Logo site Des Geeks et des lettres

L'application pour surveiller / sauvegarder vos smartphonesL'oeil inquisiteur de Bibispy

Somewhere over the rainbow – A écouter

Cette chanson est toujours aussi rafraîchissante et mérite bien de rentrer dans la catégorie des chansons cultes. Et pourtant, comme bien des coups de génie, à la base elle est arrivée un peu par hasard, comme si de rien n’était.

Comme la majorité d’entre vous je présume, j’ai découvert cette chanson grâce à l’excellente version d’Israel « IZ » Kamakawiwo’ole que voici. Prenez le temps de la savourer calmement, en montant un peu le son de vos enceintes s’il-vous-plaît :

IZ est un chanteur hawaïen talentueux ; devenu obèse morbide, il en meurt à l’âge de 38 ans suite à une insuffisance respiratoire (source). Sa voix particulière et ses talents de chanteurs lui ont fait connaître une gloire peu commune. Mais IZ est mort en 1997, et j’ai été surpris d’apprendre que la chanson Over the rainbow datait de bien Judy Garlandavant. Si on cherche les origines de cette dernière, on réalise qu’IZ n’a fait que reprendre une chanson écrite et chantée la première fois pour le film hollywoodien Le magicien d’Oz sorti en 1939 ! Qui l’eût cru ? C’est l’actrice américaine (et excellente chanteuse) Judy Garland qui la chante dans le film pour la première fois. Judy Garland est une des meilleurs actrices de tous les temps, et pour ma part je trouve sa voix grave formidable.

Pour la voir en 1939 dans le film, chanter Over the rainbow, je vous renvoie à ce lien Youtube. Mais pour cet article, je préfère vous faire partager la version LIVE ci-dessous qui date de 1955, tournée lors d’une émission télévisée. Je vous préviens : montez le son parce qu’il n’est pas terrible,  mais la composition de Judy est magnifique et vaut bien une oreille attentive. Les émotions qu’elle parvient à faire passer dans cette chanson sont impressionnantes :

Une voix profonde, des gestes et des yeux expressifs, un ton cassé dans les moments où il faut, une respiration, une voix qui monte et qui descend et qui vous prend aux tripes : splendide interprétation, la meilleure comme souvent avec les versions originales.

Judy est décédée en 1969, à l’âge de 47 ans, après  une vie tumultueuse, et voici sa dernière interprétation de la chanson pour ceux qui sont curieux : http://www.youtube.com/watch?v=iDXL_5JsiC0.

Je constate une certaine lenteur à chanter la chanson : c’est ce qui en fait aussi sa beauté. J’ai zappé pour cet article toutes les interprétations ultérieures qui ont été faites par des chanteurs bien trop rapides : où réside la magie de l’émotion quand on vous débite une œuvre à toute vitesse ?

Dans les reprises plus contemporaines que j’ai retenues, j’ai noté particulièrement celle de Jason Castro, que j’ai appréciée, et dont je partage ici une interprétation live émouvante :

Pour rappel, Jason Castro est un jeune chanteur américain issu de l’émission de télé-réalité The Idol (« à la recherche d’une super-star ») – il est né en 1987. Chapeau le gars.

Les paroles de la chanson

Comme nous le disions en préambule, malgré un succès énorme, la chanson fut écrite en une nuit seulement par E.Y. Harburg avec une mélodie de H. Arlen, et évoque un monde idéal qui existerait au-delà de l’arc-en-ciel, un monde de joie et d’amour. Elle était reprise en boucle par les soldats américains de la moitié du XXème siècle pour qui la chanson devenait une évocation de leur pays qu’ils avaient dû quitter pour la guerre…

Somewhere over the rainbow

Way up high

And the dreams that you dreamed of

Once in a lullaby

Somewhere over the rainbow

Blue birds fly

And the dreams that you dreamed of

Dreams really do come true

Someday I’ll wish upon a star

Wake up where the clouds are far behind me

Where trouble melts like lemon drops

High above the chimney tops

Thats where you’ll find me

Somewhere over the rainbow

Blue birds fly

And the dream that you dare to,

why, oh why can’t I ?

Well I see trees of green and

Red roses too,

I’ll watch them bloom for me and you

And I think to myself

What a wonderful world

Well I see skies of blue and I see clouds of white

And the brightness of day

I like the dark and I think to myself

What a wonderful world

The colors of the rainbow

So pretty in the sky

Are also on the faces

Of people passing by

I see friends shaking hands

Saying « How do you do? »

They’re really saying, I… I love you

I hear babies cry and I watch them grow,

They’ll learn much more

Than we’ll know

And I think to myself

What a wonderful world

Someday I’ll wish upon a star,

Wake up where the clouds are far

Behind me where trouble melts like lemon drops

High above the chimney top

That’s where you’ll find me

Oh, somewhere over the rainbow

Way up high

And the dream that you dare to,

Why, oh why can’t I ?

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Recherche

A vos stylos !

  • Chris: “Bonjour, Quel est le nom de la table du plugin W3Total Cache car je ne la trouve…Déc 1, 09:22
  • Greg: “Liens de l'article mis à jour.Nov 27, 14:32
  • Greg: “Vraiment pénible ce problème. Pour ma part je l'ai résolu en créant un raccourci manuel dans mes favoris et en…Nov 20, 23:28
  • Jacqueline: “Je suis sur Safari.... même problème. Mon appli pour iPad ne fonctionne pas non plus.Nov 18, 08:44
  • Greg: “Ouais mais c'est vrai que ton article était bien senti. Ca le fait que tu le lises depuis Feedly :)…Nov 3, 21:00
  • Youness: “Bonjour, Merci pour cette article il ma aider enormement lors de la creation de mom projet Ma question…Nov 3, 20:29
Share This