Deux alternatives au payant pour de la musique gratuite et illimitée en ligne

 Article modifié dernièrement le 3 Fév 2017 @ 22 h 17 min

Rappel sur Deezer

Pas peu fier de mes trouvailles aujourd’hui. De quoi je parle ? De 2 alternatives à Deezer qui vont vous permettre d’écouter de la musique gratuitement de façon illimitée. Hmm… de quoi se rhabiller pour certains, ou ré-enfiler ses robes habillées pour d’autres 😀

Deezer limite dorénavant l’écoute gratuite de sa musique à 5 heures par mois. Pour certains Deezer a trahi : à ses débuts, ce site prônait la gratuité et l’universalité de la culture… Aujourd’hui Deezer en est où ? A faire payer les internautes s’ils veulent dépasser les 5 heures d’écoute, avec des préférences intéressées pour les abonnés d’Orange. Ouais ouais ouais. Pas très joli tout ça.

Rappel sur Hadopi

Je sens déjà des agressifs qui vont me dire : « Qu’est-ce que tu proposes, Greg ? Qu’est-ce que tu voudrais ? Que les artistes fassent la manche dans le métro parisien ? » Non non non, messieurs les agressifs. Ce que je veux, moi, c’est l’universalité de la culture justement. C’est la possibilité pour le pauvre d’écouter de l’aussi bonne musique que le riche. C’est la possibilité pour le pauvre de pouvoir regarder des PICASSO. C’est la possibilité pour le pauvre de pouvoir accéder à une ouverture d’esprit sur le monde, cela même qui le rendra riche plus tard à son tour.

Qu’est-ce que je propose donc ? Je l’ai répété maintes fois sur ce blog et sur d’autres, j’aurais souhaité que les politiques jouent vraiment leur rôle et prennent une décision utile pour le bien collectif. J’aurais voulu que les internautes payent tous un forfait inclus de base dans leur abonnement internet, un forfait redistribué ensuite aux artistes au prorata des téléchargements. Imaginez des dizaines de millions de forfaits mensuels à 20 euros. Cela fait pour nous, internautes, 50 euros de forfait internet par mois au lieu des 30 habituels. Multipliez 20 * 10 millions, cela donne déjà 200 millions d’euros par mois pour 10 millions d’internautes en France.

200 millions tous les mois, est-ce que cela ne compense pas les droits d’auteurs ? Un forfait de 10 euros suffirait peut-être…

Rappel sur les alternatives à Deezer

J’ai donc trouvé 2 alternatives à Deezer, parmi l’ensemble de l’offre existante. En fait 3 si je rajoute mon choucou Fizy, mais étant donné que j’en ai déjà parlé dans cet article je l’ai mis de côté pour celui-là.

Les deux sites suivants permettent l’écoute de musique en ligne et sont dotés d’un moteur de recherche précis. Ils sont gratuits et illimités. Mais aussi et surtout, je les ai aussi sélectionnés de manière à ce qu’ils soient :

  • les plus PRATIQUES,
  • les plus JOLIS,
  • les plus COMPLETS en terme de choix.

1/ Grooveshark

— Grooveshark a fermé en 2015 ! Voir Wikipédia. —

Plus pratique vous pouvez difficilement. A gauche, dans les widgets, un panneau vous permet de sélectionner vos listes de musique préétablies, de voir ce qui est le plus populaire en ce moment dans les écoutes ou de choisir des radios en ligne parmi vos goûts en matière de style de musique. Au centre, une simple case vous permet de rentrer un titre ou un auteur afin d’activer le moteur de recherches. A l’issue, une liste de tous les titres s’affiche devant vos yeux émerveillés et pleurnichards.

Grooveshark est simple, facile et beau à regarder. Ses recherches sont rapides. Et sa liste de titres est vraiment confortable avec presque 10 millions déjà disponibles. « Deezer » ? c’est quoi déjà ?

2/ Youtify

— Attention Youtify s’est transformé depuis la date de cet article en une application mobile —

http://www.extremitysoft.com/youtify/ –> Plus ça va et plus Youtify me fait penser à Fizy. En gros, Youtify c’est Youtube adapté à la musique : en haut le moteur de recherches, en bas la liste de titres qui s’affichent, point à la ligne. Les widgets à gauche sont eux aussi très minimalistes mais c’est ce que j’aime : un clic pour le top 100, un clic pour vos playlists, et (petite originalité) un petit carré qui affiche la vidéo du titre.

Les titres qui s’affichent sous Youtify sont tous issus de Youtube, autant dire que la liste est longue même si de qualité parfois inégale. Tout le monde ne peut pas bénéficier d’un forfait mobile illimité

Youtify

Youtify

EDIT : Fizy n’est désormais plus disponible qu’en Turquie. Dommage…

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • SRG 12 juin 2011, 2 02

    Perso’, je suis toujours passablement *contre* ce forfait « licence globale » genre 20€ par mois.

    Parce que je trouverais insupportable que ce soit obligatoire pour toute le monde (mais, si ce n’était pas obligatoire, çà ne marcherait pas, personne ne souscrirait pour payer volontairement ce forfait, d’où le principe finalement d’avoir une taxe supplémentaire sur tous les abonnements internet, même pour les gens non concernés).

