Mon avis sur House of Cards saison 1

 Article modifié dernièrement le 6 Oct 2013 @ 23 h 03 min

Je viens de terminer le visionnage de la saison 1 d’House of cards, et je ne le regrette pas. Cette série n’est certes pas la meilleure du siècle, elle se démarque cependant par des qualités qui ne sont pas toujours au rendez-vous :

  1. des acteurs de très haute qualité, notamment Kevin Spacey et Robin Wright
  2. un scénario qui tient la route
  3. une façon toute nouvelle, pour une série, de ne pas se prendre la tête ni de se prendre pour la meilleure série de tous les temps. Simplement, on retrouve la volonté de faire du bon travail et le challenge est remporté. On passe un bon moment.

Les qualités d’House of Cards

L’excellente Robin Wright a fait l’effet d’une révélation pour moi, ne le connaissant pas auparavant (elle jouait dans la série Santa Barbara et plus récemment dans Millenium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes). Elle est magistrale dans le rôle pas évident de Claire Underwood.

House of cards saison 1

Le scénario a l’avantage d’éclairer là où la politique met de l’obscurité. La série m’a notamment faite réfléchir aux relations ambigües qui existent entre la politique et les médias.

Ce qui m’a plu aussi, c’est la mise en valeur du MOI JE, de la mise en valeur de l’individu que nous appelerions en France de l’égoïsme. Dans les pays anglo-saxons, ce n’est pas de l’égoïsme, c’est tout simplement du charisme.

Ah ! j’allais oublier aussi le couple Underwood : un personnage à part entière, la façon dont ce couple fonctionne est vraiment intéressant.

Les défauts de la série

Je trouve qu’elle ne prend pas assez le temps. Les enchaînements sont trop rapides, l’histoire mériterait d’être plus lente et plus profonde, on pourrait encore plus creuser les personnages et leurs relations.

Je n’ai pas aimé le personnage de Zoe Barnes joué par Kate Mara. Déjà je n’aime pas cette actrice. Ensuite j’ai trouvé ce personnage trop facile. Dommage.

Conclusion

J’ai vraiment beaucoup aimé House of Cards, peut-être pour la morale qu’elle semble insuffler aux spectateurs et pour l’éclairage des coulisses politiques.

Kevin Spacey n’est sûrement pas pour rien dans le succès de la série ; il semble prendre plaisir à jouer. Ses jeux de regard et l’originalité de la réalisation sont un plus bien sympathique.

Annexe

La fiche House of Cards sur Imdb

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Pin It on Pinterest

Share This