Comment télécharger des torrents de manière sécurisée et anonyme sans se faire prendre

Avis de non-responsabilité : nous ne conseillons à personne de télécharger ou de distribuer illégalement du matériel protégé par le droit d'auteur sur internet. Après tout… c'est illégal…

L'utilisation de BitTorrent n'est ni illégale ni dangereuse. Bittorrent aide l'utilisateur à transférer des fichiers volumineux à des milliers d'utilisateurs en peu de temps. Même Facebook et Twitter utilisent BitTorrent pour déplacer des fichiers.

Mais la majorité des gens ont tendance à utiliser les torrents pour télécharger du contenu protégé par des droits d'auteurs ; ils vont chercher ces torrents sur des sites publics que The Pirate Bay, Yggtorrent, Torrent9, etc.

C'est la raison pour laquelle les activités des Torrents sont surveillées en France mais aussi dans les pays anglo-saxons.

De fil en aiguille, pour télécharger des torrents anonymement, de nombreux utilisateurs de BitTorrent cherchent des moyens de cacher leur identité vis-à-vis de leur FAI mais aussi des détenteurs de droits d'auteurs. S'il est déjà trop tard pour vous et que vous avez déjà reçu un courrier de la part d'Hadopi, l'organisme français de lutte contre le piratage, il ne vous reste qu'à vous diriger vers notre article sur ce qu'il faut faire.


⇒ Agrandir l'image

Comment vous vous faites repérer

→ Le regard de votre FAI sur votre bande passante

Votre FAI (fournisseur d'accès à internet) peut lire tout ce que vous envoyez sur internet. Aux Etats-Unis, certains vendent même les données de votre navigateur Web à des sociétés de marketing.

Certains FAI surveilleront votre trafic et ralentiront ensuite votre vitesse internet (limitation de la bande passante) s'ils repèrent le trafic des torrents. Ils le font déjà si vous consommez trop de vidéos ou trop de jeux en ligne...

Les FAI sont préoccupés par la quantité de bande passante que vous aspirez, car cela ralentit tout le monde. Par mesure de réaction, ils limiteront votre connexion, c'est-à-dire la ralentiront s'ils voient que vous utilisez BitTorrent. Ils ne regardent généralement pas ce que vous téléchargez (même s'ils en sont capables s'ils le veulent), mais ils vérifient quel type de trafic provient de votre machine. En d'autres termes, ils verront quelle est la part du courrier électronique, de la navigation internet, du clavardage vidéo, des jeux en ligne, etc. S'ils voient du trafic BitTorrent, ils le ralentiront - peu importe que vous téléchargiez un fichier ISO Linux légal ou le film "Batman Begins". Tout ce qui les intéresse, c'est que vous ralentissez leur réseau.

→ Des faux torrents diffusés par les détenteurs de droits d'auteur

Les détenteurs de droits d'auteur font équipe avec les FAI en mettant en place un "Système d'alerte sur les droits d'auteur", afin d'envoyer des avis DMCA à ceux qui téléchargent des documents protégés en ligne.

Cette organisation anti-piratage recueille l'adresse IP des utilisateurs qui téléchargent du matériel protégé par le droit d'auteur en ligne. Ils peuvent piéger l'utilisateur de torrent en créant un faux torrent et en surveillant le traqueur public de ce fichier. Ses détails sont ensuite transmis aux FAI qui envoient une alerte de copyright à leurs clients.

Astuce 1 :

Il existe des outils qui vous montreront l'adresse IP que votre client BitTorrent utilise. Vous pouvez aussi vérifier votre adresse ip sur des sites tels que mon-ip.com.

Astuce 2 :

L'utilisation de Traqueurs Torrents Privés donne moins de possibilité d'être surveillé, puisque ces torrents sont censés ne pas être publiques et destinés à une utilisation personnelle. Des sites tels que Arche Torrent sont en effet appréciés mais malheureusement, il faut avoir une invitation pour pouvoir s'inscrire.

