Une génération sacrifiée à l’aune de la gentillesse