Gigi : anime, nostalgie et bataille de génériques

 Article modifié dernièrement le 2 Jan 2013 @ 12 h 27 min

On parle bien de la même Gigi ?

— Ce matin, en regardant mes filles se lever et commencer à se réveiller tout doucement, sans vraiment m’en rendre compte j’ai fredonné une chanson. Au bout de quelques secondes j’ai réalisé ce que je faisais et compris ce que je chantais exactement ; les paroles m’étaient venues instinctivement bien que l’anime d’où ce générique est tiré passait à la télé quand j’avais 10 ans.

Problématique

— Cette série possède deux génériques français : le premier attribué à la série en avril 1984, date de la sortie dans notre langue, et le deuxième, bien plus célèbre, datant de 1986 date de la rediffusion.

— Or c’étaient bien les paroles du 1er générique que je chantais. Pourquoi ?

Pourquoi le premier générique de la série

— On pourrait penser que c’est celui-là qui m’a marqué parce que c’est le meilleur de deux, le plus entraînant des deux, le plus réussi des deux, mais rien de cela n’est vrai. Les deux possèdent leurs qualités et leurs défauts, avec une mention particulière pour le deuxième plus « musical » ; c’est d’ailleurs celui de 1986 qui est rentré dans la postérité.

— Alors pourquoi ? Ma réponse sera simple : à cause de la nostalgie. A cause des souvenirs que, chacun d’entre nous, nous traînons à la manière d’une ombre comme un boulet. C’est notre passé qui nous a construit et qui donne l’impulsion aux mouvements que nous faisons encore aujourd’hui. Plus un évènement se déroule tôt, plus il marque son empreinte en nous. Il y a 20 ans que je n’ai pas revu l’anime Gigi, et pourtant, les paroles de son premier générique sont restées gravées.

La série en elle-même

… est une très bonne série « japanime », même si ce n’est plus ce que je recherche aujourd’hui. Avec le recul, bien sûr, on la trouve un peu trop « magical girl » : on entend par ce terme les anime tel « Sailor Moon » dans lesquels des fillettes possèdent un ou plusieurs pouvoirs magiques et tentent de bonifier le monde.

— Mais à l’époque c’était moderne. Qui plus est, Gigi possède des qualités que les anime de maintenant ont complètement oublié d’intégrer. Je m’explique :

L’histoire de Gigi

— Le roi et de la reine de Fenarinarsa (le pays des rêves dans le ciel) expédient leur fille Gigi sur Terre afin de redonner goût aux terriens pour le rêve et la féérie. Un couple de vétérinaires l’adopte, pensant, grâce à un charme, qu’il s’agit de leur propre fille.

— Gigi, accompagnée de ses trois animaux de compagnie (un singe, un chien, un canari), doit faire des bonnes actions afin de rattacher Fenarinarsa à la Terre et n’en faire qu’une seule et même plantète. Pour accomplir sa mission, elle dispose d’une baguette magique : elle peut se transformer en une jeune fille de 18 ans et emprunter les connaissances de n’importe quel métier. On la verra tour à tour médecin, joueuse de tennis, etc. etc.

— Pour la première fois dans un anime à l’époque, en cours de série Gigi meurt renversée par un camion. On voit son enterrement, chose impensable à l’époque ! Son père, roi du pays des rêves, parvient à la faire ressuciter sur Terre mais en tant que simple humaine dénuée de pouvoir magique. Dans la suite des épisodes, à chaque fois qu’elle rêve, elle redevient la Gigi que l’on connaissait avant.

Décalage entre les cultures japonaise et occidentale

Comme toujours dans les pays occidentaux, les anime sont considérés comme des oeuvres de bas étage destinées uniquement aux enfants. Cela se sent dans les deux génériques de Gigi aux paroles vraiment très enfantines. A bien les écouter, le deuxième est quand même bien meilleur que le premier, et pourtant quelque chose d’indéfinissable existe dans la chanson de 1984.

