Votre fournisseur d’internet peut-il voir votre historique ?

Les révélations d’Edward Snowden ont montré que le suivi des données des FAI sont utilisables pour la surveillance de masse et surveiller les gens ordinaires.

Les fournisseurs d’accès à internet (FAI) contrôlent l’infrastructure physique d’internet, et grâce aux récents changements législatifs américains, ils sont de plus en plus puissants. Cela vaut la peine de savoir qui ils sont et ce qu’ils peuvent faire avec vos informations personnelles.

Qu’est-ce qu’un FAI ?

Votre FAI est votre fournisseur de services internet. Il vous permet d’accéder à internet et vous fournit des adresses IP, qui contribuent à la transmission de contenus et d’informations d’internet vers et depuis votre appareil. Vous pouvez trouver qui est votre FAI en visitant whoismyisp.org.

Tout votre trafic internet passe par votre FAI

Pour utiliser une métaphore, voyez internet comme un réseau autoroutier.
  • Votre routeur est votre maison
  • Vos données sont une voiture
  • Votre FAI est propriétaire de la route à péage que vous devez emprunter pour aller de l’autoroute (internet) à votre maison (votre routeur)
Cette distance est appelée « le dernier kilomètre », c’est-à-dire le dernier maillon de la chaîne du réseau qui atteint physiquement votre domicile. Comme votre FAI est propriétaire de la route, il sait qui l’emprunte, quelle voiture vous conduisez et où vous allez. Il peut même s’introduire dans votre voiture pour voir ce qui s’y trouve. En d’autres termes, à moins que vous ne preniez les bonnes précautions, vous n’êtes pas un étranger pour votre FAI.
  • Il en sait beaucoup sur vous
  • sur vos déplacements
  • et sur ce que vous faites

Votre FAI peut-il voir votre historique de navigation ?

Votre activité sur internet n’est pas privée

Votre FAI surveille toutes les données que vous partagez et recevez sur internet. Ce que votre FAI peut voir dépend :
  • du type de sites web que vous visitez
  • et s’ils sont chiffrés ou non
Les sites sécurisés et chiffrés utilisent le préfixe de domaine HTTPS. Les sites non sécurisés et non cryptés utilisent le préfixe HTTP.

Si vous visitez des sites chiffrés, votre FAI peut quand même voir :

  • le domaine des sites Web que vous visitez
  • votre appareil
  • votre navigateur web
  • votre emplacement géographique approximatif
Si vous visitez des sites non chiffrés, votre FAI peut potentiellement voir :
  • les pages web exactes que vous visitez, y compris les heures et les dates de connexion
  • vos requêtes sur les moteurs de recherche
  • vos emails, y compris les personnes à qui vous envoyez des emails, et quand
  • ce que vous tapez dans les formulaires des sites web, y compris les mots de passe
  • vos données sur les réseaux sociaux, c’est-à-dire le contenu que vous consommez
  • ce que vous demandez à votre assistant virtuel, comme Siri ou Alexa
  • ce que vous partagez ou diffusez en continu, y compris les données des plateformes P2P
  • vos transactions en crypto-monnaies
En fonction de votre pays et de ses lois, votre historique de navigation peut être utilisé de toutes sortes de façons. En 2018, les États-Unis ont abrogé leurs règles de neutralité du réseau, mettant fin à l’idée que toutes les informations sur internet devaient être traitées de la même manière.
Le mode incognito des navigateurs
Depuis lors, les FAI américains ont le pouvoir de créer des profils de consommateurs qu’ils peuvent regrouper et vendre à des annonceurs, des gouvernements et d’autres tiers, de la même manière que Google rassemble vos informations personnelles dans un profil personnalisé pour vous proposer des publicités ciblées.

Les FAI peuvent également restreindre les services et censurer les contenus

Bien que de nombreux FAI affirment qu’ils ne le font pas, il y a de bonnes raisons de se méfier de la destination de vos données. Les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance mondiale ont montré que le suivi des données des FAI peut être utilisé pour la surveillance de masse et pour surveiller les gens ordinaires. L’affaire des « perma-cookies » de Verizon a révélé que l’entreprise insérait subtilement une chaîne unique de lettres et de chiffres, utilisée pour identifier des appareils spécifiques, dans les données Web sortantes de ses clients afin de suivre leur activité. À la fin de 2014, il est devenu connu que Verizon Wireless utilise une inspection approfondie des paquets pour l’insertion côté serveur d’un champ d’identification unique au client (« X-UIDH ») dans tous les en-têtes HTTP non cryptés (source).

Qu’en est-il de la navigation incognito ?

