Shangaï / île déserte : où vous sentez-vous le plus libre ?

 Article modifié dernièrement le 28 Oct 2012 @ 22 h 58 min

  • Monde urbain

  • Immeubles

  • Sentiment de liberté

J’aime les grandes villes. J’adore ce sentiment de noyade lorsqu’on se retrouve perdu au milieu d’une urbanité géante. Je pense par exemple aux images de Shangaï que l’on voit dans Lost in Translation, le film que Sofia Coppola a tourné en 2003. Shangaï, ses immeubles, la langue étrangère, le sentiment d’immensité et de solitude alors que l’on se trouve dans une mégalopole hyper-active : j’adore.

On retrouve cette ambiance de grands immeubles urbains dans Wall Street (le 1 et le 2) avec Mickaël Douglas. Le monde de la finance se distingue difficilement du monde citadin, avec son effervescence, ses passants pressés, son stress, son métro. Cette ambiance est peut-être oppressante, elle est peut-être angoissante aussi quand on pense aux risques d’agression ou de pauvreté, mais par moments elle est également grisante.

A Paris, par exemple, j’ai aimé l’effervescence, la diffusion de la culture, l’accessibilité, un certain sentiment de liberté par moments.

Mais j’ai également testé le monde rural à l’état… je dirais presque excessif.

  • Monde rural

  • Isolement

  • Sentiment de liberté

J’ai vécu également dans une île isolée peuplée de quelques centaines d’habitants seulement. Là aussi, bien entendu, le sentiment de liberté existe lorsque que vous vous sentez perdus pour le reste du monde. Vous marchez dans des endroits dans lesquels très peu de personnes ont posé les pieds. Vous vous sentez éloignés des préoccupations du monde : des politiques, des agressions qui se passent dans les mégalopoles, du stress, du métro, des grandes surfaces, des boîtes de nuit. Tout cela, vous ne le voyez plus, et vous parlez avec des gens qui n’y ont jamais mis les pieds.

Le sentiment de liberté existe dans ces îles aussi, mais par certains côtés un sentiment d’étouffement ou d’emprisonnement peut également se faire sentir. Le même que dans les grandes villes : certains citadins, lassés du métro, des files d’attentes et des embouteillages, sentent cette même impression de compression.

La liberté : un état d’esprit qu’il ne tient qu’à vous de créer

La liberté, finalement, n’est pas à chercher : elle est à créer. Peu importe où l’on se trouve ; le plus difficile est en réalité de vivre dans l’endroit qui vous correspond. Pour ma part, je n’arrive pas à me décider dans la question de savoir ce qui me plaît le plus :

  • Shangaï
  • L’île déserte

J’ai pris le parti de tester les deux 😀

Pour aller plus loin :

Le coffret d’Oliver Stone : Wall Street 1 + Wall Street 2 en Blu-ray

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Share This