Logo site Des Geeks et des lettres

L'application pour surveiller / sauvegarder vos smartphonesL'oeil inquisiteur de Bibispy

Philip Jose Farmer : le roman de SF Le Monde Du Fleuve

 Article modifié dernièrement le 10 Fév 2017 @ 23 h 39 min

J’en parlais dans ma liste de romans SF / fantasy à lire, Le monde du fleuve de Philip Jose Farmer est un livre que je viens de relire grâce à l’achat de ma toute nouvelle liseuse électronique. Cet engin est tout simplement magique puisqu’il permet de lire à moindre frais des romans qu’on ne lirait tout simplement jamais en format papier parce que d’un c’est trop cher, de deux c’est trop encombrant, de trois on privilégie généralement les livres papiers pour les nouveautés en négligeant d’acheter des livres déjà lus et/ou anciens.

Nota Bene: il y a deux jours, Philip Jose Farmer aurait eu 99 ans. Il nous manque et à mon avis cet écrivain est majeur dans l’histoire de la littérature de l’imaginaire. Non pas pour ses talents d’écrivain, mais plutôt pour son imagination débordante, sa faculté de bousculer et même d’éradiquer les limites de la pudeur et de la retenue, et enfin pour son amour total pour la liberté qui se ressent dans l’ensemble de son oeuvre.

Philip Jose Farmer

De quoi parle le monde du fleuve ?

C’est le premier tome du cycle Le fleuve de l’éternité. Des êtres (les hommes du futur ?) s’amusent à ressuciter l’ensemble des humains ayant un jour éclos sur Terre, de l’homme de Cromagnon à l’homme du XXIème siècle. Ils sont nus, sans poil, ils sont nourris par ces ET et surtout immortels puisqu’à chacune de leur mort (suicide ou assassinat, l’homme ayant la fâcheuse tendance à se créer des guerres là où il ne devrait pas y en avoir) ils ressucitent à l’autre bout de la planète.

Cette planète, parlons-en : ce n’est pas la Terre mais une autre bien plus grande, traversée par un fleuve unique que nos héros tentent de remonter jusqu’à sa source, dans l’espoir d’atteindre leurs bienfaiteurs et de leur arracher les réponses à leurs questions.

C’est l’occasion, pour Philip Jose Farmer, de faire revivre sous sa plume des êtres historiques dont on sent qu’il est imprégné. Cet écrivain devait être passionné par l’Histoire, on le sent sous sa plume. C’est vrai que l’occasion est trop rêvée : imaginez que vous puissiez écrire un roman en faisant parler Jésus Christ ou Napoléon. Sympa, non ?

Le monde du fleuve

Mon avis après une deuxième lecture

Le Monde du Fleuve est toujours un aussi bon roman. Mais après relecture, je pense qu’il aurait pu être mieux : Farmer fait revivre un aventurier ayant existé, Burton, mais il n’explique pas trop la vie de ce dernier ce qui laisse le lecteur ignorant de pas mal d’anectodes.

Le roman va également un peu vite en besogne. Certes l’idée est excellente, orignale et nouvelle. Certes Farmer va de rebondissements en rebondissements. Mais il aurait pu faire encore plus. Il se concentre trop sur Burton et laisse d’innombrables bonnes idées en suspens. Pourquoi se focaliser sur le XIXème siècle alors que de nombreuses autres époques regorgent d’hommes et de femmes de qualité ?

Pourquoi ne pas faire se mélanger des êtres humains encore plus opposés ?

Pourquoi ne pas un peu plus expliquer la vie réelle des personnages qu’il fait revivre sur un autre monde ? Cela rendrait leurs nouvelles aventures encore plus savoureuses.

Néanmoins, malgré tous ses défauts, ce roman reste un excellent livre de science-fiction que je continue de vous recommander.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Share This