    Et, ensuite, parce que je trouverais insupportable que ce forfait couvre certains médium et pas d’autres. Quid des ebooks ? Quid des bds ? Quid des films, pièces de théâtre, séries télés ? Les jeux vidéos téléchargés ? Les applications iPhone ? Les applications windows ? On remet X euros de plus par mois pour chacun de ces médium ? (çà va revenir cher au final).

    En plus en pratique je ne vois pas du tout comment çà peut être redistribué équitablement … au prorata des ventes en magasin ? Non-sens, puisque çà se substiturait aux ventes. Au pro-rata des téléchargements ? Non-sens, il sera impossible de comptabiliser ces téléchargements.

    Entendons nous bien : je télécharge plein de trucs. Je consomme beaucoup aussi, mais plus comme avant : 0 DVDs (ils ont vraiment trop abusés niveau prix, marketing, bandeaux avant les films…), très peu de CDs (il faut vraiment que j’ai envie de soutenir l’artiste), mais pas mal de concerts, bouquins et BDs …

    Et je n’ai rien de mieux à proposer. Je suis contre Hadopi et tout ce qui gravite autour, mais je suis finalement tout aussi contre la licence globale qui n’est qu’une solution que je considère bâtarde et posant autant de problèmes qu’elle en résoud.

  • Greg 12 juin 2011, 2 02

    J’avoue que je pensais au pro-rata des téléchargements, tout bêtement. Ce ne serait pas plus dur que de comptabiliser ceux qui téléchargent illégalement. Et oui, je pensais que cette licence couvrirait aussi les films et autres trucs.
    Je t’accorde que cette solution pose peut-être de gros problèmes.

  • Mimie 12 juin 2011, 15 03

    Super tes deux alternatives 🙂 je ne sais pas si Jiwa a imposé aussi le même genre de quota que Deezer mais j’avoue que Grooveshark m’a séduit ^^

  • PouPou 13 juin 2011, 11 11

    Je n’étais pas fan de deezer, mais je comprends leur décision. La diffusion de média coûte de l’argent et ils doivent aussi payer les maisons de disques et les artistes.

    Concerant les alternatives proposées :

    – grooveshark : zéro. Je fais une recherche sur un album, il a paraît 7 fois avec aucune fois tous les titres et un exemplaire avec 25 titres dont des doublons en veux-tu en voilà.
    La musique présente est uploadé par les internautes, donc tout va dépendre de la qualité des tags des mp3 des internautes.

    – youtify, là j’ai du mal à voir le vrai intérêt donc zéro aussi.

    Je suis plus fan des solutions du type de celle que va proposer google avec son google music où les internautes vont pouvoir uploadé leur music (20.000 titres par internaute) et l’écouter en streaming sur leur téléphone, ordinateurs. Chacun gérant ainsi une audiothèque sur le cloud de google. Les premiers retours sur le service depuis son ouverture aux USA sont plutôt positif.

    Quand à la licence globale, c’est comme la redevance audiovisuelle. Je n’écoute pas la radio et je ne regarde pas la télévision mais je paye chaque année une redevance. Ça ne me dérangerait pas de payer 20e/mois pour avoir accès à toute la musique, mais :
    – Comment savoir qui doit payer? Certaines personnes n’écoutent pas de musique et ils n’ont pas à payer.
    – Comment savoir comment payer les artistes? J’achète souvent des cds indépendant à 5/8e directement auprès des artistes. S’ils sont payé qu’aux nombres d’écoute, en un an je ne suis pas sur qu’ils seraient gagnant par rapport au cd. A titre d’exemple, j’ai eu l’occasion de discuter avec un artiste diffusé sur deezer, il n’était pas dans le top écoute, mais au bout de 6 mois sur deezer, il a touché une chèque d’une centaine d’euro… C’est-à-dire presque rien.
    Il est important de soutenir les petits artistes, aussi bien que les grands, pour continuer à avoir une diversité musicale.
    – Comment payer les artistes étrangers? Il n’existe pas d’organisation mondiale de la musique et de ce fait il y a des disparités entre les pays. Par exemple en France, la SACEM embête les sites qui publient les paroles des morceaux, alors qu’aux USA c’est largement toléré. Oui aucun rapport, je sais, mais je voulais écrire encore quelques lignes…

  • Greg 13 juin 2011, 15 03

    Merci de ton intervention,
    Juste un petit commentaire en ce qui concerne la licence globale : moi je continue à être pour et à penser que c’est faisable, à un niveau mondial comme tu le dis. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on n’a pas le choix et que sans rémunération en ligne proportionnelle au nombre de téléchargements, les artistes seront de moins en moins payés ; tôt ou tard, avec la popularité des supports virtuels et du Cloud, les ventes de CD ne leur rapporteront rien. Les moyens de contourner les téléchargements illégaux comme Hadopi sont voués à l’échec et aucune autre solution n’existe à mon sens.

  • Tyrode 29 juin 2011, 14 02

    Bonjour,
    Il existe un logiciel pour télécharger la musique sur Grooveshark : http://geekastuces.blogspot.com/2011/06/groovedown-telecharger-de-la-musique.html

  • Mimie 29 juin 2011, 15 03

    C’est une bonne idée même si l’intérêt de Grooveshark réside dans le fait que le catalogue des musiques est consultable dans les nuages, écouter de la musique devient alors possible depuis n’importe quel navigateur sans avoir besoin d’avoir les fichiers .mp3 à disposition, mais Groovedown peut avoir son intérêt ^^

  • Greg 30 juin 2011, 0 12

    Merki 🙂

Article suivant:

Article précédent:

Share This