Comment accéder au Dark Web et ce que vous y trouverez

La vérité sur le dark web est qu’en plus d’offrir une confidentialité extrême et une protection contre la surveillance des gouvernements autoritaires, elle facilite un marché clandestin en pleine expansion que des criminels sophistiqués utilisent pour le trafic.

Croyez-le ou non, accéder au dark web est plus facile que vous ne le pensez. En fait, vous l’avez probablement déjà fait, même si les médias n’ont jamais étudié en détail le dark web, soit par ignorance, soit par volonté de ne pas ébruiter auprès du grand public ce que c’est. Selon les chercheurs, seulement 4% d’internet est visible par le grand public. Ce qui signifie que les 96% restants d’internet sont composés du « Deep Web » et du « Dark Web ».

Le dark web, c’est quoi ?

Les moteurs de recherche comme Google, Bing et Yahoo sont capables de rechercher et d’indexer des sites internet grâce à des liens. Ils utilisent des liens pour classer les résultats de recherche selon des critères tels que la pertinence, les liens entrants et les mots clés. Les navigateurs recherchent ce qu’on appelle cet « internet de surface », mais cette recherche est limitée.

Les intranet font partie du deep web

Par exemple, si vous voulez faire une recherche dans un catalogue de bibliothèque publique pour trouver un livre, vous ne pouvez pas taper le titre dans la barre de recherche de votre navigateur et vous attendre à ce que Google retourne un résultat probant. Ce niveau d’information, vous ne le trouvez que dans le dark web. La raison pour laquelle les moteurs de recherche ne peuvent pas vous renvoyer ces données, c’est qu’il n’y a pas de lien. A la place, vous devez vous rendre sur le site Web de la bibliothèque publique et utiliser sa barre de recherche à l’intérieur du site pour trouver ces données sur les serveurs de la bibliothèque. Ce genre d’information se trouve partout sur internet. Presque chaque fois que vous effectuez une recherche interne sur un site Web, vous accédez à un contenu « dark web ».

L’activité criminelle du dark web

Le dark web soulève quant à lui des inquiétudes dans le monde entier : il s’agit de l’activité criminelle. Les navigateurs internet conventionnels ne peuvent pas accéder au dark web. Ce dernier utilise ce qu’on appelle le protocole caché « The Onion Router ». Les serveurs « Tor » ne sont pas détectés par les moteurs de recherche et offrent aux utilisateurs un anonymat complet lorsqu’ils naviguent sur internet. On y trouve pêle-mêle des journalistes ayant des informations brûlantes à transmettre ou des paranoïaques créant des forums pour révéler au monde leur vérité, bref le Dark Web répond à la question : sommes-nous tous une foule de moutons ou peut-on se démarquer et s’extraire de la réalité qu’on nous impose ?
Agrandir l’image

Définition

Le dark web est donc la partie d’internet qui n’est pas visible par les moteurs de recherche et qui nécessite l’utilisation d’un navigateur anonyme appelé Tor pour être accessible.
Cette partie d’internet qui n’est pas indexée par les moteurs de recherche. Une étude de 2019, Into the Web of Profit, menée par le Dr Michael McGuires de l’Université du Surrey, montre que le nombre d’inscriptions sur le dark web susceptibles de nuire aux entreprises a augmenté de 20 % depuis 2016. Vous pouvez y acheter :
  • des identifiants de connexion à un compte Bank of America de 50 000 $ pour 500 $
  • obtenir 3 000 $ en faux billets de 20 $ pour 600 $
  • achetez sept cartes de débit prépayées, chacune avec un solde de 2 500 $, pour 500 $ (frais d’expédition inclus)
  • Un compte premium Netflix « à vie » coûte 6 $
  • Vous pouvez engager des pirates pour attaquer des ordinateurs à votre place
  • Vous pouvez acheter des noms d’utilisateur et des mots de passe
Lorsque vous accédez au dark web, vous ne surfez pas sur les serveurs interconnectés avec lesquels vous interagissez quotidiennement. Tout reste en interne sur le réseau Tor, ce qui assure une certaine confidentialité. Notez que les adresses des sites sur le dark web se terminent par .oignon au lieu de .com, .org ou .fr par exemple.

