Rozen Maiden : un anime de poupées

 Article modifié dernièrement le 24 Déc 2013 @ 12 h 42 min

Je viens de me rendre compte que j’avais complètement oublié de rédiger l’article sur Rozen Maiden, pourtant le visionnage de cette série remonte à longtemps maintenant.

  • Résumé

Pour faire vite, un garçon (Jun) se voit lié par un serment magique à une poupée qui prend vie sous ses yeux. Il réalise alors que plusieurs poupées sont dotées de la vie et qu’elles sont condamnées à combattre les unes contre les autres afin de pouvoir retrouver … leur créateur. Chacune de ces poupées a son caractère, et chacune possède son « serviteur » humain.

  • Rapprochement

— Ce scénario ne vous dit rien ? Personnellement il me fait atrocement penser à celui de Fate Stay Night, un de mes anime préférés.  Dans FSN les êtres « magiques » sont les serviteurs et les êtres humains deviennent leur « maître ». Dans Rozen Maiden c’est l’inverse : ce sont les poupées les maîtres du jeu, celles qui tirent les ficelles (bizarre pour des poupées non ? ce n’est peut-être pas un hasard).

— On se retrouve ainsi avec une oeuvre animée qui, peu ou prou, glisse quelques thèmes propres au (attention ce mot peut faire peur mais il n’en est rien) sado-masochisme. La poupée principale est autoritaire et aime commander ; de l’autre côté Jun montre un certain plaisir à se faire dominer.

  • Critique

Je recopie celle que j’avais publié sur le site Animeka (d’ailleurs ma critique s’y trouve toujours 🙂 ) :

Cet animé fut pour moi une très agréable surprise, un peu inespérée d’ailleurs. On se laisse charmer par ces poupées qui peuvent donner des leçons aux humains en matière d’humanité. La saison 1 est à mon avis la meilleure si ce n’est la seule à regarder, ayant été très déçu par la saison suivante. Outre ses dessins mignons et l’animation très satisfaisante, la série aborde les thèmes suivants :

1/ les garçons ont aussi un cœur romantique et peuvent s’intéresser aux poupées qui sont présentées dans la vie courante comme s’adressant aux filles.
2/ Une note de sadisme, la 5ème poupée ayant un caractère pour le moins autoritaire, et Jun prenant manifestement du plaisir à être dominé.
3/ La relation maître/servant qui est un fil conducteur dans la culture nipponne et que l’on retrouve dans Fate Stay Night. Encore une fois je vous recommande chaudement cette saison 1.

Je rajouterai aujourd’hui une chose : les musiques sont splendides (tout en clavecin), à tel point que je les écoute encore régulièrement.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Mimie 11 décembre 2009, 1 01

    J’ai adoré Fate Stay Night 🙂 par contre celui-là avec les poupées me tente pas trop … en tout cas merci de nous faire partager tous les animes que tu as pu voir, ça donne des idées ! ^^

  • MyaRosa 13 décembre 2009, 13 01

    Ca me tente bien! Je note, merci 😉

  • Greg 13 décembre 2009, 13 01

    Heureux de donner des idées, perso. j’ai trouvé cet anime très mignon et touchant.

  • MyaRosa 13 décembre 2009, 13 01

    « mignon et touchant »? Ca devrait me plaire, alors! 🙂

  • Greg 21 septembre 2011, 17 05

    Lut MyaRosa, as-tu vu l’anime alors ? Peux-tu nous donner ton avis ? Merki.

Article suivant:

Article précédent:

Share This