Logo site Des Geeks et des lettres

L'application pour surveiller / sauvegarder vos smartphonesL'oeil inquisiteur de Bibispy

5 manières d’accéder à un site en contournant son URL

Utiliser une autre version d’un site peut servir à cacher votre connexion : vous ne vous rendez pas directement sur le site en question, mais sur une version différente qui vous permet quand même d’accéder à son contenu.

  • Cela est utile si vous ne voulez pas montrer à votre FAI que vous vous rendez sur un site.
  • Cela est utile si vous êtes censuré ou si votre FAI ne vous permet pas d’accéder à un site.

N’oubliez pas, cependant, que votre fournisseur d’accès internet peut quand même « voir » où vous surfez (à moins de passer par un proxy ou un VPN, mais dans ce cas-là c’est lui qui voit où vous vous rendez, ou à moins de surfer sur un site commençant par HTTPS).

1/ Essayer la version mobile du site

Les grands sites proposent souvent une version « mobile » de leur site, c’est-à-dire dédiée au surf sur tablette et smartphone. Il s’agit d’un autre nom de domaine, parfois c’est une version du site que les censeurs ont oublié de censurer.

En général il suffit simplement de modifier l’URL du site en le faisant commencer par m. ou mobile.

Exemples :

  • mobile.mediamétrie.fr
  • http://mail.google.com
  • mobile.lcl.fr
  • http://fr.m.wikipedia.org
  • https://m.facebook.com/
  • http://www.commeaucinema.com/pda/
  • http://mobile.lemonde.fr
  • m.youtube.com
  • http://m.jeuxvideo.com
  • https://mobile.cic.fr/m/fr/
  • m.adp.fr
  • m.20minutes.fr
  • mobifrance.com/mobile
  • m.marianne2.fr
  • m.lemonde.fr
  • www.google.fr/m
  • m.metrofrance.com
  • https://mobile.twitter.com/i/guest
  • m.dailymotion.com
  • http://maps.google.com/maps/m
  • http://m.flickr.com/#/home
  • m.caisse-epargne.fr
  • transilien.mobi
  • etc.

2/ Utiliser l’agrégation RSS

Dans d’autres cas, les censeurs censurent un site dans le pays où vous vous trouvez mais vous pouvez récupérer son contenu via un agrégateur RSS. Il s’agit d’un site qui récupère tout le contenu d’une adresse en vous le proposant sous une autre forme. Puisque ce site est hébergé dans un autre pays que le vôtre, souvent vous y avez accès !

Il vous suffit de choisir un agrégateur RSS et de rentrer le flux RSS du site auquel vous voulez accédez. Tous les sites ne proposent pas une version RSS, mais tous les blogs, en général, en ont une ainsi que tous les gros sites d’actualités.

Google Reader, l’agrégateur de Google, a fermé, mais il en existe bien d’autres :

=> Voir aussi l’article de Mimie sur le sujet, en date du 17/03/2013

3/ La mise en cache des sites par les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche enregistrent régulièrement des copies des sites web qu’ils répertorient et qu’ils mettent en cache pour plus de rapidité. Certes ce n’est pas une version actuelle du site, mais passée. Cependant, puisque vous accédez au site web depuis son doublon fait sur un moteur de recherche, cela peut vous permettre de squizzer la censure.

En utilisant le moteur de recherche Google, il vous suffit de cliquer sur le triangle pointant vers le bas situé à droite du titre de votre résultat. 3 options s’afficheront :

  • en cache
  • pages similaires
  • partager

En cliquant sur « En cache », vous accédez à la version de la page web mise en cache par Google. Cf. l’impression d’écran :

page cache

4/ Accéder aux archives d’un site

Le site archive.org wayback machine est une mine d’or pas connue à sa juste valeur. C’est pourtant magique : Vous y rentrez l’adresse web qui vous intéresse, et le moteur vous régurgite un calendrier vous permettant d’accéder à l’archive de ce site au jour de votre choix. Les plus gros sites sont copiés plusieurs fois par jour, vous avez donc quasiment la version du site en temps réel, à part que vous n’y accédez pas depuis la véritable URL.

Vous y accédez en fait depuis sa copie faite sur le serveur d’archive.org. L’adresse du site commencera par : « https://web.archive.org/web/...« .

5/ Google Translate

Google Translate permet, en plus de traduire du texte d’une langue à une autre, de glisser carrément l’adresse web d’un site pour le faire traduire en entier.

Du coup, ce site vous sera accessible via le serveur Google Translate, et non via son adresse IP initiale. Vous lirez le site, en anglais par exemple s’il est initialement en français, via une url commençant par « http://translate.google.com/translate?hl=fr...« .

Cela permet de contourner certaines censures, même si certains pays bloquent radicalement l’accès aux services de traduction en ligne. Google Translate ne permet pas de traduire du français au français (pour ne pas avoir à lire en anglais), mais d’autres services de traduction le permettent comme par exemple Bing Translator.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Amigo 30 août 2016, 17 05

    Article utile, merci de l’avoir écrit et à bientôt

    Réponds !

Article suivant:

Article précédent:

Recherche

A vos stylos !

  • Greg: “Salut Ben, Peut-être, je ne me souvenais plus que tu m'en avais parlé, mais bonne perle sympathique en effet…Déc 7, 21:33
  • etienne minsongo mendo: “Bsr à tousje suis Etienne Minsongo apprenti programmeur! je voudrais savoir: le serveur local XAMPP.... aurait-il des inconvénients?Déc 7, 15:45
  • Benjamin: “+1 J'avoue m'être bien marré devant ce film il y a quelque temps, je te l'avais conseillé non ?…Déc 7, 08:18
  • Chris: “Bonjour, Quel est le nom de la table du plugin W3Total Cache car je ne la trouve…Déc 1, 09:22
  • Greg: “Liens de l'article mis à jour.Nov 27, 14:32
  • Greg: “Vraiment pénible ce problème. Pour ma part je l'ai résolu en créant un raccourci manuel dans mes favoris et en…Nov 20, 23:28
Share This