La différence entre le dark web et le deep web

Ces deux termes ne sont pas identiques. → Le deep web désigne tout ce qui, sur internet, n’est pas indexé et accessible par un moteur de recherche comme Google. Le contenu du deep web comprend tout ce qui se trouve derrière un mur de paiement ou qui nécessite des identifiants de connexion. Il comprend également tout contenu dont les propriétaires ont bloqué l’indexation par les robots d’indexation. Les dossiers médicaux, le contenu payant, les sites web d’adhésion et les pages web confidentielles des entreprises ne sont que quelques exemples de ce qui constitue le deep web. Selon les estimations, la taille du deep web se situe entre 96 % et 99 % d’internet. Seule une infime partie d’internet est accessible par un navigateur web standard – généralement connu sous le nom de « web clair ». → Le dark web est un sous-ensemble du deep web, et pour sa part il est intentionnellement caché, nécessitant un accès spécifique par le biais du navigateur Tor, comme expliqué ci-dessous. Personne ne connaît vraiment la taille du dark web, mais la plupart des estimations l’évaluent à environ 5 % de l’ensemble d’internet. Là encore, le dark web n’est pas entièrement utilisé à des fins illicites, malgré son nom inquiétant.

Accéder au dark web avec Tor

Accéder au côté sombre du dark web est beaucoup plus facile que vous ne le pensez, notamment grâce au téléchargement du navigateur Tor. En effet, vous ne pouvez pas accéder au dark web simplement en utilisant un navigateur commun comme Internet Explorer ou Google Chrome.

Mode d’emploi

  • Téléchargez-le uniquement sur le site officiel de TOR, ne le téléchargez jamais ailleurs au risque qu’il soit infecté !
  • Fermez toutes vos fenêtres de navigation et toutes les applications qui se connectent au World Wide Web comme Google Drive, Skype, OneDrive, iCloud, etc.
  • Ouvrez une application VPN fiable (nous vous conseillons Nordvpn pour le top du top ou Hide.Me si vous cherchez du gratuit) et connectez-vous depuis un autre emplacement que celui où vous vous trouvez.
  • Ouvrez votre navigateur favori habituel, puis téléchargez TOR.

Les inconvénients de TOR

Le navigateur Tor achemine vos requêtes à travers une série de serveurs proxy exploités par des milliers de bénévoles dans le monde entier, rendant votre adresse IP non identifiable et non traçable. Tor fonctionne comme par magie, mais le résultat est une expérience qui ressemble au dark web lui-même : imprévisible, peu fiable et incroyablement lent. Cependant, pour ceux qui sont prêts à supporter ce désagrément, le dark web offre un aperçu mémorable des dessous sordides de l’expérience humaine – sans le risque de se faufiler dans une ruelle sombre.

D’autres navigateurs spécifiques existent

Mesures de sécurité à prendre à propos du navigateur que vous choisissez

1/ Ne modifiez pas la taille de la fenêtre du navigateur TOR à moins que vous n’aimiez prendre des risques ! Les enquêteurs ont des programmes qui peuvent faire correspondre des identités sur des choses d’apparence insignifiantes telles que le temps en ligne ou la taille de la fenêtre du navigateur. Si vous ne changez pas la taille, vous avez la même dimension que la plupart des autres personnes et vous êtes donc davantage anonyme. 2/ Rappelez-vous que rien n’est sûr à 100%, vous devriez donc désactiver le JavaScript dans les paramètres du navigateur Dark Web. 3/ Déconnectez votre webcam ou obstruez la caméra avec du ruban noir. Les pirates informatiques et les gouvernements ont des moyens d’accéder à votre ordinateur et d’allumer la vidéo et les caméras. Sans cette mesure un peu parano, vous pourriez laisser filtrer des images intimes de vous, qui pourraient ensuite servir de moyen de chantage. 4/ Débranchez votre microphone ou couvrez-le avec du ruban adhésif pour bien l’étouffer. Le microphone c’est comme la caméra : la dernière chose que vous voulez c’est d’être enregistré à votre insu (voyez ci-dessous la photo de Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, agissant de la même façon !). 5/ N’utilisez jamais votre vrai nom, vos photos, votre courriel ou même un mot de passe que vous avez déjà utilisé auparavant. C’est le moyen le plus rapide d’être suivi. Utilisez un compte de courriel anonyme et des alias qui n’ont rien à voir avec vous que vous n’avez jamais utilisés auparavant.
Mark Zuckerberg cachant les caméras de son ordinateur portable :

Comment trouver ce qu’on cherche sur le dark web ?