Vous pensez peut-être : Je sais déjà comment cacher mon historique

  • Je navigue en mode incognito.
  • Mes données sont privées.
  • Mais ce n’est pas exactement le cas.
« Le mode incognito n’empêche pas les FAI de voir les sites que vous avez consultés », explique notre article sur Des Geeks et des lettres. « Cela signifie simplement que votre navigateur n’aura pas de trace de ce que vous avez fait après avoir fermé la fenêtre incognito. »
En substance : Après avoir fermé votre fenêtre de navigateur incognito, vous devenez incognito pour le navigateur, mais vous n’avez jamais été incognito pour personne d’autre.
  • Votre FAI peut toujours voir que le trafic vers un site web provient de votre IP.
  • Tout site Web que vous visitez peut voir que le trafic provient de votre IP.
  • La seule garantie que vous obtenez est que votre navigateur n’enregistrera pas un historique de votre activité incognito.
L’utilisation d’un navigateur privé ou d’un mode de navigation privé signifie que votre navigateur ne stockera pas de données sur les sites web que vous visitez, et qu’il n’enregistrera pas automatiquement :
  • les cookies
  • les fichiers temporaires
  • ou les mots de passe

Cela n’empêche pas votre FAI de voir votre trafic internet

Quels que soient les paramètres de votre navigateur, votre FAI répond à vos demandes de données et a donc accès à ce que vous partagez et recevez sur internet. De plus, même en mode « incognito », votre adresse IP et votre historique de navigation restent visibles pour les sites que vous visitez, y compris les principaux moteurs de recherche. Tant que vous acceptez les cookies, ils sont utilisés pour suivre votre activité au cours de la session. Si cela est une nouvelle pour vous, vous n’êtes pas le seul. Une enquête menée en 2018 par l’Université de Chicago a révélé qu’il existe de nombreuses idées fausses sur les modes de navigation dits privés et sur la question de savoir s’ils peuvent protéger votre empreinte numérique.

Vous pouvez supposer que votre FAI suit au moins certaines de vos informations

La nature et la quantité de ces informations dépendent de votre pays et de votre fournisseur. Vous pouvez, bien sûr, prendre le temps de lire les conditions d’utilisation et la politique de confidentialité de votre FAI. Mais même dans ce cas, il est peu probable que votre FAI vous révèle exactement comment vos informations sont collectées et partagées.

Pourquoi votre FAI suit-il votre historique ?

Une fois entre les mains de votre FAI, vos informations personnelles peuvent être utilisées à des fins lucratives et non liées au service.

Les raisons courantes pour lesquelles les FAI collectent vos données

Publicité

Vous créez beaucoup de données comportementales en naviguant sur internet. Votre FAI sait :
  • où vous aimez manger
  • faire des achats
  • effectuer des opérations bancaires
  • voyager
  • il peut connaître des détails plus intimes comme vos problèmes de santé
  • vos préférences sexuelles
Ces données sont très précieuses pour les entreprises qui souhaitent vous vendre des produits et des services. C’est pourquoi de nombreux FAI vendent les données de leurs clients à des annonceurs et à d’autres tiers.

En vertu de changements législatifs récents aux États-Unis, les FAI peuvent compiler l’historique de navigation des utilisateurs dans des journaux, qui sont ensuite vendus à des sociétés de marketing pour diriger des publicités ciblées sur internet.

Ceux qui profitent de cet arrangement font souvent valoir que le fait de vous proposer des publicités personnalisées améliore votre expérience.

Restriction de la bande passante

Votre FAI contrôle votre vitesse internet. On parle d’étranglement de la bande passante lorsque votre fournisseur ralentit délibérément votre connexion. Cela peut se produire lorsque vous avez atteint votre limite de données mensuelle ou si vous n’avez pas payé votre facture internet. Mais même si vous surveillez votre consommation et que vous êtes en règle avec vos paiements, votre FAI peut toujours freiner votre activité internet, surtout si elle est intense. Si l’étranglement de la bande passante est parfois nécessaire, certains FAI utilisent leur pouvoir pour augmenter leurs revenus au détriment de la qualité du service, même si vous payez pour un plan de données illimité.

Selon votre fournisseur, il peut limiter votre connexion si :

  • vous diffusez beaucoup de vidéos
  • jouez
  • ou utilisez des plateformes P2P
Aux États-Unis, il est désormais légal pour les FAI de bloquer et de donner la priorité à certains types de données après que la FCC a voté la fin de la neutralité du réseau. Cela signifie que les FAI américains peuvent limiter le contenu comme ils le souhaitent. Certains s’apprêtent à faire d’une connexion privée et ininterrompue une option payante. Pour revenir à la métaphore du trafic, la fin de la neutralité du réseau a ouvert la possibilité aux FAI de faire passer certaines données dans des voies rapides pour ceux qui peuvent payer pour un traitement prioritaire, créant ainsi une profonde inégalité d’accès à internet.

Conservation des données

Dans de nombreux endroits, les FAI sont tenus de conserver les données de leurs clients pendant une période donnée. Les gouvernements affirment souvent que cette mesure est destinée à l’application de la loi : Bien qu’aucune loi américaine n’oblige les FAI à conserver les données de leurs clients, les FAI américains sont toujours légalement tenus de fournir des informations aux services de police et aux agences gouvernementales en cas d’assignation à comparaître (et comme vos données peuvent être vendues à des annonceurs, on peut supposer qu’ils en conservent certaines). Bien que la lutte contre la criminalité et le terrorisme soit une bonne raison de collecter et de conserver des données, il convient de se demander comment cela peut également menacer l’anonymat des journalistes et des dénonciateurs qui travaillent dans l’intérêt public.

