Lire un roman en version originale langue anglaise : par quoi débuter ?

 Article modifié dernièrement le 29 Août 2011 @ 15 h 56 min

Lire en V.O.

J’ai toujours aimer lire des romans en version originale, peut-être une habitude prise à la fac. pour apprendre l’anglais. Mais au-delà de ça, le texte a beaucoup plus de charme dans sa véritable langue. Certes la lecture est rendue plus difficile mais il ne faut pas dire que ce n’est pas donné à tout le monde. Pourvu que vous ayez un niveau scolaire en langue étrangère, la technique abordée dans ce article vous est abordable. Certains mots sont compréhensibles, à vous de persévérer et d’acquérir, au fur et à mesure de vos lectures, un vocabulaire de plus en plus grand, même sans l’aide d’aucun dictionnaire.

c DEMs Book Shelves

© DEM's Book Shelves

Comment faire ?

  1. Choisir un livre en langue anglaise facile pour débuter
  2. Optionnel : acheter le même livre cette fois en français et quand vous butez sur une phrase, vous attrapez la page française correspondante et vous comparez (un peu long, il existe aussi des livres bilingues mais les choix sont restreints)
  3. Lire le livre comme vous liriez le roman en français. De nombreux mots vous seront incompréhensibles, mais la persévérance paye. Même en ignorant de nombreux mots vous comprendrez la plupart des phrases, et le sens de l’histoire ne vous sera pas inconnue. Plus les jours passeront, plus vous constaterez que votre cerveau assimile de plus en plus de vocabulaire sans que vous ne vous en rendiez compte.
  4. C’est un travail sur le long terme où la patience et l’endurance sont les clés.
  5. Rien ne vous empêche, au tout début, de prendre un dictionnaire pour quelques mots ou quelques phrases clés qui vous empêchent de comprendre le sens d’un chapitre. Mais l’important n’est pas de TOUT comprendre : c’est de saisir le sens global, les mots particuliers viennent avec le temps.

Quel roman je vous conseille ?

— Aujourd’hui je vais vous conseiller un roman, ou plutôt un cycle de romans, que je suis moi-même en train de lire. Il s’agit du cycle de Mars d’Edgar Rice Burroughs. Il s’agit d’un romancier américain à l’imagination foisonnante, créateur original de Tarzan mais pas seulement. Le cycle de Mars est très connu dans le milieu de la science-fiction : les aventures à rebondissements de John Carter ont inspiré de nombreux romans d’aventures et de space opera (dont La Guerre des Etoiles, à n’en pas douter).

— Le cycle se décompose en 11 volumes, le premier datant de 1912, le dernier de 1964. Nous parlons aujourd’hui du premier tome : A Princess of Mars (1912). L’ancienneté de cette oeuvre lui permet de rentrer dans le domaine public pour les pays où la durée du droit d’auteur est fixée à 50 ans après la mort de l’auteur (en France c’est 70 ans) ainsi qu’aux USA (publication avant 1923). Dans ces pays-là, il suffit de télécharger l’ebook par exemple à cette adresse :

http://fr.feedbooks.com/list/1

et de l’insérer dans votre liseuse préférée 😀

L’avantage du cycle de Mars de Burroughs

  1. Il s’agit d’un roman de science-fiction mais il reste tout à fait abordable au non-initié et au grand public, se rapprochant du roman d’aventures. En fait, il s’agit d’un classique.
  2. Le roman est bien écrit mais j’ai l’impression que Burroughs utilise un langage simple et compréhensible pour les débutants en langue anglaise. Je trouve peu de difficulté à le lire.
  3. Le roman est court, vous ne vous ennuierez pas.
  4. Il n’est pas difficile à trouver en français, par exemple ici :

Le cycle de mars (lien dirigeant vers le site Amazon)

Conseil de Silice et Laurie : regarder vos films et séries en VO

Silice et Laurie, dans leurs commentaires situés en bas de l’article, donnent un autre bon conseil pour apprendre l’anglais ou toute autre langue étrangère : regarder vos séries télévisées ou vos films en version originale. Au début il n’est pas interdit de les regarder avec les sous-titres français, mais rapidement il vous faudra passer aux sous-titres anglais (ou étrangers) pour véritablement progresser. Enfin, la dernière étape consistera à regarder le film en VO.

