Logo site Des Geeks et des lettres

L'application pour surveiller / sauvegarder vos smartphonesL'oeil inquisiteur de Bibispy

Terre : née à partir d’énergie et d’étoiles

 Article modifié dernièrement le 4 Août 2016 @ 22 h 49 min

L’origine de la vie, c’est bien de s’y attacher. Mais c’est un peu oublier qu’avant cela, il convient aussi de s’inquiéter de la question de l’origine de la Terre.

Notre planète, d’où vient-elle ?

La réponse à cette question frappe par sa simplicité : la Terre s’est créée elle-même à partir de gaz (en l’espèce de l’hydrogène), de poussières d’étoiles et de gravité.

Eh ! oui. Des gaz et de la poussière se sont assemblés sous l’impulsion de la gravité, tournant sur eux-mêmes et formant peu à peu une boule.

Cette poussière d’étoiles (des fragments d’autres planètes préalablement entrechoquées) et ces gaz flottaient dans l’espace et se sont mis à tourner, créant un disque ou une nébuleuse. Un centre s’est formé, il est devenu le soleil. Les débris restants formeraient plus tard les planètes tournant autour du soleil.

(source)

Des tours et des chocs

Des étoiles

Tout en tournant, toutes ces poussières d’étoiles se sont entrechoquées et assemblées de manière à créer la planète Terre. Plusieurs dizaines de millions d’années seulement ont suffi à l’apparition de notre planète. A l’échelle de l’univers, c’est rapide.

Contrairement à Jupiter qui est une planète uniquement gazeuse (donc sans sol), la Terre est dite tellurique, c’est-à-dire composée uniquement de métal et de roche. De ce fait, à l’origine elle ne possédait pas d’eau. Cet élément a dû être ajouté à la planète Terre par la suite, grâce à l’entrechoquement d’autres éléments tels des astéroïdes ou des météorites.

A partir de quoi sommes-nous nés ?

Je résume : nous sommes nés de la planète Terre, j’entends par là que les atomes qui nous composent proviennent de cette planète.

Et ces éléments qui nous composent, ils sont nés d’un agglomérat de gaz et de poussières assemblé grâce à leur propre gravité. Autrement dit : de l’énergie. C’est de la matière et de l’énergie qui ont donné naissance à la vie dont nous cherchons éternellement le but. Ni plus ni moins.

Y a-t-il un sens à cela ? Je ne sais pas. On peut toujours en trouver : dire par exemple que l’eau et l’azote, éléments arrivés ultérieurement, nous ont été envoyés par des extra-terrestres ou des intelligences supérieures. Ouep. On a du mal à y croire. Il est important de revenir aux fondamentaux de ce que nous savons :

L’homme est un animal qui parasite la planète Terre comme des moucherons parasiteraient une pomme. Sans la pomme, point de moucheron. Savoir si la naissance d’une planète peut avoir été pensée et préméditée par quelqu’un, voilà qui donnerait un réel sens à notre vie.

James Lovelock

La théorie de James Lovelock, dans les années 1970, vient à point nommé dans cette réflexion, puisque ce scientifique affirmait que la Terre peut elle aussi être considérée comme un être vivant, de la même manière qu’un arbre par exemple (voir l’article complet de Wikipédia).

La Terre crée de l’oxygène et retient du carbone, ses roches et son eau bougent, elle est à l’origine d’organismes vivants. Selon lui, sa partie immobile est comme le tronc d’un arbre. Le reste, en elle, serait vivant. Cette hypothèse, plaisante mais douteuse, raccrocherait l’homme à quelque chose de plus spirituel qu’une simple bulle de gaz et de roche en fusion.

Malheureusement, à chaque fois que nous cherchons le sens de notre présence ici bas, nous tombons sur la question de la foi. Sans la foi, aucun autre sens tangible. A moins qu’encore une fois, nous n’ayons pas la bonne échelle de vue.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Share This