Logo site Des Geeks et des lettres

L'application pour surveiller / sauvegarder vos smartphonesL'oeil inquisiteur de Bibispy

Comment j’ai commencé à faire du marketing sur internet

Comment j’ai commencé le marketing sur internet ? Tout simplement par le commencement : en me documentant.

1/ Se documenter

Par « se documenter », j’entends un travail d’éducation et d’approfondissement. J’ai commencé par me renseigner sur le sujet sur internet, principalement en téléchargeant des ebooks sur le webmarketing et en lisant les blogs spécialisés.

J’ai ensuite eu envie d’essayer par la pratique, il n’y a que ça de vrai pour se faire réellement une idée.

A noter : par la suite, j’ai ensuite dévoré de nombreux livres sur le sujet dont ceux de mon « gourou » Seth Godin 🙂

2/ Essayer

« Essayer », cela voulait dire d’abord pour moi : trouver un produit à vendre. J’ai éplucher les sites d’affiliation à la recherche du produit qui me semblait une bonne opportunité. Il y a aussi la possibilité de faire des recherches sur google en tapant « affiliation » par exemple.

Pour savoir si un produit me semblait bon, d’abord je le voulais peu courant, peu vendu, et ensuite je voulais qu’il atteigne des clients.

Pour ce deuxième point, j’ai utilisé des sites et des logiciels d’analyse de mots-clés pour savoir si le produit était beaucoup ou peu recherché par les internautes.

Lorque le produit m’est apparu à un bon niveau de rapport qualité / prix (à la fois peu vendu, à la fois recherché), je me suis dit : celui-là, il est pour moi !

3/ Se monter son site

Il y a une multitude de manières possibles de vendre sur internet. Vous pouvez vous créer un site unique, fixe, qui ne bouge pas ou très peu, et qui se contente de vendre un produit comme n’importe quelle autre boutique.

Mais moi, dès le départ je voulais un blog parce que cela me permettait de l’alimenter quotidiennement et donc de le faire bouger et de favoriser son référencement.

Je me suis donc orienté vers les blogs « WordPress » assez faciles à monter. Des marques comme 1and1 proposent un hébergement dédié pour héberger son ou ses sites. Il y a aussi possibilité de choisir un hébergement mutualisé pour héberger son site on the cloud au milieu d’autres sites, à moindre coût et sans prérequis de connaissance.

4/ Potasser son référencement

C’est ce qui m’a le plus intéressé, et c’est aussi ce qui m’a demandé le plus de temps. J’ai épluché toutes les techniques pour référencer son site en ligne, et les techniques, il y a 5 ans, il y en avait !

Des techniques de mots-clés en passant par les techniques de création en masse de backlinks, il fallait plébisciter son site le plus vite possible sur internet et de la manière la plus voyante.

SEO Majestic est un site qui analyse le site dont vous voulez faire la promotion et vous dit quels sont ses backlinks, c’est-à-dire les sites qui le référencent.

Aujourd’hui c’est différent : les « Halte aux spams » lancés par Google ont interdit ce genre de technique qui ne fonctionne plus, cependant d’autres manières existent pour référencer son site, notamment par le biais de la publicité, payante malheureusement.

5/ Ecrire, alimenter son site

C’est ce qui fait ensuite la différence entre les sites qui tiennent sur la durée ou les autres qui ne durent pas. Être constant et têtu. Y croire. C’est dur mais il n’y a pas le choix si on croit à son projet.

6/ Un dernier conseil

Aujourd’hui, le dernier conseil qu’ont peut donner c’est : ne pas croire aux techniques faciles et travailler réellement sur un bon produit, un bon projet, un bon site. Faire sérieusement un travail de qualité, c’est la meilleure manière de se forger une véritable manne par la suite.

Conclusion

  • Beaucoup d’heures à travailler en amont.
  • Beaucoup d’heures à travailler en essais multiples et variés, en échecs aussi.
  • Un peu d’argent gaspillé pour rien au début, dans des sites qui n’ont pas duré.
  • Beaucoup d’heures passées au référencement.
  • Beaucoup de logiciels Black Hat testés pour créer des liens en masse.
  • Beaucoup d’heures passées à commenter d’autres blogs pour se vendre.

La majorité de ces techniques ne marchent plus aujourd’hui. Mais il n’a y a pas que cette façon de travailler sur internet. On n’est pas obligé de vendre un produit. On peut vendre ses services, écrire pour les autres, coder pour les autres, faire de la publicité sans vente, etc. etc.

Quelques sources

Blog de Seth Godin

1and1

La rubrique SEO du blog Des geeks et des lettres

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Recherche

A vos stylos !

  • Chris: “Bonjour, Quel est le nom de la table du plugin W3Total Cache car je ne la trouve…Déc 1, 09:22
  • Greg: “Liens de l'article mis à jour.Nov 27, 14:32
  • Greg: “Vraiment pénible ce problème. Pour ma part je l'ai résolu en créant un raccourci manuel dans mes favoris et en…Nov 20, 23:28
  • Jacqueline: “Je suis sur Safari.... même problème. Mon appli pour iPad ne fonctionne pas non plus.Nov 18, 08:44
  • Greg: “Ouais mais c'est vrai que ton article était bien senti. Ca le fait que tu le lises depuis Feedly :)…Nov 3, 21:00
  • Youness: “Bonjour, Merci pour cette article il ma aider enormement lors de la creation de mom projet Ma question…Nov 3, 20:29
Share This