— Ce conseil, que je trouve excellent, mérite bien que je remercie ces deux lecteurs, sans oublier Blandita qui a lancé le sujet sur les séries !

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Laurie 29 mai 2010, 14 02

    C’est vrai qu’un roman en VO retranscrit mieux l’esprit de l’auteur^^, sans compter les possibles erreurs de traduction…

  • Pandoon 29 mai 2010, 15 03

    Lire un roman en version originale langue anglaise : par quoi débuter ?
    Par apprendre l’anglais afin de comprendre le livre, puis de lire a partir de la 1ère page! xD

    @Laurie: d’accord pour l’esprit de l’auteur, mais les erreurs de traduction, je pense qu’on en fait + que les traducteurs en lisant la version originale…^^

  • Laurie 29 mai 2010, 15 03

    C’est vrai^^ Mais je pensais surtout aux nuances : des expressions, des termes, difficiles à traduire en français, pour lesquels on ne saisit toute l’étendue qu’avec les mots utilisés par l’auteur (et sa manière de les utiliser).

  • Pandoon 29 mai 2010, 15 03

    Dans ces cas-là, je pense que seul une interview de l’auteur du livre sur l’expression peut nous éclairer^^ Car il y a de ces expressions qu’aucune traduction n’est valable^^ D’ailleurs, je me demande si les traducteurs des maisons d’éditions demandent aux auteurs ce que ceux-ci ont voulu dire quand ils bloquent sur une traduction…

  • Greg 29 mai 2010, 15 03

    +1 pour dire qu’aucune traduction n’arrivera jamais à la cheville de l’original, tout simplement parce que chacun s’exprime d’une façon différente, de la même façon que nos caractères sont tous uniques. Par contre je ne suis pas d’accord avec toi, Pandoon, pour dire qu’il faut d’abord connaître l’anglais avant d’essayer de lire en VO. De simples bases suffisent, l’apprentissage se fait avec la lecture justement. C’est une sorte de méthode d’enseignement.

  • Laurie 29 mai 2010, 15 03

    C’est justement pour ça que je pense que le métier de traducteur est difficile^^. Et sans connaître la trame… Des termes, des expressions qui paraissent anodines peuvent également être des indices laissés par l’auteur… alors si la traduction ne convient pas…
    Remarque qu’on ne relèvera pas forcément l’indice en question sur une première lecture, même en VO… Mais il est toujours sympa de relire une fois qu’on a la réponse et de se dire « ah ! tiens ! comment j’ai pu rater ça ? »^^
    Ce serait intéressant de savoir si l’auteur et le traducteur se rencontrent…

    @ Greg : ça me rappelle des souvenirs^^. Quand j’ai commencé à lire en anglais, je n’était pas plus douée que ça en anglais. Mais j’avais déjà lu le livre en français, alors au lieu de me jeter sur le dictionnaire, j’essayais de me souvenir de ce que j’avais déjà. Et au fur et à mesure de mes lectures, j’ai fini par acquérir du vocabulaire etc… Mine de rien, ça m’a pas mal aidé…

  • Greg 29 mai 2010, 15 03

    @Laurie : c’est exactement ce que j’essayais d’expliquer, merci 🙂

  • Laurie 29 mai 2010, 15 03

    Contente d’avoir pu t’aider^^
    Juste pour finir là-dessus, maintenant je peux lire n’importe quel texte en anglais, sans avoir de dictionnaire sous la main. C’est quand même plus pratique^^

  • Pandoon 29 mai 2010, 15 03

    @Greg: Quand je disais qu’il fallait connaitre l’anglais, je ne parlais pas non plus de bien le maitriser, la base suffit en effet^^
    Je disais cela dans le sens de la rigolade^^

  • Mimie 29 mai 2010, 21 09

    @Greg : J’ai des souvenirs que tu lisais un Agatha Christie en « mode bilingue » : une page en français, l’autre en anglais.
    Personnellement je pense que c’est la meilleure méthode d’apprendre l’anglais 🙂

  • Greg 29 mai 2010, 21 09

    Hihi Agatha Christie ! Excellent le meurtre de Roger Ackroyd que je t’avais emprunté 😀

  • Silice 30 mai 2010, 10 10

    Ah j’adore lire des livres en anglais, même si je ne suis pas bilingue. J’ai commencé à 12 ans avec un Harry Potter que j’avais déjà lu et c’était assez hard avec les pauvres notions qu’on a au collège.
    Enfin avec le temps ça s’acquiert, c’est comme les films, en VO, c’est toujours mieux. C’est agréable !
    J’ai aussi essayer un bouquin en mode bilingue, c’était… Hemingway mais j’ai détesté, j’avais trop souvent la tentation de lire quelques mots en français. Un livre en anglais pur et dur est plus pratique, à mon avis, même lorsque l’on débute.