Une fois que vous avez installé ce navigateur sur votre appareil, il fonctionne comme n’importe quel autre navigateur : tapez une URL et c’est parti. Cependant, trouver le matériel que vous recherchez sur le dark web est plus difficile que d’utiliser un moteur de recherche comme Google. Cette toile n’a pas d’index ni de système de classement pour vous aider à trouver ce dont vous avez besoin. Il existe quelques moteurs de recherche spécialisés. L’un d’eux, « The Uncensored Hidden Wiki », offre des conseils sur le contenu du dark web, mais il peut inclure des sites web illégaux, et ses index renvoient un nombre frustrant de connexions interrompues et d’erreurs 404. Un autre de ses moteurs de recherche, appelé Grams, renvoie des résultats qui sont répétitifs et souvent sans rapport avec la requête. D’autres moteurs existent :
  • DuckDuckGo
  • Torch
  • Virtual Library
  • ParaZite
  • etc.
La nature anonyme du réseau Tor le rend aussi particulièrement vulnérable aux attaques DDoS. Les sites changent constamment d’adresse pour éviter les DDoS, ce qui crée un environnement très dynamique. En conséquence, la qualité de la recherche varie grandement et beaucoup de matériels sont dépassés.

Comment naviguer en toute sécurité sur le deep web et le dark web

Si vous naviguez sur le deep web – même si c’est juste pour vérifier une facture – c’est une bonne idée d’équiper votre appareil d’un logiciel de sécurité fiable et de le tenir à jour. Nous avons déjà parlé de l’utilisation d’un VPN sur les réseaux publics dans cet article. Voici quelques conseils et outils pour vous aider à rester en sécurité lorsque vous utilisez Tor et d’autres navigateurs. Il y a beaucoup plus à considérer, mais cela devrait vous donner une idée de certaines des questions à considérer:
  • Maintenez les applications Tor à jour. Assurez-vous que le système d’exploitation de votre appareil est également à jour.
  • N’utilisez pas votre courrier électronique régulier sur les sites Web lorsque vous utilisez Tor. Bien que Tor ait été conçu dans un souci d’anonymat, le fait de fournir votre adresse Email habituelle pourrait révéler votre identité.
  • N’utilisez pas votre téléphone mobile pour réaliser une vérification en deux étapes, au risque de saper votre numéro personnel…
  • N’utilisez vos comptes Tor que sous Tor
  • Ne publiez pas vos infos persos, surtout pas en clair
  • N’utilisez pas Tor sous l’OS Windows car il n’est pas prévu pour, contrairement à Linux
  • Supprimez vos cookies
  • N’utilisez pas Google quand vous êtes sur Tor, puisqu’il collecte vos recherches – StartPage est beaucoup plus adapté pour ça.
  • Optez pour des sites HTTPS uniquement

Pour aller plus loin sur notre blog :

Qu’y a-t-il dans le dark web ?

Le dark web fonctionne avec un haut degré d’anonymat. Il héberge à la fois des activités et des contenus inoffensifs et des activités criminelles. Par exemple, il existe sur le dark web un site qui fournit des énigmes complexes. Un autre ressemble à une sorte de club de lecture qui rend les livres électroniques plus professionnels. Un autre offre un forum aux personnes qui croient que la liberté d’expression est menacée. Mais le dark web est plus connu pour son contenu sombre, c’est-à-dire illégal et parfois dérangeant. Par exemple, voici un échantillon de choses illégales que vous pouvez trouver sur le dark web :
  • Des informations volées. En cas d’atteinte à la protection des données, il y a de fortes chances que les informations consultées – des numéros de sécurité sociale aux numéros de carte bancaire – finissent par être vendues sur le dark web. Vous pouvez également acheter des choses comme des identifiants de connexion, des comptes Netflix piratés, et plus encore.
  • Des substances illicites. Les drogues illicites et les médicaments d’ordonnance sont diffusés sur la toile noire. Vous pouvez aussi trouver des produits chimiques toxiques qui peuvent causer d’autres types de dommages.
  • Des articles et des services dangereux. Ça peut vite devenir moche. Des choses comme les tueurs à gages, la traite des personnes, la pornographie juvénile, les parties du corps, les produits contrefaits et les armes à feu peuvent être diffusés sur le dark web.
  • Des cours de piratage apprenant des choses comme les essais d’intrusion, la création de faux réseaux WiFi, le cryptage WEP/WPAWPA2, le contrôle d’autres systèmes informatiques, les programmes de porte dérobée, l’exploitation des vulnérabilités, le ARP Spoofing et bien plus encore.
Bref, vous pouvez acheter à peu près tout ce que vous pouvez imaginer, y compris des choses que vous feriez probablement mieux de ne pas imaginer. Qu’est-ce qui permet de faire des affaires sur le dark web ? Les transactions financières utilisent Bitcoin, la cryptomonnaie qui aide à assurer l’anonymat des acheteurs et des vendeurs.
Bureau d’entrée du FBI Building :
Agrandir l’image

