Magic : mon deck mono-black Heartless Summoning format Standard

 Article modifié dernièrement le 27 Nov 2016 @ 14 h 06 min

Voici mon deck Mono-Black que je voudrais vous présenter aujourd’hui. Il est disponible à la lecture détaillée ici :

http://magicsupremacy.fr/#!/deck/id/14163

Les cartes

http://magicsupremacy.fr
Standard – Noir à l’ancienne
MaindeckSideboard
4 Distress
2 Spellskite
2 Sheoldred, Whispering One
2 Chancellor of the Dross
3 Haunted Fengraf
2 Wurmcoil Engine
2 Rune-Scarred Demon
4 Heartless Summoning
4 Cathedral of War
4 Black Sun’s Zenith
3 Mind Rot
4 Sign in Blood
2 Griselbrand
18 Swamp
2 Nefarox, Overlord of Grixis
2 Dismember
2 Mutilate
1 Mind Rot
2 Platinum Emperion
4 Doom Blade
3 Duress
3 Grafdigger’s Cage
60 Cards15 Cards
Deck Statistics & Sample Hand

 

Les statistiques, elles aussi issues du site magicsupremacy.fr :

Statistiques de mon deck mono-noir standard

Les 5 cartes-phares du deck :

Heartless Summoning, l’enchantement qui a inspiré le deck :

Objectif et description du deck :

Un deck comme je les aime, mono-noir comme souvent chez moi, allez savoir pourquoi.

  • Peut-être parce que cette couleur sait mélanger le côté magique au côté poisseux des choses.
  • Peut-être parce que cette couleur sait montrer que dans la vie rien n’est tout beau.
  • Peut-être parce qu’elle propose des gros monstres bien gras et bien pénibles.
  • Peut-être, enfin, parce qu’elle utilise avec bonheur le gain de vie, cette capacité qui sait à la fois tuer l’adversaire et vous redonner de la vie. Tout un symbole.

Heartless Summoning a inspiré ce deck : à 2 mana, cet enchantement permet de lancer très rapidement de grosses bêbêtes qui ne pourraient débarquer autrement qu’en fin de partie. Mais cette carte ne fait pas tout non plus. Le joueur bleu aimera la contrer en début de partie, ce qui nous arrangera : il n’aura pas assez de contre-sorts pour empêcher les bêbêtes qui finiront par le tuer.

Etonnement, avec 25 terrains, les créatures énormes que vous possédez sont invoquées rapidement.

Le reste du jeu est du mono-black classique :

  • de la défausse, oubliée de nos jours et pourtant si puissante
  • de sorts anti-bêtes, dont l’excellent Black Sun’s Zenith dont je ne me lasse pas (*4 pour la peine!)
  • de la pioche, avec 4 Sign in Blood, là encore une carte obligée

et c’est à peu près tout. J’ai rajouté 2 Spellskite, excellentes pour attirer les foudres en sauvegardant votre monstre, souvent le seul sur la table, qui lamine votre adversaire. Puisque vous visez sur un seul monstre à la fois (oui ils sont gros), j’ai pensé que 4 Cathedral of War s’imposaient (exalted). Les 3 Haunted Fengraf s’imposent eux aussi à merveille, permettant de ramener vos monstres lorsque votre adversaire est épuisé. Un régal.

Le reste, ce sont des gros monstres bien poisseux mais tellement jouissifs (qui a dit Griselbrand ?). Que du bon !

Source : toutes les cartes nommées dans cet article sont © Magic The Gathering

PS : J’envisage rapidement d’inverser la ratio des lands incolores pour 3 Cathedral of War et 4 Haunted Fengraf. En effet, le premier arrive en jeu engagé…

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Mimie 6 août 2012, 0 12

    Voilà j’ai mis à jour l’affichage du deck 🙂

  • Greg 6 août 2012, 0 12

    Ok, thx. Par contre du coup ça fait moche en page d’accueil – Pas bien grave.

  • Mimie 6 août 2012, 9 09

    c’est bon j’ai feinté 😀

  • Greg 7 août 2012, 0 12

    Euh.. ouais, t’as bien assuré pour la feinte, faudra que tu m’expliques. +

Article suivant:

Article précédent:

Pin It on Pinterest

Share This