Censure

Certains pays vont plus loin et restreignent l’accès à certaines parties d’internet. Étant donné que les FAI accordent l’accès au site web que vous visitez, ils ont également le pouvoir de bloquer l’accès sur mandat du gouvernement. Par exemple, les pays ou régions peuvent bloquer les sites web qui incitent à la haine, critiquent le gouvernement ou encouragent des activités contraires à une idéologie ou une religion particulière. Le « grand pare-feu » de la Chine en est peut-être le meilleur exemple. Des sites comme Google, Facebook, Twitter et Wikipedia sont interdits dans le pays.

 Attention : Nous vous conseillons d’utiliser un VPN avant de télécharger un fichier torrent. Un VPN maquillera votre adresse IP.

Ni votre fournisseur d’accès internet, ni n’importe quel hacker ne pourra remonter à votre identité car votre trafic sera instantanément chiffré.

NordVpn est le VPN que nous vous conseillons pour sa vitesse, son double chiffrement et son absence d’enregistrement de vos historiques.


Comment empêcher votre FAI de suivre votre historique de navigation ?

Nous passons désormais près d’un quart de notre vie sur internet. Le principe de « l’intimité de votre foyer » ne devrait-il pas s’appliquer à internet ? De la même manière que vous souhaitez que certaines parties de votre vie hors ligne soient gardées pour vous, vous pouvez souhaiter que certains aspects de votre vie numérique restent également privés. Il n’est pas nécessaire de préparer quelque chose d’infâme pour vouloir un peu plus d’intimité. Votre FAI se trouvant entre vous et internet, vous ne pouvez pas échapper complètement à son regard. Mais il y a certaines choses que vous pouvez faire pour obscurcir sa vue, pour le bien de votre vie privée. Voici trois façons de commencer :

Utilisez HTTPS

Les sites Web que vous visitez sont soit chiffrés, soit non chiffrés. Les sites chiffrés utilisent le préfixe « HTTPS », tandis que les sites non chiffrés utilisent le préfixe « HTTP ». Si un site Web utilise le protocole HTTPS, votre FAI ne peut voir que les domaines que vous avez visités, mais pas les pages spécifiques que vous avez consultées dans ce domaine. Dans ce cas, ils peuvent seulement voir que vous avez visité : https://desgeeksetdeslettres.com/ et non https://desgeeksetdeslettres.com/web/the-pirate-bays-solutions-sites-miroir-pour-y-acceder L’utilisation d’une connexion chiffrée signifie également que votre FAI ne peut pas voir vos requêtes de recherche ou ce que vous tapez dans les formulaires du site, y compris les mots de passe ou les informations de paiement. Plus de 80 % des sites web proposent des versions chiffrées. Utilisez autant de connexions sécurisées que possible, ou utilisez une extension de navigateur comme HTTPS Everywhere qui réécrit automatiquement les requêtes de votre navigateur en HTTPS.

Utilisez un VPN

L’un des moyens les plus efficaces de protéger vos données de votre FAI est d’utiliser un réseau privé virtuel ou VPN.

Un VPN vous fournit une adresse IP temporaire et chiffre votre activité de navigation sur le web.

Pour en revenir à la métaphore du trafic, utiliser un VPN revient à emprunter un tunnel souterrain au lieu de la route qui appartient à votre FAI. De cette façon, ils ne peuvent pas vous voir ni collecter votre historique de navigation et vos informations personnelles. Et comme ils ne peuvent pas voir ce que vous faites, vous ne serez pas soumis à un étranglement de la bande passante. Un VPN vous permet également de contourner les restrictions gouvernementales dans certains pays, ce qui le rend particulièrement utile lorsque vous voyagez. Assurez-vous que votre service VPN ne conserve pas les journaux de votre activité internet. La plupart des bons services VPN, comme NordVPN, facturent une petite redevance mensuelle.

Utilisez un moteur de recherche privé

Les moteurs de recherche sont l’un des moyens les plus personnels d’utiliser internet. C’est pourquoi votre historique de recherche est si précieux pour les annonceurs et votre FAI. Pour protéger vos recherches, passez à un moteur de recherche privé comme Duckduckgo ou StartPage. Un moteur de recherche privé vous donne un rôle plus actif dans la manière dont vos données sont collectées et utilisées.
  • Duckduckgo est un moteur de recherche privé, financé par la publicité. Il enregistre vos requêtes de recherche mais ne les relie pas à vos informations personnelles.
  • Le moteur de recherche Startpage est Google sans l’invasion de la vie privée. Startpage applique son propre algorithme aux résultats dérivés de l’index de recherche de Google, mais c’est à peu près comme ça qu’il faut le considérer.
Quelle note attribuez-vous sur un total de 5 ?
5 (1 vote)