Le Créateur film d’ Albert Dupontel

 Article modifié dernièrement le 18 Juil 2011 @ 0 h 26 min

  • Albert Dupontel

— S’est fait connaître à ses débuts par ses sketchs comiques / décapants (Rambo, 30 millions de mamies, Le Bac, etc.), mais il est maintenant réalisateur, auteur et acteur.

— A fait ses classes dans le théâtre. Ce qui le caractérise ? Un humour noir, une dénonciation de la société, un art de reproduire le quotidien des gens avec leurs petits travers, une violence issue d’un malaise social.

— Ce mec est un génie. Ses premiers films, surtout, montrent une dénonciation atroce et sans complaisance d’une société qui ose de moins en moins l’autodérision, l’originalité, bref ce qui sort de l’ordinaire. Et pourtant… voudriez-vous vraiment que tout le monde vous ressemble ?

  • Le Créateur : résumé

Je n’aime pas révéler les scénarios complets, mon but étant de vous faire partager l’envie de les regarder en entier. Disons qu’Albert Dupontel joue Darius, un auteur ayant écrit une pièce de théâtre célèbre et qui éprouve la terrible angoisse de la page blanche : Alors que sa deuxième œuvre est annoncée, il réalise qu’il l’a complètement oubliée et doit donc l’écrire en un temps record.

  • Mon avis

— Ce film n’est pas « grand-public », il s’agit d’un « ovni » pour employer un jargon, féroce et sans pitié. On passe un très bon moment, et on a le plaisir de revoir une pléthore d’acteurs remarquables que l’on retrouve ensuite constamment dans la carrière de Dupontel.

—  Par contre si vous n’aimez pas les films d’auteur ni le style Dupontel, passez votre chemin.

  • Thème de réflexion

— Ce film est intéressant pour les écrivains ou les artistes qui créent ; il pose la question suivante : l’œuvre d’un créateur est-elle « innée », tombe-t-elle tout cuit grâce au talent de son auteur, ou n’est-elle que le fruit laborieux d’un travail acharné, épuisant, et peu aisé ?

— Personnellement je suis convaincu que la bonne réponse est la deuxième. Certains pensent peut-être encore à un « don » que posséderait l’écrivain… C’est ignorer que tout se paye et qu’il faut travailler dur pour obtenir une facilité, que ce soit dans l’écriture, la peinture, ou tous les autres arts.

— D’ailleurs c’est bien le mot « art » qui est en cause ici : les arts sont en réalité des oeuvres, des résultats, des objets polis par des heures d’acharnement.

  • Petite filmographie de Dupontel :

2009 Le vilain

2007 Odette Toulemonde

2006 Président

2006 Enfermés dehors (réalisateur)

2006 Fauteuils d’orchestre
2004 Un Long Dimanche de fiançailles
2004 Le Convoyeur
2003 Les Clefs de la bagnole
2002 Monique
2002 Irréversible
2002 Petites Misères
2000 Les Acteurs
1999 Du bleu jusqu’en Amérique
1999 La Maladie de Sachs
1999 Le Créateur (réalisateur)
1998 Serial Lover
1996 Bernie
1996 Un Héros très discret

1996 Bernie (réalisateur)
1994 Giorgino
1994 Chacun pour toi
1992 Désiré
1988 La Bande des quatre
1988 Encore

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • MyaRosa 7 décembre 2009, 17 05

    Tiens je ne connaissais pas. Le sujet me tente bien. Je note, merci 😉

  • Greg 7 décembre 2009, 21 09

    Coucou MyaRosa ! Heureux de te voir ici 🙂 En espérant que ton séjour sur mon blog te sera agréable, j’en profite pour recommander le tien qui demeure très intéressant ! ++ Greg

Article suivant:

Article précédent:

Share This