Leatherback Baloth : un périssodactyle féroce

 Article modifié dernièrement le 30 Mai 2015 @ 19 h 18 min

  • But de cet article

— Je vous parle aujourd’hui d’une carte qui va sortir dans la nouvelle extension de Magic the Gathering, « Worldwake », le 5 février prochain. Il s’agit de la deuxième série de 145 cartes consacrée au bloc Zendikar.

— Je publie cet article dans la catégorie « Jeux » puisqu’il vous dévoile une des nouvelles cartes, mais aussi dans la catégorie « Nouvelles fantastiques » puisque je m’attache aux images et à ce qu’elles m’inspirent.

— Pour plus de détails sur le jeu Magic the Gathering et le but de mes articles, cf. ce post.

  • Leatherback Baloth
Lien de l’illustration ici
  • Caractéristiques de la carte

— Elles sont impressionnantes : 4 en force, 5 en endurance, tout ça pour 3 mana seulement. L’inconvénient réside dans le fait qu’il s’agit de 3 mana verts, cela n’oblige pas forcément à jouer vert pur mais presque. On rêve d’un tour 1 bird, tour 2 Leatherback Baloth.

— C’est une bête très forte, mais n’oublions pas que ce n’est « qu’une » bête. Le format actuel regorge d’anti-bêtes très bons et peu chers. Elle est quand même « jouable », même si ce n’est pas le genre de bourrin que j’aime jouer.

  • Petite histoire

— Chris Rahn est le dessinateur de la carte. Agé de 25 ans, il est doué pour dessiner ce genre de créatures étranges.

— Celle-ci me fait penser à un rhinocéros préhistorique.

J’aime : le sentiment de puissance et de vitesse qui s’en dégage et qui correspond bien à l’esprit de la carte. D’une manière générale, le travail de Rahn est très bon : l’illustration devient l’âme de la carte.

Je n’aime pas : les écailles au-dessus des yeux de la bête. Elles lui servent de carapace, mais rappellent un masque artificiel. De même, les dents de la créature sont dépourvues de lèvres, ce qui la rend peu crédible.

Verdict : A mon goût, Leatherback Baloth aurait gagné à être plus naturel, plus sauvage, plus réaliste, et moins artificiel. C’est un trait que je retrouve depuis quelques temps dans les illustrations de Magic the gathering : des dessins certes plus beaux car ils demeurent travaillés, mais moins simples.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

  • Mimie 27 décembre 2009, 10 10

    Illustration ressemblant étrangement à celle-ci, certainement une inspiration (bête du gévaudan du ‘Pacte des Loups’):
    Bonne carte effectivement et jouable dans jeu bi-color car il y a beaucoup de bi-lands dans ce format, cependant je ne pense pas que la côte de cette carte sera très élevée 🙂

Article suivant:

Article précédent:

Share This