Comment se faire du thé Essiac ?

 Article modifié dernièrement le 26 Mar 2017 @ 16 h 43 min

On peut être Geek et aimer aussi le pouvoir des plantes. L’esprit, bien entendu, est de ne pas faire confiance qu’à la médecine moderne mais aussi de chercher à utiliser le pouvoir des plantes qui, de toute façon, sont à l’origine de beaucoup d’avancées.

Le thé dit Essiac est une recette de « thé » (je dirais plutôt infusion) ayant des vertus immunitaires et plébiscité par certains comme susceptible de pouvoir agir contre le cancer (attention, aucune prétention scientifique dans le présent article). Attention : ses vertus anticancer n’ont pas été démontrées par la science actuellement.

Il n’est pas toujours facile de trouver la recette exacte du thé Essiac, d’où cet article. Mise en garde cependant : à haute dose, le cumul de ces plantes vous fera uriner et aller à la selle assez souvent, ce qui peut se révéler fatigant pour l’organisme, d’où l’importance d’en parler à votre médecin.

Bardane

Bardane

Formule du thé Essiac

Pour ceux qui croient aux vertus des plantes, j’ai pensé que la recette pourrait intéresser :

  • 1/ Racine de bardane (Arctium lappa)
  • 2/ Petite oseille (Rumex acetosella)
  • 3/ Ecorce interne de l’orme rouge (Ulmus fulva ou Ulmus rubra)

et

  • 4/ Racine de rhubarbe (Rheum palmatum)

L’orme rouge étant très difficile à trouver puisqu’interdit dans de nombreux pays, on trouve des recettes qui le remplacent par l’écorce de Lapacho.

En ce qui concerne le détail de ces plantes :

1/ Lapacho : stimulant circulatoire général et tonique du système immunitaire

2/ Rhubarbe : laxatif, antimicrobien, inhibation des cellules cancéreuses, soulage les inflammations

3/ Orme rouge : anti-inflammation, transit, anti-oxydant

4/ Petite oseille : vertus digestives

5/ Racine de bardane : antioxydant, protection du foie, anti-inflammatoire

Le cocktail est détonant mais je vous ai prévenu pour les allées et retours à prévoir aux toilettes !

Aussi, préférez toujours la fabrication par vous-même de vos infusions, en achetant les ingrédients au détail, en effet les solutions « toutes faites » dans le commerce sont rarement de bonne qualité. Pour ma part j’utilise une bouilloire dans laquelle je plonge mes plantes enfermées dans deux boules à thé.

Annexes

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Share This