La France limiterait la liberté d’expression et le droit à l’information sur internet