  • Aurelien 30 mai 2010, 14 02

    C’est vrai qu’il faut persévérer au début mais lire des livres en anglais c’est clairement un moyen de passer à l’étape supérieure (en tout cas ça l’a été pour moi).

  • Greg 30 mai 2010, 21 09

    @Aurélien : je suis passé sur ton blog, il faudra que je pense à y retourner car j’aime bien ta philosophie de la vie, je pense un peu comme toi qu’il ne faut pas rester sur ses lauriers 😀 Merci de ton passage ici et repasse quand tu veux.

    @Silice : en effet, c’est un point que je n’ai pas trop développé mais avec le recul, je pense comme toi qu’il vaut mieux lire un livre anglais de A à Z sans regarder la traduction française à chaque fois car on progresse moins vite en cherchant à « traduire » le mot à mot et on perd du temps.

  • Blandita 31 mai 2010, 14 02

    Cette méthode m’effraie mais je regarde beaucoup de série en VO sous titrée français et je m’aperçois que je me familiarise avec la langue je pense donc que ça doit fonctionner à peu près pareil avec le livre anglais et français !!! donc pourquoi pas !

  • Greg 31 mai 2010, 18 06

    En effet Blandita je pense que c’est exactement la même chose pour les séries TV en VO, le top du top serait par la suite de les visionner sans les sous-titrages 😀

  • Silice 31 mai 2010, 18 06

    Pour ce qui concerne les films et les séries, je peux conseiller de commencer par un sous-titrage en anglais et ensuite de délaisser le sous-titrage. Car les sous-titres français sont un trop grand support pour apprendre, je trouve.
    L’étape « enlever les sous-titres » n’est pas facile tout le temps, ou alors faut avoir des films ou des séries sans accent trop prononcés =).

  • Laurie 31 mai 2010, 19 07

    Tout à fait d’accord avec Silice. D’ailleurs, c’est comme ça que j’ai commencé quand je me suis mise à regarder films et série en VO : je l’ai fait une fois avec des sous-titres français, et j’ai remarqué que j’avais tendance à lire sans faire attention aux paroles… C’est beaucoup mieux avec les sous-titres en anglais^^ Et chaque fois que c’est possible, je met en VO sans sous-titre.

  • Greg 31 mai 2010, 20 08

    Ca a l’air d’être un super bon conseil, merci à tous les deux 🙂 Allez je l’insère dans l’article en bas 😀

  • Laurie 31 mai 2010, 20 08

    Tant que ça peut aider^^

    @Blandita : n’aie pas peur de te lancer dans la lecture en VO ! Même si au début tu as un peu de mal, rapidement tu vas t’améliorer.

  • Fabien (Anglais) 20 juin 2010, 16 04

    Salut tous le monde,

    Greg, quand tu dis « De nombreux mots vous seront incompréhensibles, mais la persévérance paye. Même en ignorant de nombreux mots vous comprendrez la plupart des phrases, et le sens de l’histoire ne vous sera pas inconnue. Plus les jours passeront, plus vous constaterez que votre cerveau assimile de plus en plus de vocabulaire sans que vous ne vous en rendiez compte. », je suis on ne peut plus d’accord avec toi! Les gens ont souvent peur de ne pas comprendre mais le fait est que, avec des bases, mêmes minimes, en persévérant, le cerveau s’adapte et on devine beaucoup de choses. Avec le temps, on en devine encore davantage, ce qui réduit énormément les efforts à fournir (que ce soit pour suivre un livre en VO ou une série en VO sans sous-titres).

    Un conseil que je donne souvent, pour la lecture, est de lire le roman à l’origine d’un film que l’on a adoré. Cela permet de prolonger le plaisir du film (génial lorsqu’on est fan) et augmente les chances de finir le livre. Qui plus est, cela réduit énormément les efforts à fournir niveau vocabulaire! Personnellement, j’avais commencé avec « Fight Club », très très bien écrit. Puis peu importe que ce soit pour commencer par Harry Potter ou Twilight, tant que cela fait lire son premier livre en anglais, on peut dire que la mission est réussie 🙂 Une majorité de films sont des adaptations de livre de nos jours, ce qui ne laisse que l’embarras du choix!