Le problème du commerce sur le dark web

Presque tous les sites de commerce sur le dark web effectuent des transactions en bitcoin ou dans une variante, mais cela ne signifie pas qu’il est sûr d’y faire des affaires. L’anonymat inhérent à ce lieu attire les escrocs et les voleurs, mais à quoi vous attendez-vous lorsque vous achetez des armes ou de la drogue ? Les sites de commerce en ligne y ont les mêmes caractéristiques que les autres, notamment les évaluations, les paniers d’achat et les forums, mais il existe des différences importantes. La première est le contrôle de la qualité. Lorsque les acheteurs et les vendeurs sont anonymes, la crédibilité de tout système d’évaluation est douteuse. Les notations sont facilement manipulables, et même les vendeurs ayant de longs antécédents sont connus pour disparaître soudainement avec les crypto-coins de leurs clients, pour s’installer plus tard sous un autre pseudonyme. La plupart des fournisseurs de commerce électronique proposent une sorte de service d’arrhes qui permet de garder en attente les fonds des clients jusqu’à ce que le produit soit livré. Toutefois, en cas de litige, n’attendez pas un service après-vente souriant. C’est plutôt à l’acheteur et au vendeur de se disputer. Chaque communication est cryptée, de sorte que même la transaction la plus simple nécessite une clé PGP. Même la conclusion d’une transaction ne garantit pas l’arrivée de la marchandise. Nombreuses sont celles qui doivent franchir des frontières internationales, et les douaniers sévissent contre les colis suspects.

Le dark web est-il sûr ?

Le dark web peut être sûr dans certains cas (contenu légitime) mais pas dans d’autres. Voici quelques questions de sécurité à considérer :
  • Élément criminel. Il y a une chance que vous trouviez des sites Web gérés par des criminels. Au-delà de la vente de biens et services illégaux, ils peuvent chercher à vous exploiter et à vous voler.
  • Violation de la loi. Vous pouvez être poursuivi pour des choses que vous faites sur le dark web. Certaines forces de police s’infiltrent sur le réseau TOR pour chercher à vous identifier. C’est pourquoi même en surfant sur TOR, les internautes les plus parano se murent derrière un VPN puissant comme NordVpn que nous recommandons sur notre site. Il est important de se comporter d’une manière appropriée et légale.
  • Liens suspects. Si vous cliquez sur un lien, il se peut que l’on vous amène à des documents que vous ne voulez pas voir. Il est également possible qu’en cliquant sur un lien de téléchargement, votre appareil soit infecté par un logiciel malveillant.
  • Application de la loi. Les responsables de l’application de la loi opèrent sur le dark web pour attraper les personnes qui se livrent à des activités criminelles. Comme tout le monde, les organismes d’application de la loi peuvent faire leur travail sous le couvert de l’anonymat. Si vous décidez de vous aventurer sur le web obscur, il est judicieux d’être sélectif quant aux sites Web que vous visitez.

Comment un navigateur Dark Web protège votre vie privée

Comme nous l’avons dit, le Dark Web est connecté par ce que l’on appelle le Réseau Tor.  Ce réseau fait rebondir votre trafic internet autour du monde vers plusieurs autres ordinateurs et serveurs connectés au réseau Tor en même temps (au moins 3). Cela signifie que si quelqu’un regarde votre trafic internet, il ne verra qu’une partie insignifiante des données qui ne pourront pas être utilisées parce qu’elles ne seront pas complètes, ce qui minimise les chances d’être suivi. Cependant, cela ne signifie pas que c’est totalement sûr. Bien que le risque d’être piraté ou surveillé pendant la navigation soit grandement minimisé, certains sites Web restent témoins de vos téléchargements et de l’ouverture de certains fichiers, comme les documents PDF, ce qui peut être un moyen efficace de révéler votre véritable adresse IP. C’est pourquoi un VPN est nécessaire pour vous protéger pendant les activités Dark Web de votre navigateur oignon… à condition que vous ayez confiance en votre fournisseur vpn (voir nos recommandations et nos mises en garde sur les VPN). En utilisant un VPN, vous pouvez simuler votre position sur n’importe quelle pays du monde, ce qui signifie que n’importe qui, capable de voir votre adresse IP, sera redirigée vers une adresse fictive plutôt que vers votre position physique réelle. L’utilisation d’un VPN est une couche supplémentaire de sécurité pour vous aider à vous protéger lorsque vous utilisez un navigateur dark web, au prix bien sûr d’une deuxième perte de rapidité sur internet… mais c’est un choix.

