Fin de PICASA et quel album photos choisir ?

 Article modifié dernièrement le 20 Fév 2016 @ 23 h 51 min

Introduction

Vous savez peut-être que je suis un fan de PICASA, l’ancien service de Google permettant de rentrer dans les serveurs de cette société nos photographies et autres images. On pouvait les rendre publiques et en retirer une URL. Libre à vous, ensuite, de poster cette URL sur le web de manière à afficher votre photo un peu partout.

C’était libre, c’était rapide, c’était efficace. Si vous dépassiez le quota, bien sûr il fallait acheter de la place supplémentaire auprès de Google mais il y avait de quoi faire. Mon adresse PICASA à moi, c’est https://picasaweb.google.com/103124373060273045032 , même si dans quelques mois il va falloir que je revienne sur ce post pour délier ce lien. En effet, PICASA, à mon grand désarroi, est amené à disparaître purement et simplement.

Shame à Google ! Alors, que se trame-t-il là-dessous ? C’est l’objet de ce post.

L’arrivée sur le marché de Google Photos

Google a longuement réfléchi et a décidé de ne garder en vie qu’un seul service relatif à la photographie, et c’est son petit dernier GOOGLE PHOTOS qui est ressorti vainqueur de cette loterie.

Google photos

La justification de Google, c’est que GOOGLE PHOTOS permettra d’obtenir plus de moyens et plus de fonctionnalités grâce à la disparition de services annexes qui bouffaient de l’énergie. Ouais, peut-être. Mais PICASA était simple, rapide et efficace, nous l’avons déjà dit. Alors qu’en est-il de GOOGLE PHOTOS ?

Les choses qui manquent dans GOOGLE PHOTOS

C’est là où le bât blesse : PICASA permettait certains fonctionnalités uniques, même si son interface était vraiment moche et pourrie, c’est d’ailleurs certainement ce qui lui a coûté la vie malheureusement.

  1. PICASA permettait entre autres d’insérer des commentaires sous chaque photo (publique ou non)
  2. permettait de rattacher des mots-clés à votre image
  3. permettait d’inclure une description précise

Ces trois éléments-clés sont FORTS utiles en terme de SEO, c’est-à-dire les techniques permettant de rendre votre image populaire aux yeux du moteur de recherches.

Puisque cela ne sera plus possible dans GOOGLE PHOTOS, Google vient d’annoncer que dans les prochains mois, même si vous ne pourrez plus utiliser PICASA pour créer de nouveaux albums photos, vos fichiers existants seront déplacés sur un autre serveur de manière à conserver quand même vos acquis.

Bien maigre consolation selon moi, même si cela reste un minimum.

Picasa photos

Quelle date pour ce changement ?

PICASA est toujours utilisable au jour d’aujourd’hui, mais l’application bureau de PICASA ne sera plus utilisable à partir du 15 mars 2016.

Le basculement vers une autre interface pour la conservation de vos vieux albums se fera à partir du 1er mai 2016.

A partir d’aujourd’hui, l’interface actuelle ne sera plus développée par Google ni mise à jour.

Désormais vous êtes invités à utiliser photos.google.com comme par exemple cet album public.

Pour les développeurs cela signe la fin des fonctionnalités de l’API PICASA.

Manifestement, Google mise beaucoup sur Google Photos avec la volonté, peut-être un jour, de concurrencer des géants tels que Flickr ou Pinterest, plus axés « réseaux sociaux » avec une volonté de partage et de « liking » assumée. Décidément, Google a du mal à prendre le virage des réseaux sociaux, après Google+ courant laborieusement et piteusement après Facebook…

Avec Google Photos, saura-t-il faire aussi bien qu’avec son OS ANDROID qui a réussi à détrôner des OS mobiles sortis bien avant lui ?

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Share This