Solution pour télécharger un Torrent en toute sécurité

Si vous voulez télécharger un Torrent de manière anonyme, un VPN est ce dont vous avez besoin. Beaucoup d'utilisateurs BitTorrent utilisent un VPN pour assurer leur confidentialité pendant leur téléchargement. Sur Des Geeks et des lettres nous avons testé plusieurs VPNs, dont en voici une liste :

VPNs testés sur notre blog :



Comment éviter les alertes de copyright

Plutôt que de changer de nouveau fournisseur d'accès internet, il est possible de s'en tenir à votre fournisseur actuel et de dissimuler votre activité en ligne. Heureusement pour vous, la technologie évolue incroyablement rapidement et il existe déjà des méthodes pour cacher votre activité à votre fournisseur de services internet. Ce ne sont pas de nouvelles méthodes et si vous téléchargez des torrents, vous les connaissez certainement.

→ 1 - La SEEDBOX

Si vous téléchargez des torrents et que vous utilisez une SEEDBOX (ici sa définition Wikipédia), il n'y a aucun moyen pour votre FAI de surveiller votre utilisation des torrents. C'est parce qu'une seedbox est un ordinateur distant : les torrents sont téléchargés sur cet ordinateur, pas sur le vôtre. Vous utilisez simplement le FTP pour vous connecter au serveur et télécharger vos fichiers. Il est très peu probable que cette utilisation FTP soit surveillée par la police des droits d'auteur.

De nombreuses seedbox sont hébergées dans des pays qui disposent d'un cadre juridique favorable en matière de partage de fichiers via la technologie peer-to-peer. Des pays comme l'Espagne, les Pays-Bas, la Suisse et le Mexique offrent un refuge sûr pour les services de torrenting tels que les seedbox. Ces dernières offrent une double couche de protection de la vie privée, à condition que votre fournisseur ait une bonne politique en matière de renseignements personnels.

Tout comme les bons fournisseurs de VPN, les bons fournisseurs de seedbox n'enregistreront rien non plus de vos activités. Ils n'ont également aucune idée de ce qui est stocké dans votre seedbox et ne peuvent généralement pas regarder à l'intérieur même s'ils le voulaient.

Bien sûr, vous devez toujours transférer les fichiers de la seedbox à votre ordinateur local, mais vus pouvez télécharger le fichier via du trafic HTTPS normal ou dans certains cas utiliser un client SFTP. Dans les deux cas, personne ne sait ce que vous avez téléchargé.

→ 2 - Les torrents privés

Comme nous l'avons dit ci-dessus, les traqueurs de torrents privés sont en général accessibles sur invitation uniquement. Vous devez donc recevoir une invitation d'un membre déjà inscrit. Pour cette raison, ils sont beaucoup plus sûrs au téléchargement, parce qu'il est très peu probable que de faux torrents (des "appâts") soient téléchargés par des ayant droits.

→ 3 - Les VPN

Comme vous l'avez peut-être remarqué, tout à l'heure j'ai écrit que "l'utilisation du FTP a très peu de chances d'être surveillée". C'est parce qu'il est possible de surveiller ce trafic et que cela pourrait se produire dans un avenir proche si les détenteurs de droits devenaient plus avisés sur l'utilisation des seedbox. La solution à cette surveillance est le VPN (nous avons donné ici une définition du VPN comparée à celle du proxy).

Un VPN envoie tout votre trafic Internet via un canal chiffré vers un autre ordinateur. Cet autre ordinateur envoie votre demande et vous renvoie les données sous une forme cryptée. Cela signifie que votre FAI et les organismes de surveillance potentiels ne voient que la quantité de trafic que vous utilisez, et non l'usage que vous en faites.

Si vous utilisez à la fois un VPN et une seedbox, ne téléchargez aucun torrent sur votre connexion domestique. Lorsque vous téléchargez des fichiers depuis votre seedbox, vous le faites via une connexion VPN cryptée que personne ne peut intercepter.

