Reste-t-il un côté PUNK parmi nos jeunes ?