Le virtuel attire sensuellement les déçus de la réalité