Le seul point faible des fournisseurs VPN est le fait que certains d'entre eux peuvent enregistrer votre utilisation et qu'il est possible de remonter jusqu'à vous. D'où l'intérêt de choisir les VPN garantis "no-log", c'est-à-dire sans enregistrement de votre historique de connexion.

→ 4 - Usenet

Considéré comme l'un des moyens les plus privés de partager des fichiers, Usenet est un service disponible depuis une trentaine d'années années. Usenet a fait ses preuves. Le seul inconvénient est qu'il n'y a pas d'options gratuites disponibles, vous aurez donc besoin d'un abonnement payant pour l'utiliser. Deuxième inconvénient : vous trouverez beaucoup de fichiers anglais, beaucoup moins en français. Quelques forums résistants existent cependant :

→ 5 - Anomos

Anomos est un protocole de distribution de fichiers chiffré et anonyme. Il est basé sur le concept peer/tracker de BitTorrent en combinaison avec une couche d'anonymisation de routage en oignon, avec l'avantage supplémentaire du cryptage de bout en bout. En combinant ces technologies, cette plate-forme assure qu'aucune partie en dehors du traqueur de confiance n'aura d'information sur l'identité d'un pair ou sur ce qu'il est en train de télécharger.

Si vous êtes sur une machine Unix, vous aurez besoin d'avoir python2.6, openssl et python-m2crypto installés. Pour exécuter le client gui, tapez:

python anondownloadgui.py

Pour utiliser la version en ligne de commande, tapez:

python anondownloadloadheadless.py torrentfilename.atorrent --save_as outputfliename --identity your_identity_name

Vous aurez également besoin d'avoir la plage de ports appropriée (5061-5069 par défaut) transférée à votre machine.

Comment un Vpn vous aide à télécharger des torrents anonymement

Même Bittorrent ne peut pas se passer de deux choses pour télécharger:

  • Un client BitTorrent pour télécharger les torrents
  • Un navigateur Web pour naviguer et obtenir un fichier .torrent ou un lien magnétique

Le but, pour contourner votre traçage, est de l'anonymiser. Les titulaires de droits d'auteur collecteront ces adresses IP et les enverront au FAI (fournisseur de services Internet) qui enverra l'alerte de droits d'auteur correspondante à leur abonné.

→ Comment les VPNs vous protègent-ils?

Votre client VPN cache votre adresse IP réelle et montre l'adresse IP du serveur VPN à chaque site Web ou chaque application que vous visitez.

Attention : Assurez-vous que votre VPN respecte la politique "Zero Log". Si votre VPN garde des journaux ou des historiques de votre connexion, il pourra le révéler en cas de réquisition ! Pour notre part, nous avons choisir ces deux VPNs qui sont bel et bien no-log avec un rapprot qualité/prix excellent :


Outre l'accès à distance pour les travailleurs à domicile ou en déplacement, un VPN offre aux utilisateurs d'entreprise la possibilité de maintenir des connexions intranet cryptées entre des sites fixes tels que des succursales, des connexions "extranet" avec des partenaires et clients de la chaîne logistique, ou comme alternative à un réseau étendu (WAN) pour les entreprises géographiquement dispersées.

Pour le téléchargement anonyme, pensez à prendre un VPN no-log.

Conclusion

Techniquement, l'utilisation de torrents n'est pas illégale. Ce qui l'est, c'est utiliser les torrents pour télécharger du matériel protégé par le droit d'auteur sans le consentement du détenteur.

Cependant, il y a peu de chances que vous soyez remarqué même si vous téléchargez illégalement. La plupart du temps, ce sont les agents des détenteurs du droit d'auteur qui vous remarquent et vous signalent à la police. Les chances d'être remarqué et signalé sont plus élevées si vous hébergez un site torrent, ou si vous faites des téléchargements illégaux en masse.