Le meilleur plugin d’accélération et de mise en cache de WordPress

 Article modifié dernièrement le 20 Juil 2017 @ 19 h 34 min

LE MEILLEUR PLUGIN CACHE WORDPRESS 2017

Au terme de cet article, vous saurez quel est d’après moi le meilleur plugin de mise en cache de WordPress en 2017.

Vous savez peut-être que mon site officiel se trouve à cette adresse.

Il s’agit d’un site WordPress hébergé sur un serveur mutualisé. Pour accélerer mon site internet, j’ai décidé de ne pas utiliser CloudFlare ni de CDN, voici pourquoi :

Pourquoi je n’ai pas voulu utiliser CloudFlare

Pourquoi ne pas utiliser CloudFlare

J’ai eu de mauvaises expériences avec de précédents sites qui utilisaient CloudFlare : lorsque je me connectais trop rapidement à ces sites en un temps court, le site se coupait purement et simplement durant quelques secondes voire minutes, m’affichant une erreur. Je pense qu’il m’assimilais à un SPAM – très embêtant, à moins que ces coupures ne soient pas dues à CloudFlare mais à la mise en cache.

Pourtant la solution CloudFlare pouvait être tenante parce que gratuite. Perso. je me méfie aussi un peu des solutions gratuites online : comment se fait payer le service ? Citons, en guise de méfiance, un extrait de ce que disait déjà Cailloux en 2011 au sujet de ce service :

CloudFlare est mis en place à l’initiative des webmasters. Il se place entre les internautes et votre site web. Il agit comme un reverse-proxy: Toute requête HTTP destinée à votre site passe d’abord par les serveurs CloudFlare qui l’analysent et éventuellement la bloquent. Le service offert par CloudFlare est trop tentant: Protection contre le spam, les DDOS, statistiques, CDN, cache… le tout dans un service gratuit (…). Si CloudFlare s’écroule ce sont des centaines de milliers de sites qui vont devenir tout à coup inaccessibles (…). Quand CloudFlare se fera pirater (j’ai bien dit « quand », et non « si »), ça sera un problème de grande envergure, à l’image de ce qui s’est passé quand DoubleClick (et quelques autres régies de pub) se sont fait pirater: Tout à coup, des milliers de sites web se sont mis à diffuser des logiciels malveillants à travers leur bandeaux de pub, jusqu’au site du New-York Times (…). Techniquement, ils ont la possibilité d’injecter tout ce qu’ils veulent dans vos pages. Bien sûr, ils n’ont franchement pas intérêt à le faire, sous peine de perdre la confiance de leurs clients, en masse. Mais est-ce que cela se verrait, disons s’ils injectaient quelque chose pour un visiteur particulier, ayant une IP précise ? Quoi, je suis parano ?Cailloux
Pourquoi je n’ai pas voulu utiliser de CDN

Pourquoi ne pas utiliser CDN

Pour rappel, un CDN est un ensemble de serveurs dispersés au quatre coins du monde, qui diffusent votre site plus rapidement que si un seul serveur est situé à Berlin par exemple. De Berlin à New-York, ça fait un peu loin pour les électrons courant à travers nos fibres. S’il y a un serveur à la fois à Berlin et à la fois à New-York, imaginez-bien que vos lecteurs obtiendront l’information bien plus rapidement, qu’ils soient américains ou allemands.

Alors pourquoi je n’ai pas voulu utiliser de CDN, sans parler du coût d’un tel dispositif (une centaine d’euros par an) ? Tout simplement parce que je ne vise qu’exclusivement les lecteurs français de métropole. Je ne vise pas les étrangers, mon site proposant des services bien français en langue uniquement française. Point barre. Pourquoi chercher à plaire aux australiens ?

Enfin, écoutons les conseils éclairés de Daniel Roch qui me confortent dans mon choix :

L’installation d’un CDN sur WordPress ou un autre site va en effet améliorer le temps de chargement uniquement si vous rentrez dans l’un des cas de figure suivant : Vous avez au moins 6 ressources statiques dans votre page (pour rappel, je parle des fichiers CSS, javascripts et des images de background). Vous avez un trafic très important et votre serveur est régulièrement saturé Vous avez un nombre relativement important d’images de contenus, de vidéos ou de fichiers audio. Dans ces trois cas de figure, optez pour un CDN au plus vite. Dans le cas contraire, cela risque au contraire de nuire à vos performances car cette technique nécessite une requête DNS supplémentaire (en d’autres termes « se connecter à un autre serveur« ). Il faut donc que le temps perdu avec cette requête soit compensée par le fait de soulager votre serveur ou de télécharger simultanément davantage de ressources.Daniel Roch
Alors comment ai-je accéléré mon site gregoryhenique.com ?

J’ai trouvé le plugin d’accélération de WordPress ultime

Le meilleur plugin cache wordpress 2017
WP FASTEST CACHE TUTO

Je me suis vite rendu compte qu’il était tout de même indispensable de faire gagner en vitesse mon site, sous peine de perdre trop de lecteurs agacés de devoir attendre le chargement de mes pages (à juste titre).