Darknet, l’autre réseau – Documentaire France 4 – 2016

Le dark web, légal ou pas ?

Nous ne voulons pas donner l’impression que tout ce qui se trouve sur le dark web est malveillant. Le réseau Tor a commencé comme un simple canal de communication anonyme, et il sert toujours à aider les gens à communiquer dans des environnements hostiles à la liberté d’expression. Beaucoup de gens l’utilisent dans les pays où l’écoute clandestine et l’accès à internet sont limités. Si vous voulez tout savoir sur la protection de la vie privée ou de la cryptomonnaie, le dark web a beaucoup à offrir. Il regorge d’une variété de services de courriels privés et cryptés, d’instructions pour l’installation d’un système d’exploitation anonyme et des conseils avancés pour les personnes soucieuses de leur vie privée. Il contient aussi du matériel que vous seriez surpris de trouver sur le Web public, comme des liens vers des éditions de livres difficiles à trouver ou des collections d’actualités politiques provenant de sites internet courants. Vous pouvez discuter de l’actualité de manière anonyme, il existe aussi plusieurs sites de dénonciation, dont une version Dark Web de Wikileaks, Pirate Bay et même Facebook. De plus en plus d’entreprises Web légitimes commencent à s’y implanter aussi, ça montre à leurs fans qu’elles sont à l’avant-garde. Les organismes d’application de la loi sont également à l’écoute de la toile noire à la recherche de données volées lors de récentes atteintes à la sécurité qui pourraient mener à la découverte des auteurs. Et enfin, de nombreux médias grand public surveillent les sites de dénonciateurs à la recherche de nouvelles fraîches et inédites.
Utiliser un Vpn avec Tor sur le dark web

Guide pour aller sur le dark web

En général, le gouvernement ne sourcille pas si quelqu’un veut se familiariser avec Tor. Cependant, certains pays ont interdit l’utilisation des VPN et de Tor. Si vous n’êtes pas sûr de la position du gouvernement de votre pays sur les VPN, suivez simplement la règle d’or du Dark Web : regardez mais ne touchez pas.

En gros, vous êtes libre de regarder sur le dark web tant que vous vous tenez à l’écart des salons de discussion louches et des liens en oignon qui favorisent les activités illégales. Dans certains pays, le fait d’atterrir sur un tel « site » peut vous rendre complice de ce qu’ils y font.

Je vous conseille de vous en tenir au Wiki caché. C’est le meilleur endroit si vous êtes intéressé par les gratuités. Il peut également vous donner un aperçu de l’histoire d’internet.

Merci de penser à noter l'article
4.42 (6 votes)
2 commentaires sur “Comment accéder au Dark Web et ce que vous y trouverez”
  • En théorie, il me semble que ce n’est pas illégal de se contenter de « naviguer » sur le dark net, à moins que vous ne cherchiez des sites qui hébergent des contenus illégaux (par exemple, de la pornographie enfantine, des sites de traite des êtres humains). Si vous le faites de manière répétée, bien sûr, alors c’est illégal.

    • Il existe également de nombreux sites qui vendent de la drogue, des armes et des biens volés, mais même si vous êtes sur un tel site, le simple fait d’y naviguer n’est pas illégal. En revanche, si vous y achetez quelque chose, c’est parce que vous recevez sciemment des biens volés ou que vous achetez sciemment des biens illégaux (par exemple de la méthamphétamine, des armes à feu, des grenades, des iPhones volés, des cartes PayPal piratées).

      Tout ce que l’on trouve sur le « dark web » n’est pas illégal. Selon mon expérience, certains sites sont simplement des communautés de personnes qui souhaitent rester anonymes. Par exemple, je suis tombé sur un site appelé « Dark Web Social Network ». En théorie, c’est juste un réseau social comme Twitter ou Facebook ; cependant, il est possible qu’une partie de ce qui est dit sur ce réseau soit illégal ou de nature clandestine.

      Bien entendu, cela dépend aussi du pays à partir duquel vous accédez au dark web. Aux États-Unis, par exemple, il y a beaucoup moins de restrictions sur les sites web que vous pouvez visiter que, par exemple, en Corée du Nord.