Google analytics évolue : le piège se referme ?