J’ai donc, après tâtonnements, trouvé le plugin de mise en cache, minification et accélération ultime : j’ai nommé WP FASTEST CACHE. Il vous en coûte 35 euros pour un seul site (je parle de la version premium), mais quelle efficacité !

  • Quand simplicité
  • S’allie à rapidité et efficacité
  • Le tout dans un plugin tout-en-un

Moi j’adhère. Je ne rentrerai pas ici dans les comparaisons en tout genre qui existent sur le net entre WP FASTEST CACHE, WP ROCKET, WP TOTAL CACHE et AUTRES, pour ma part j’ai fait différents tests et c’est celui dont je parle ici qui me satisfait le plus. A la fois pour son efficacité puisqu’il m’a permis de réduire (couper en deux) le chargement de mes pages, mais aussi pour :

Et pour aborder le sujet qui nous intéresse aujourd’hui, j’entends par là la rapidité du site, pour moi il est le meilleur.

Jugez plutôt de mes résultats : 

Comparaison de l’optimisation de mes pages

Outil pour jauger la vitesse des pages ci-dessous : https://gtmetrix.com/.

La HOMEPAGE de gregoryhenique.com avant l’insallation de WP FASTEST CACHE

La HOMEPAGE de gregoryhenique.com après l’insallation de WP FASTEST CACHE

Un article intérieur du site avant l’insallation de WP FASTEST CACHE

Un article intérieur du site après l’insallation de WP FASTEST CACHE

Comme vous pouvez le voir je passe de 5 secondes de chargement à 3 secondes de chargement sur un serveur canadien (donc bien loin de chez moi) et toutes mes lettres sont quasiment à A.

Quelques précisions sur l’utilisation de WP FASTEST CACHE

Deux détails sur le plugin Wp Fastest Cache

Le plugin joue sur plusieurs tableaux : la mise en cache de vos pages, la minification, la compression, etc. Pour ma part j’ai opté pour la version Premium qui optimise cette quinzaine de points différents :

Les fonctionnalités du plugin WP FASTEST CACHE
  1. Système de cache
  2. Widget Cache
  3. Preload
  4. Mobile Theme
  5. Update Post
  6. Réduire HTML
  7. Minify HTML
  8. Réduire Css
  9. Minify Css
  10. Combinez Css
  11. Minify Js
  12. Combine Js
  13. Gzip
  14. Cache du navigateur
  15. Render Blocking Js
  16. Google Fonts asynchronously
WP FASTEST CACHE propose d’optimiser mes images : comment je m’en passe

Mes optimiseurs d’images

1er point/

Le plugin propose en bonus d’optimiser vos images automatiquement moyennant l’achat de points supplémentaires. Pour ma part j’aime contrôler parfaitement mes images (surtout leur apparence, pas envie de laisser ça entre les mains d’un robot), je les optimise donc à la main, à l’ancienne, à l’aide de deux logiciels gratuits :

  1. RIOT
  2. FILEOPTIMIZER

Ces deux optimiseurs d’images sont réellement mes chouchous. Je les adore : il suffit, après de les avoir lancés, de glisser votre image dessus et de cliquer pour réduire son poids et remplacer immédiatement le fichier sans avoir à le renommer, le déplacer, etc. (bien sûr quelques configuration initiales s’imposent). Des must du moins en ce qui me concerne.

WP FASTEST CACHE et le problème que j’ai rencontré pour GZIP (résolu)

GZIP : résoudre le problème

Wp Fastest Cache Tuto
Le meilleur plugin de cache pour wordpress

2ème point/

GZIP réduit la taille des fichiers envoyés par mon serveur. Cela accélère grandement la vitesse de chargement de la page. La compression GZIP n’a pas marché initialement après mon installation de Wp Fastest Cache. Pourquoi ?

Après contact avec le support officiel (très réactif), j’ai appris que le serveur de mon hébergement mutualisé limitait la taille de GZIP sur mon serveur. La seule solution que j’avais était de demander à mon hébergeur d’augmenter cette taille. (source)

Maxterhost a été très réactif lui aussi, je plébisicite cet hébergeur pour son professionnalisme depuis que je suis chez lui ; voici sa réponse (en anglais) :

Hello Grégory, The maximum static file size for GZIP compression is by default 512K on all our shared hosting servers, which should be in general more than enough for an average website. In a shared hosting environment, we don’t undertake any changes that have a global impact on all hosting accounts, as this can affect the overall server performance or lead to compatibility issues. There are certain settings, such as the GZIP compression settings, that cannot be modified on a per-account basis. As a gesture of goodwill, I’ve increased the maximum static file size for GZIP compression from 512K to 768K (50% increase).Mon hébergeur Maxterhost

Après que la taille maximale de mes fichiers statiques pour une compression GZIP ait été augmentée de 512 K à 768 K, comme par miracle l’option « GZIP » de Wp Fastest Cache a bien fonctionné et la note A était en vue.

Du bonheur en barre.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Pin It on Pinterest

Share This