Logo site Des Geeks et des lettres

L'application pour surveiller / sauvegarder vos smartphonesL'oeil inquisiteur de Bibispy

Cellules, êtres vivants et univers

 Article modifié dernièrement le 26 Juil 2016 @ 23 h 21 min

Lorsqu’on reste entre être humains toute la journée, par exemple au travail, nous ne nous rendons pas vraiment compte de ce que nous sommes. Tout simplement parce que nous sommes tous identiques : des sapiens avec des bras, une tête, et des vêtements pour nous recouvrir.

Mais quand on se compare à des êtres plus petits que nous, comme par exemple un insecte, une araignée, une fourmi, on réalise que quelque chose ne va pas : ces animaux vivent autant que nous et pourtant ils ne sont pas constitués pareil. Ils parviennent à vivre avec beaucoup moins d’organes que nous. La taille n’importe donc pas.

Quand enfin on se compare à des entités immenses comme des astres, des planètes, des galaxies, la tentation est énorme de nous voir comme des petites fourmis ouvrières œuvrant pour une cause qui nous dépasse. Notre rôle individuel, finalement, importe-t-il vraiment ?

Que sommes-nous vraiment ?

Nous-mêmes sommes une petite cellule pour la Terre et la galaxie.

Notre galaxie elle-même est une cellule pour l’univers.

Notre corps est constitué d’entre 50 et 100 millards de petites cellules.

Et chacune de ces 100 milliards de cellules est en elle-même une véritable usine miniature capable de produire et d’échanger des informations. Traiter des déchets. Dupliquer notre ADN. Tout ça, ces cellules le font. A leur échelle, ce sont elles qui sont vivantes et ce sont nous leur univers.

Etoile dans l'univers

Nous sommes tous la cellule d’un autre

Dans notre monde, j’ai l’impression que tout s’emboîte et que chaque être est une cellule pour un autre, dans une dimension supérieure.

A l’échelle des insectes, l’être humain est carrément un monde capable de bouger, un peu comme la Lune rôdant au-dessus de nos têtes.

A l’échelle de la Terre, l’être humain est lui-même une fourmi.

A l’échelle du soleil, il n’est même plus visible et n’est même pas une cellule constituante – nous serions plutôt un parasite profitant du système.

Les cellules nous rassemblent tous

Nous sommes tous constitués de cellules et quelque part, ces cellules nous rassemblent tous : êtres humains entre eux, êtres humains et animaux, êtres  humains et planètes, êtres vivants et astres inertes.

Les cellules qui nous composent se sont amassées jusqu’à former un être complexe capable de se reproduire, de bouger, de penser, d’agir.

Mais se rappeler que nous ne sommes qu’un vulgaire tas de cellules, cela peut nous aider à relativiser et à comprendre pourquoi une simple piqûre ou un simple microbe peut désassembler ce corps qui nous compose.

Cela explique aussi pourquoi ce tas de cellules que nous sommes s’affaiblit au fil des années, s’use et finit par se décomposer, de la même façon que le Soleil, dans quelques milliards d’années, se décomposera à son tour, restituant ses milliards de particules à plus-grand-que-lui.

Crédit image

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Mimie 1 août 2016, 22 10

    Hehe, le thème de ton nouveau roman SF ? 🙂 🙂 🙂

    Réponds !

  • Greg 2 août 2016, 2 02

    Hé ! Non, juste une réflexion sincère sans arrière-pensée de roman derrière – Sur le même sujet, un autre article sur le point d’être publié (sûrement demain.. enfin tout à l’heure). Indémodable le thème de l’origine de la vie et pourtant essentiel.

    Réponds !

  • Greg 9 mars 2017, 22 10

    J’aime cet article. +1 en mars 2017.

    Réponds !

Article suivant:

Article précédent:

Share This