Shigatsu wa Kimi no Uso : Piano et sentiments

Photo of author
Écrit par Mallory Lebel

Aidons les citoyens à protéger leurs communications & leurs discussions numériques, qu'ils puissent vivre sans craindre d'être surveillés.

Edit du 20/11/2017 :

Après visionnage de l’intégralité de cette série, elle vaut définitivement le coup. Les dessins sont splendides. Attention cependant : les personnes non sensibles aux animes romantiques et sentimentaux le trouveront peut-être un peu mièvre.

Mais croyez-moi : le visionnage vaut le coup jusqu’à la fin. En ce qui concerne l’histoire en elle-même, je ne la dévoilerai pas plus que ce que j’en ai dit au bout de l’épisode 11. J’avais déjà pas mal dégrossi le sujet et, l’histoire étant à rebondissements, ce serait dommage de vous gâcher le plaisir.

Mention particulière à la petite élève de Kosei qui débarque en milieu de série. En règle générale ces personnages supplémentaires sont souvent des rajouts moins bons que les personnages de départ. Elle m’a fait peur au début, puis je dois reconnaître qu’elle apporte une plus-value non négligeable à l’histoire, sans monopoliser l’attention.

La grande trouvaille de la série, définitivement, c’est le personnage de Kaori : tout en finesse, bien dosé, ce personnage souffle le chaud et le froid jusqu’à vous retourner. L’histoire de ce garçon dont la vie semble marquée par les disparitions  vous touche sans vous donner aucune chance de vous en sortir.

Your Lie In April

Chopin

En ce moment j’écoute Chopin. Pourquoi Chopin ? D’une part parce que j’adore le piano, d’autre part parce que je suis en train de regarder une excellente série animée dénommée Shigatsu wa Kimi no Uso.

Cette série est tout bonnement excellente, même si j’ai toujours très peur d’attaquer des séries sentimentales japonaises parce qu’elles font trop pleurer. Celle-là, je m’attends vraiment au pire. J’en suis à l’épidode 11 sur un total de 22, mais pourquoi attendre la fin avant de vous en parler quand je me suis promis d’écrire désormais sur ce que j’ai envie, sur le moment, sans attendre quoi que ce soit d’autre ?

A Lie In April

Tiens je viens de trouver le titre de mon article : Shigatsu wa Kimi no uso / piano et sentiments. What else ?

Non, sans rire, je vous conseille vraiment cette série qui est une pépite – dommage de passer à côté sincèrement.

Kaōri Miyazono au violon :

(image non tirée de l’anime, beaucoup plus beau)

Kaōri Miyazono au violon

J’ai  peur, pour une fois, de regarder la suite de cette série

Cette série est excellente : dessins splendides, l’épisode 1 est à vous couper le souffle. La scène où on aperçoit Kaōri Miyazono pour la première fois, jouant du violon dans une cour d’enfants sur un petit manège, le vent faisant virevolter son jupon, des feuilles de cerisiers l’arrosant de vent et de couleurs rosées, cette scène est une des meilleures que j’ai vues dans un anime.

Les dessins vous cisaillent.

Mais ce n’est rien comparé au scénario.

J’ai dévoré les 11 premiers épisodes en 2 jours, mais là j’ai vraiment peur d’attaquer la suite parce que je sens le pire arriver.

Your Lie In April 2

Synopsis

Arima Kōsei a été battu par sa mère pour devenir virtuose du piano.

Il a enchaîné par une dépression suite à la mort de sa mère.

Kaōri Miyazono lui redonne goût au piano et donc à la vie, mais cette jeune fille à tomber par terre me semble bien fragile, malade, cachant un secret.

Complètement libre et gaie, elle apprend à Arima à se libérer des notes et du solfège pour laisser place à ses sentiments.

Va-t-elle mourir ? Pourquoi tant de malheurs s’abattent sur ce garçon ?

Son amie d’enfance semble amoureuse de lui, comment va-t-elle vivre l’adoration d’Arima pour Kaori ?

Cette histoire me semble très mal partie pour finir bien… et pourtant, on s’accroche.

Arima Kosei

Certaines scènes montrent bien le traumatisme psychologique d’Arima, qui est bloqué dès qu’il se met à jouer au piano plus de quelques minutes. Ci-dessous une bande annonce non-officielle :

Série culte ? Série triste ?

Je reviendrai vers vous prochainement quand j’aurai terminé la série.

Les dessins égaient votre journée après votre travail, le piano égaie vos oreilles, la fraîcheur des sentiments ravive votre coeur usé. Quoi demander de plus à une série. Shigatsu wa Kimi no Uso : série culte, série triste ? Pourquoi les japonais font-ils des fins si tristes ?

Un manga primé

  • 2012 : Le Prix Manga Taishō lui est décerné.
  • 2013 : Le prix du manga Kōdansha, meileur shonen, lui est décerné
  • 2016 : Prix Mangawa

Quand je vous disais qu’il ne fallait pas passer à côté…

Kaōri Miyazono pleure

Avez-vous compris le titre anglais Your lie in april ?

Your lie in april… L’auteur affirme que le printemps est la meilleure des saisons et lorsque les personnages traversent un épisode heureux, il disent qu’il se sentent « comme au printemps ». Pourquoi Your lie in april ? Ton mensonge d’avril ?

Je pense que je comprendrai à la fin de la série. Kaori Miyazono est-elle en train de mentir à Arima ? Est-elle en train de lui cacher qu’elle va mourir ? En sait-elle plus sur lui ? D’où vient cette fille toute droite sortie du Paradis ? N’est-elle pas trop belle pour être vraie ?

A voir aussi

⇒ PS : Pensez aussi à cet anime si vous aimez le style. 

⇒ Deuxième PS : Je pense aussi à Rumbling Hearts, Kimi Ga Nozomu Eien en japonais. Je viens d’apprendre qu’une suite à cette série très triste a été tournée avec une fin alternative, il va falloir que je me regarde à nouveau la série puis la suite alternative, mais faut préparer la boîte de mouchoirs jetables !!

yourlieinapril-3

Vous voulez maquiller votre adresse IP ?

Lancez ce logiciel pour dissimuler votre trafic et votre identité

Nordvpn bannière maquiller votre adresse ip

Laisser un commentaire