One Piece : pourquoi le dessin anime plaît-il autant ?

 Article modifié dernièrement le 5 Avr 2016 @ 22 h 12 min

Pourquoi le concept de ONE PIECE est-il passionnant ?

Tout d’abord parce qu’il y a de l’aventure

One Piece est l’histoire d’un petit garçon doté de pouvoirs qui a le rêve de devenir le roi des pirates. Ca tombe bien : le monde dans lequel évolue le manga est bordé d’océans immenses et inconnus.

Ce garçon, Luffy, rassemble peu à peu son équipage tout en se heurtant à la fois aux Marines, et à la fois aux autres pirates. Son objectif final : c’est de trouver le « one piece » qui est le nom du trésor « unique » laissé par le plus grands des pirates passés.

Si ça ce n’est pas de l’aventure…

Un bateau vu de haut dans One Piece

Un bateau vu de haut dans One Piece

Ensuite parce que la narration est impeccable

Par « narration », j’entends la manière dont l’aventure est traitée. Non seulement l’histoire de Luffy nous est racontée, mais aussi l’histoire (et la vie) de chacun de son équipage, et aussi l’histoire de chacun de ses ennemis.

Le passé de tous ces personnages nous est narré en détail, ce qui fait qu’au final on peut s’attacher à l’un ou l’autre des protagonistes, même si c’est un « méchant ».

La narration dans One Piece est particulière parce que le narrateur s’attarde aussi bien sur les personnages annexes que sur les personnages principaux. Parfois même, on a envie qu’il se concentre davantage sur Luffy tandis que l’histoire prend un plaisir non dissimulé à s’attarder sur, par exemple Baggy le Clown, un des premiers ennemis de Luffy qui revient quelques temps plus tard.

Un manga intelligent

One Piece est un manga intelligent en ce sens que si l’on parvient à comprendre le second degré omniprésent, l’histoire ne tombe jamais dans la facilité. Ca c’est véritablement impressionnant quand on a, face à soi, un anime d’environ 1000 épisodes qui n’est toujours pas terminé à l’heure où j’écris ces lignes.

Chaque image a un sens, et l’anime est tourné de manière à mettre en valeur les sentiments que nous ressentons.

Certes les combats s’enchaînent, ainsi que les défaites des ennemis, mais rien n’est gratuit et la violence n’est utilisée que lorsqu’elle vaut le coup… Ce qui est un peu bizarre pour des pirates, mais passons.

Luffy et son équipage dans One Piece

Luffy et son équipage dans One Piece

De la rigolade

On ne s’ennuie pas dans ce manga et on rigole : c’est déjà ça, c’est même déjà énorme quand c’est bien fait. Pas si facile, de nos jours, de captiver l’attention du spectateur tant nous sommes abreuvés d’effets spéciaux en tout genre.

Comment One Piece parvient à nous retenir ? Peut-être en ne se prenant pas au sérieux. Le héros est vraiment charismatique : parvenant toujours à se tirer des situations difficiles, il n’a pourtant pas un pouvoir très extraordinaire et n’a pas de gros biscoteaux… à tel point qu’il ressemble plutôt à un singe.

Luffy a l’air de ne pas appartenir à notre monde : sa préoccupation est décalée, ce n’est pas un tombeur, il n’a pas toutes les qualités. On a l’impression qu’il sort de nulle part et que son charisme parvient à lui attirer une multitude personnages de valeur.

Le genre de visage bizarre que l'on croise dans One Piece

Le genre de visage bizarre que l’on croise dans One Piece

Une longévité qui en rend jaloux plus d’un

One Piece est un manga à la longévité remarquable : né en 1997, il a presque 20 ans, à peu près 400 millions d’exemplaires vendus dans le monde, et l’anime ne fait pas encore 1000 épisodes mais y arrive rapidement. (ici la liste des épisodes de l’anime, à jour)

De quoi faire de Eiichirō Oda le mangaka le plus populaire de la planète ! Et tenez-vous bien : Eiichiro Oda déclare qu’on en est aujourd’hui qu’à la moitié de l’histoire !

Certains fans tentent de prédire quelle sera la fin de cette histoire mêlant RÊVE, TEMPS et LIBERTE…

Une fantaisie innovante

Luffy contre un ennemi

Luffy contre un ennemi

La fantaisie est un mot qui résume bien l’univers de One Piece. L’auteur n’hésite pas à faire naître sous sa plume des idées qui ne passeraient pas dans un film ou un roman. Le dessin permet une invention originale donnant vie à l’imagination.

Sans se prendre la tête, l’auteur nous montre que tout est permis du moment que l’on reste cohérent avec l’univers que l’on a créé. Son idée de départ tient la route : il ne reste qu’à peupler cet univers de créatures crédibles toutes plus débordantes de vie et d’invention les unes que les autres.

Cette imagination originale fait plaisir à voir à notre époque « hollywoodienne » où il faut rentrer dans le moule si on veut plaire à la masse. Là nous ne sommes pas dans cette optique : l’anime attire des millions mais ne fait pas dans la démagogie. On se retrouve avec des têtes bizarres, des personnages extravagants, hors-normes, vêtus n’importe comment avec des nez plus longs que leur visage, bref on sort vraiment du commun.

Pour vous faire une idée, pourquoi ne pas commencer par quelques épisodes en streaminghttp://oplstream.com/.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Greg 6 avril 2016, 17 05

    Les fruits du démon : c’est une invention bien trouvée 🙂 Cette invention permet au narrateur d’implanter dans son univers des personnages aux pouvoirs titanesques divers et variés, de quoi insuffler un sacré coup de jeune aux histoires de piraterie !

  • Mimie 1 juin 2016, 20 08

    Le fait qu’il y ait 750 épisodes me calme direct … et puis mes filles sont trop petites encore je pense, je ne me vois pas regarder ça tout seul, plus tard why not !!!

  • Greg 3 juin 2016, 7 07

    J’avoue que c’est super long pour tout reprendre depuis le début. Moi-même je me suis essoufflé mais why not reprendre un peu plus tard. En ce moment : GoT !

Article suivant:

Article précédent:

Share This