La Louve de Pierre Perret

 Article modifié dernièrement le 27 Nov 2016 @ 14 h 28 min

La chanson française

Ce que je reproche aux chansons en général ?

  • Leur manque de sentiment.
  • Leur manque de texte.
  • Leur manque de mélodie.
  • Leur manque de coeur, d’esprit, de sens tout simplement.

Il y a bien quelques jeunes artistes qui m’étonnent, comme par exemple Béatrice Martin (Coeur de Pirate). Mais dans l’ensemble, lorsque je réécoute des classiques, je ne peux m’empêcher de me sentir nostagique. Prenez par exemple Pierre Perret. Bien sûr, allez vous dire, étant né en 1976, j’ai plus tendance que d’autres à me rappeler de cet auteur puisque je suis né 2 ans après Le Zizi (:D). Mais bon. Cet auteur (certains diront poète) illustre à merveille ce que j’ai du mal à retrouver.

Youtube : le meilleur moyen de faire des découvertes en chanson

Je suis allé faire un tour sur Youtube à la recherche de Lily. Cette mélodie me trottait dans la tête. Vous ne connaissez pas ? Ecoutez !

Ecrite en 1977, je ne cite pas cette chanson pour qu’on commente ce qu’elle dit ; je parle bien de la forme, aujourd’hui :

  • la beauté d’un texte, et d’une mélodie
  • la façon de présenter les choses
  • le fait de chanter pour dire quelque chose et non forcément pour distraire

Je surfais, donc. Et je tombe sur une chanson de Perret que je ne connaissais pas et que j’ai trouvée très jolie. Ecoutons-la ensemble :

La Louve de Pierre Perret – Illustrations de Stanislas Gros

 La Louve de Pierre Perret

J’ai bien aimé cette chanson et malheureusement je me dis que j’ai du mal mal à faire de telles découvertes en ce moment, parmi les chanteurs (euses). Pourquoi ?

  • Peut-être parce que l’époque a changé.
  • Peut-être parce que les gens n’osent plus s’exprimer, j’entends par là : exprimer leurs sentiments.
  • Peut-être, encore, parce que peu de chanteurs osent faire passer les émotions dans leur voix, comme le fait brillamment Pierre Perret dans cette chanson, comme le faisait aussi Jacques Brel par exemple, et comme peut le faire actuellement la géniale Camille (ses Victoires de la Musique 2006 à voir absolument).

Je trouve cela un peu triste. A croire que de nos jours, il faudrait que :

  • personne n’ait de sentiment,
  • que nous ressemblions à des robots,
  • toujours aimables,
  • toujours distants,
  • toujours solides.

Je vous rassure : dans la réalité, rien de tout cela n’est vrai. Personne n’est de pierre. C’est la faiblesse, et non la force, qui caractérise l’être humain.

Paroles de la chanson

Cette histoire n’est pas pour vous
N’écoutez pas
D’ailleurs ce que je dis ne vous
Regarde pas
Elle avait du sang de louve
Moi des yeux de pauvre chien
Et un chien contre une louve
Ça n’est qu’un chien

* *

Quand je la tiens à mon bras
Je le tiens bon
Pas besoin de camélia
Ni de vison
En petites pattes de mouche
On s’écrivait des je t’aime
Moi j’étais jaloux, farouche,
Comme quand on s’aime

* *

Les amis de ses amants
Sont pas les miens
Elle va pas les voir souvent
Mais quand elle en vient
Dans ses yeux y’a la facture
Un soleil éblouissant
Qui remplit la chambre obscure
Où je l’attends

* *

L´amour qui ne brûle pas
N’est pas l’amour
L’amour qui ravage un cœur
Est le meilleur
Parfois de ses lèvres pures
S’échappaient des mots pervers
Laissant comme une morsure
Un goût amer

* *

Cette histoire n’est pas pour vous
N’écoutez pas
D’ailleurs ce que je dis ne vous
Regarde pas
Elle avait du sang de louve
Moi des yeux de pauvre chien
Et un chien contre une louve
Ça n’est qu´un chien

Du sens

Le sens devrait revenir en force, en ce début de siècle, parce qu’on a besoin. Trop de principes qu’on nous assène en sont dépourvus. Trop de guerres, qu’on voit à la télé, en sont également dépourvues. Du sens. De la valeur. Quelque chose qui vous parle directement, et même qui vous transperce.

Nous sommes peut-être tous, comme l’a mis en valeur le film Matrix, un peu manipulés par un système qui nous voile constamment la face. Il est tellement pratique, pour nos dirigeants, de diriger des gens qui n’ont plus de coeur, plus de courage, et plus d’espoir non plus.

La Louve, donc, n’est ni plus ni moins qu’une chanson sentimentale d’un mec amoureux de sa nana: un amour qui le rend dépendant / une nana qui n’en est pas forcément digne.

L’image est jolie : l’amoureux se sent comme un chien au pied d’une déesse dépeinte sous les traits d’une louve. L’image est belle parce qu’une louve représente bien la passion, la Femme tellement maternelle et sensuelle à la fois qu’elle en devient presque divine. A côté, comment ne pas se sentir tout petit ? On se sent encore plus minuscule quand on sent que la louve va partir en nous laissant, nous, dépendant d’un fantôme.

Une belle illustration

Coup de chapeau ici pour l’illustrateur de la vidéo, Stanislas Gros, qui semble hanter les rues d’Orléans, une ville que je connais bien pour y avoir vécu cinq ans.

En regardant son oeuvre, je ressens un dandysme, une légèreté, une liberté très agréables.

En mettant littéralement en images la chanson de Pierre Perret, sans chercher des symboles, il prend les mots dans leur premier sens, ce qui donne vraiment un plus à la création. J’apprécie également l’absence de « maquillage » dans ses dessins : dans la vidéo ci-dessus, le chien est triste, la louve est nue. Pas la peine d’en rajouter ni de faire semblant.

=> Bien vu : la louve qui caresse le chien, comme un objet qu’on utilise lorsqu’on en a envie.

=> Bien vu, aussi : le dessin ci-dessous qui traduit avec peu de fioritures des émotions assez longues à décrire dans un texte :

  • Les yeux du chien, foncés, rougis, on les imagine vitreux, couvant du regard la chérie.
  • Les yeux de la louve, quant à eux, partent déjà de côté et semblent regarder dans une autre direction, vers d’autres cieux.

Source : Biographie de Pierre Perret ici

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Greg 30 octobre 2012, 23 11

    Petite précision : Stanislas Gros, contacté, m’a donné l’autorisation de reproduire les dessins de cet article (uniquement pour Des Geeks et des lettres).

  • Greg 27 novembre 2016, 14 02

    Liens de l’article mis à jour.

Article suivant:

Article précédent:

Pin It on Pinterest

Share This