    Pour les séries TV, il est critique de retirer les sous-titres complétement pour progresser. Pour de nombreuses raisons, c’est plus facile avec une sitcom. D’ailleurs, pourquoi ne pas le faire sur une saison que l’on a déjà vu?

    Merci pour le lien Feedbooks, je ne connaissais pas, c’est génial.

  • Greg 21 juin 2010, 19 07

    — Merci de tes précisions, Fabien (Anglais), en effet comme tu le dis il ne faut pas avoir peur, au début, de ne pas comprendre tout ce qu’on lit, et en fait c’est là le secret : le cerveau apprend tout seul par assimilation !
    — Heureux d’avoir pu t’être utile. A bientôt.

  • Greg 4 septembre 2010, 11 11

    Je viens d’apprendre qu’une adaptation cinématographique du Cycle de Mars de Burroughs est prévue ! Le film en est aujourd’hui au stade de la production (entamée le 19 janvier 2010), avec une sortie en salles annoncée pour 2012 🙂

  • Claude 17 septembre 2010, 19 07

    Bonjour,

    Après lecture de cet article et de ses commentaires,
    je me permets une proposition de livre en anglais assez facile à comprendre avec un bagage scolaire basique.

    Neil Gaiman – Stardust –
    http://en.wikipedia.org/wiki/Stardust_(novel)

    cordialement

  • Fabien (Anglais) 17 septembre 2010, 19 07

    Le moyen que je recommande le plus pour améliorer son anglais oral (une fois que l’on a des bases très solides) ce sont les livres audio. Un excellent site légal avec des livres libres de droit au format MP3 :

    http://www.booksshouldbefree.com

    Par exemple, « A Princess of Mars » :
    http://www.booksshouldbefree.com/book/a-princess-of-mars-by-edgar-rice-burroughs

  • Mimie 17 septembre 2010, 19 07

    Merci Claude et Fabien pour vos commentaires.
    Super idée les livres audio, merci des références 🙂

  • Ptibot 3 janvier 2012, 17 05

    Je commence juste à lire les romans en VO, notamment en vue du trône de fer… mais vu le niveau de vocabulaire en français je me suis rabattu sur un autre roman pour débuter… Il s’agit de « The Lost Empire » de Clive Cussler…

    pour réagir à l’article ainsi qu’aux différents commentaires, j’avais décidé il y a 2 ans de ça de me mettre aux séries en VO, j’ai commencé par des sous titre français mais pas longtemps, environ 1 mois je dirai, puis je suis très vite passé aux sous-titres anglais. je n’ai eu aucun mal à m’adapter et mon vocabulaire c’est très rapidement enrichis sans que je m’en rende compte… Je suis capable maintenant de suivre les films ou séries sans aucun sous titre a partir du moment ou l’accent n’est pas trop compliqué… Lors de mes débuts j’avais un niveau scolaire !

    Alors lancez-vous 😉

  • Greg 3 janvier 2012, 17 05

    Merci de ton témoignage,
    Comme toi je pense vraiment qu’on touche là la bonne piste pour apprendre l’anglais sérieusement. En alliant de cette manière plaisir et apprentissage, on apprend vraiment bien. N’hésite pas à nous tenir au courant de la suite pour le Trone de Fer. La série télévisée est en tout cas vraiment excellente. Bon courage !

  • Gina 21 avril 2012, 17 05

    J’arrive tard mais je me suis lancée il y a peu et je recherche des ressources sympas.

    Personnellement, je possède un Kindle et je m’achète régulièrement des short-stories sur Amazon. Cela permet de lire des textes en entier.

    Lorsque je tombe sur un mot compliqué, je cherche immédiatement dans le dictionnaire et je l’ajoute à ma liste de vocabulaire à apprendre dans TalkWizz sur mon téléphone.

    Si vous avez d’autres ressources pratiques, je suis toujours preneuse.

  • Anonyme 16 février 2013, 15 03

    c’était pas terrible
    ques que vous trouver bien???

Article suivant:

Article précédent:

Share This