Les projets de Sun Microsystems forkés pour fuire Oracle Corporation

Photo of author
Écrit par Mimie

Aidons les citoyens à protéger leurs communications & leurs discussions numériques, qu'ils puissent vivre sans craindre d'être surveillés.

L’an dernier, quasiment à la même date, je vous ai parlé du rachat de Sun Microsystems par Oracle Corporation en soulignant certaines inquiétudes sur l’acquisition subite des logiciels Open Source et Libre développés par Sun, tout en restant plutôt confiant sur la tournure des évènements à suivre.

Constat

Aujourd’hui mon regard est un peu plus sombre, j’ai l’impression qu’Oracle n’en fait qu’à sa tête et préfère abandonner certains projets qui ne rapportent pas assez pour privilégier au contraire ceux bien implantés qui lui rapportent de l’argent en abondance.

La stratégie est différente du tout au tout entre Sun le justicier du monde libre et Oracle l’ogre propriétaire. Cet article, Le rachat de Sun par Oracle : 18 mois plus tard la méfiance s’installe, est très instructif sur le sujet.

La communauté du monde libre semble être fâchée et n’a pas l’intention de se laisser berner. C’est pourquoi elle a décidé de prendre les devant en « forkant » certains projets avant qu’il ne soit trop tard et permet ainsi de se séparer complètement de la main-mise d’Oracle.

Le nom des projets forkés étant la propriété d’Oracle, il faut en trouver de nouveaux, ce qui pose parfois des problèmes de reconnaissance et de confiance vis à vis des particuliers et entreprises.

Pour rappel, un fork est un nouveau logiciel créé à partir du code source d’un logiciel existant lorsque les droits accordés par les auteurs le permettent, ce qui est le cas dans l’Open Source.

Logiciel libre

J’ai fait parti des gens qui ont pensé que l’argent, possédé par Oracle, allait permettre de relancer certains projets Libre en manque de second souffle, généralement par manque de moyen.

© http://www.halpanet.org
© http://www.halpanet.org

C’était sans avoir compris le principe fondamental du logiciel libre : il a davantage besoin de développeurs et d’utilisateurs que d’une entreprise lui distribuant ses billets afin de prendre possession du logiciel et de sa gouvernance.

Lorsqu’ensuite l’entreprise (ici Oracle) refuse la contribution de ses utilisateurs et développeurs et qu’elle se permet de revenir sur les dédisions prise par la communauté, alors ce logiciel libre n’a plus que son code de libre, d’où le sentiment de devoir « forker » pour retrouver l’état d’esprit initial du projet avant rachat.

Projets forkés

  1. OpenOffice.org -> Libre Office
  2. MySQL -> SkySQL, MariaDB et Drizzle
  3. OpenSolaris -> Illumos et OpenIndiana
  4. Hudson -> Jenkins
  5. Sun Grid Engine -> Open Grid Scheduler et Univa Grid Engine
  6. Java™ SE Implementation -> OpenJDK et Apache Harmony
Catégories Web

Vous voulez maquiller votre adresse IP ?

Lancez ce logiciel pour dissimuler votre trafic et votre identité

Nordvpn bannière maquiller votre adresse ip

5 réflexions au sujet de “Les projets de Sun Microsystems forkés pour fuire Oracle Corporation”

  1. @Alexis MP : c’est exact, je voulais simplement parler des implémentations Open Source de Java SE (JDK et JRE).
    PS : j’aime bien ton blog, beaucoup d’articles sur Glassfish que je ne connais malheureusement pas encore, de la lecture en perspective ^^

    Répondre

Laisser un commentaire