvernement, faisant preuve de résilience face à une adversité intense.

Schema : où internet est-il le plus censuré dans le monde ?

Schema : où internet est-il le plus censuré dans le monde ?


Comment la Chine censure internet dans son pays mais aussi à l’étranger

Le gouvernement chinois adopte une approche à plusieurs volets pour contrôler internet.

Bloquer et supprimer des contenus

Les autorités chinoises bloquent l’accès à plus de 10 000 sites web tout en censurant le contenu d’innombrables autres sites, notamment sur des sujets qu’elles jugent politiquement sensibles.

Les sujets sensibles pour les autorités chinoises

  • Les commentaires critiques à l’égard du PCC
  • Les reportages des médias étrangers à propos de la Chine
  • La politique internationale
  • Des événements politiques nationaux spécifiques comme la répression de la place Tienanmen, les manifestations anti-pollution et le mouvement #MeToo

Les mesures techniques sophistiquées utilisées par le PPC

  • Le blocage des adresses IP
  • L’infiltration du DNS
  • L’inspection approfondie des paquets (DPI)
  • La réinitialisation du TCP
  • Le filtrage par mot-clé
  • Le blocage au niveau des applications
le grand pare-feu chinois favorisant la censure
Le grand pare-feu chinois favorisant la censure

Ces techniques de censure continuent d’évoluer. Selon une étude de Sciences et Avenir, les images envoyées sur WeChat sont désormais censurées en temps réel et de manière automatique, le contenu censuré changeant en fonction de l’actualité.

Alors, comment fonctionne réellement le Grand FireWall Chinois ? De nombreuses méthodes sont utilisées.

Blocage d’adresse IP Cette approche bloque l’accès à certaines adresses IP, ce qui signifie que l’appareil de l’utilisateur ne peut pas se connecter au serveur à l’autre bout.
DNS Spoofing ou DNS Cache Poisoning Lorsque vous essayez d’accéder à un site web par son nom, votre appareil utilise un serveur DNS pour demander l’adresse IP associée à ce nom. Le pare-feu chinois « empoisonne » la réponse DNS, en renvoyant une adresse incorrecte ou corrompue.
Filtrage des URL Cette méthode filtre les mots clés sensibles et bloque les sites web basés sur ces mots et expressions.
Censure d’entreprise Les entreprises chinoises sont légalement responsables de leur contenu en ligne, et peuvent être strictement punies si elles partagent des informations interdites. C’est pourquoi elles bloquent souvent ce type de contenu sur leurs plateformes.
Censure manuelle et numérique Durant un temps, la censure était effectuée manuellement par des fonctionnaires chinois, qui surveillaient, supprimaient et modifiaient le contenu en ligne. Mais aujourd’hui, l’intelligence artificielle a pris de plus en plus d’importance dans ce type de travail.
Blocage des VPN Le gouvernement chinois met en place des mesures pour bloquer le trafic qui semble vouloir se connecter à un réseau privé virtuel (VPN), et les VPN font l’objet d’une répression générale depuis l’arrivée au pouvoir du président Xi. Les fournisseurs de VPN travaillent cependant activement contre ces blocages, et certains VPN fonctionnent encore en Chine.

Codifier la censure dans la loi

Dans le cadre de la politique de « sécurité de l’information » du PCC, les mesures de censure sont transformées en lois vagues et larges qui élargissent la portée de la surveillance des agences de sécurité sur internet.

  • Ces lois obligent les entreprises à surveiller et à retirer les contenus de leurs plateformes.
  • Elles limitent l’utilisation des réseaux privés virtuels (VPN).
  • De nombreuses sociétés internet en Chine emploient aujourd’hui du personnel chargé de surveiller, signaler et retirer en permanence les contenus qui risquent d’échouer en raison des restrictions imposées par le gouvernement sur les contenus inacceptables.

C’est le cas notamment des nombreuses entreprises technologiques occidentales qui se conforment volontiers aux exigences onéreuses de la Chine en matière de censure afin d’opérer à l’intérieur de leur pays.

Censure chinoise

La surveillance répressive

Grâce à des techniques de surveillance avancées, le gouvernement chinois surveille les communications des citoyens.

Les applications de chat populaires comme WeChat et Weibo sont non seulement censurées, mais également surveillées par le gouvernement sur des « rumeurs » ou des sujets jugés « illégaux » par le PCC.

Exemples de discussions censurées sur WeChat et Weibo

  • La détention massive de musulmans Uyhgur de la minorité ethnique du Xinjiang
  • Les informations sur la politique sino-américaine
  • Les discussions sur les manifestations à Hong Kong

Ce type de surveillance répressive a conduit à la détention de Tibétains discutant de l’anniversaire du Dalaï Lama et de Mongols de souche s’exprimant sur la détention de leurs collègues militants.

Les personnes qui mettent au point, distribuent ou utilisent des outils de contournement sont de plus en plus souvent prises pour cibles par les autorités.

L’exemple le plus flagrant de la surveillance oppressive et du contrôle social global en Chine se produit dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang (XUAR) où le gouvernement chinois a déployé d’innombrables points de contrôle de sécurité, des caméras de surveillance et une technologie avancée de reconnaissance faciale afin de surveiller et persécuter les minorités musulmanes de la région.