Paroles du 1er générique de l’anime

Générique intitulé « Le monde de Gigi » interprété par Cinthya, pour l’émission Vitamine sur la chaîne de TV française Tf1 (avril 1984) :

Une petite fille s’envole dans le ciel
Gigi oh! Gigi
Elle est magique et presqu’irréelle
Quand elle vole là-haut

Comme une étoile qui brille dans la nuit
Gigi oh! Gigi
Entourée de ses meilleurs amis
Qui jouent et qui rient

Refrain :
C’est le monde magique de Gigi
Un monde d’amour et de joie
C’est le monde magique de Gigi
Au besoin elle sera toujours là

C’est le monde magique de Gigi
Un monde inconnu et lointain
C’est le monde magique de Gigi
Que nous découvrirons demain

Elle sait comment faire jouer la magie
Gigi oh! Gigi
Autour d’elle pas d’ennui ni souci
La vie est belle

Une baguette magique dans la main
Gigi oh! Gigi
Elle aimera toujours les copains
Ca, c’est certain

C’est le monde magique de Gigi
Un monde d’amour et de joie
C’est le monde magique de Gigi
Au besoin elle sera toujours là

Le deuxième générique

— est interprété par Marilyne Lahcène et créé pour l’émission Croques-Vacances en 1986, marquant beaucoup plus les esprits.

— Et vous, lequel est votre préféré ?

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Pitch 24 avril 2010, 17 05

    Ah gigi pfiouu vous faites revivre mon enfance
    je préfère le 2 eme générique
    celui que j’ai connue quand je regardais ce déssin animé.
    j’ai revue quelques épisodes ya quelques années , ils passaient sur france 5 le midi.

  • Mimie 24 avril 2010, 19 07

    Nostalgie !
    Contraire à Pitch, je n’aime pas du tout le second générique ! (en fait je le connais pas …) le premier par contre est excellent et est apparemment resté gravé dans ma mémoire alors que le titre de l’animé ne me disait plus rien 😀

    Un générique qui m’a marqué aussi est celui du dessin animé Flo et les Robinsons Suisses, j’adore, j’aimerai trop revoir l’intégrale de cette série 😀 😀

  • Greg 24 avril 2010, 19 07

    … 😀 sont-ce les souvenirs ou les qualités de l’anime qui font qu’on ne peut s’empêcher de ressentir quelque chose ? C’est peut-être un cliché ce que je vais dire, mais les anime de l’époque ont été une révolution et montrent des qualités qu’on ne retrouve pas dans les anime actuels principalement occidentaux. Je pense aussi à un autre anime qui fera sûrement l’objet d’un prochain post : Ulysse 31.

  • Pitch 24 avril 2010, 19 07

    J’avoue je préfère les déssins animé que je regardais au club dorothée que ceux de maintenant. Princesse sarah, les cités d’or, ulysse, jayce et les conquérents, albator, capitaine flamme etc … ceux de maintenant j’accroche pas titeuf et cie…

  • Greg 24 avril 2010, 20 08

    @ Pitch : et encore, il y a pire que Titeuf…. Sinon j’ai trouvé bien sympathique le thème de ton blog 😀 – Bonne continuation –

  • shana 29 avril 2010, 13 01

    C’est vrai que cette anime est vraiment trés bien merci pour le commentaire sur mon blog

  • Laurylyan 21 août 2010, 0 12

    Rhalala ! Me voilà plongée bien longtemps en arrière ! 😀

    GIGI ! J’adorais cet anime étant gosse. Bon… J’étais déjà un peu trop vieille pour celle-ci ! Alors que Goldorak… Albator !!! Capitaine Flam !!!!!!! Et les Thunderbirds !!! Sankukai !!! Et Ulysse 31 !!!

    Pffff !!! Il m’en manque encore quelques-uns à ma collection ! Il va me falloir remédier à cela ! 😉

  • Greg 21 août 2010, 9 09

    😀 coucou toi, parmi ceux qui tu cites Albator et Ulysse 31 sont mes préférés, des oeuvres indémodables et vraiment puissantes.

  • cedric 3 septembre 2011, 11 11

    A mon Gout le premier est de loin le meilleur , il possède une empreinte remplis de nostalgie qui donne une toute autre dimension au dessin animée qui me faisait raté aucun épisodes. Lorsque le second génériques est sortis je fus ecoeurer du dessin animée et me suis rendu compte qu’il était vraiment enfantin faut dire qu’entre temps j’avais un peu grandit…Quoi qu’il en soit Gigi avait perdu son cotés magique..
    En bref il m’as fallu attendre les année 2000 et l’accées a internet pour pouvoir le récupérer en le gardant précieusement.

  • Greg 3 septembre 2011, 13 01

    Merci de ton témoignage. Je viens de me rendre compte que les vidéos Youtube n’étaient plus disponibles… à quand une licence globale permettant d’être tranquille une fois pour toute avec ces droits d’auteur ??

Article suivant:

Article précédent:

Share This