Le gouvernement a déployé divers outils, comme:

…afin de permettre leur surveillance systématique et étendue.

L’exportation de la technologie de censure et de surveillance chinoise

En plus de créer l’un des régimes de censure nationaux les plus solides au monde, le gouvernement chinois exporte agressivement son modèle et ses technologies de censure et de surveillance à l’étranger.

Rien que l’année dernière, la Chine a fourni une assistance technique ou une formation à plus de 50 pays, notamment en matière de technologies de surveillance et de formation à la gestion de l’information en ligne.

Par exemple, la société chinoise ZTE Corporation a vendu à l’Iran un système d’inspection approfondie des paquets (DPI) d’une valeur de 130 millions de dollars. Dans le même ordre d’esprit, le système de surveillance « Safe City » de Huawei a été adopté par des centaines de villes dans le monde.


Comment contrecarrer la censure et soutenir la liberté d’internet en Chine

Des moyens créatifs pour communiquer

Malgré ces efforts, les citoyens continuent à développer des moyens créatifs et efficaces pour:

  • communiquer
  • organiser
  • partager des informations en ligne

En 2020, à Hong Kong, les manifestants ont effectué les actions suivantes pour se protéger de la surveillance

  • Ils ont utilisé des outils de communication plus sûrs

  • Ils ont payé leur ticket de métro en espèces plutôt que par carte à puce

  • Ils ont désactivé les fonctions de localisation de leur téléphone

  • Ils ont utilisé des cartes SIM prépayées pour brouiller leur identité en ligne et réduire leur trace numérique

Si ce niveau accru de sensibilisation et d’adoption des outils de liberté sur internet est un signe positif, les manifestations ont également mis en évidence l’augmentation proportionnelle des efforts de censure et de surveillance en Chine.

Pour faire progresser la liberté d’internet, la recherche, le développement et la mise en œuvre de solutions technologiques doivent être mis en oeuvre pour permettre aux citoyens de Chine et d’ailleurs de:

  • comprendre les menaces auxquelles ils sont confrontés
  • contourner la censure imposée par le gouvernement
  • communiquer en ligne en toute sécurité
  • s’exprimer librement

Une internaute chinoise

Les techniques de censure et de surveillance déployées par le gouvernement chinois sont en constante évolution. Il est donc crucial que les outils et les projets soient développés en réponse directe aux situations réelles auxquelles sont confrontés les citoyens sur le terrain dans les environnements censurés.

Le développement de technologies anti-censure de pointe

Les recherches pro-liberté sont menées en temps réel pour contrer la censure au fur et à mesure qu’elle se produit et accéder quand même aux contenus bloqués.

Si la compréhension de la censure et la mise au point d’outils efficaces sont essentielles pour faire progresser la liberté d’internet, il est tout aussi important de veiller à ce que ces outils se retrouvent entre les mains de ceux qui en ont le plus besoin, à savoir les personnes vivant dans des environnements de censure répressive sous un régime totalitaire.

Actions à mener pour faire progresser la liberté sur internet en Chine

  • Sensibiliser à la censure et à la surveillance est primordial.
  • Fournir un soutien à la sécurité numérique aux communautés touchées
  • Garantir que les outils soient à la fois localisés et mis en œuvre auprès des publics cibles

Comment contourner la grande muraille de Chine

Le moyen le plus simple de contourner la grande muraille de Chine est actuellement d’utiliser un réseau privé virtuel.

Avec un VPN, vous pouvez anonymiser votre identité en ligne en « usurpant » votre position. Si vous êtes à Shanghai, vous aurez l’impression d’être en Suède ou aux États-Unis, par exemple.

D’un point de vue technique, les VPN créent un réseau privé que vous pouvez utiliser dans un réseau public comme internet, en cachant et en sécurisant les données que vous envoyez et recevez. Ces données sont chiffrées, ce qui signifie que leur contenu ne peut être vu par personne, y compris le gouvernement chinois.

S’inscrire à un service VPN avant de partir en Chine

Internet en Chine
Internet en Chine

Une fois que vous êtes en Chine, il est beaucoup plus difficile d’installer un VPN. Les sites web où vous vous inscrivez et téléchargez le logiciel ont tendance à être bloqués, et la plupart des applications VPN ont été supprimées de l’app store chinois d’iOS. Assurez-vous d’être bien configuré avant de partir.

NordVpn est régulièrement présenté comme le meilleur moyen de contourner la grande muraille de Chine, et coûte moins de 4 euros par mois, avec une garantie de remboursement de 30 jours. L’entreprise possède plus de 2 000 serveurs répartis sur 160 sites dans 94 pays et a été régulièrement classée comme le meilleur service VPN à utiliser en Chine.

Compatible avec une série de plateformes en tant qu’application autonome ou extension de navigateur, vous pouvez connecter jusqu’à cinq appareils par plan. NordVPN est sans conteste le service le plus populaire en Chine.

Catégories Web

Vous voulez maquiller votre adresse IP ?

Lancez ce logiciel pour dissimuler votre trafic et votre identité

Nordvpn bannière maquiller votre adresse ip

0 réflexion au sujet de « Comment contourner la censure en Chine »

Laisser un commentaire