Intelligence artificielle des robots : le grand changement

 Article modifié dernièrement le 18 Juin 2017 @ 23 h 45 min

Vous savez bien, si vous suivez Des Geeks et des lettres depuis 2009 date de sa création, que je suis un fan de l’intelligence artificielle et que je n’en ai pas peur. Cette attirance me vient sûrement de mes lectures de Philip K. Dick, un des plus grands écrivains de science-fiction si ce n’est le meilleur. Philip K. Dick a appris à ses lecteurs à sa familiariser avec les puissances supérieures qui transforment la réalité et en créent une autre, qui se surimpose petit à petit à ce que nous croyons « voir » au quotidien.

Force est de constater que nous sommes à l’aube, aujourd’hui, d’une ère dans laquelle l’intelligence artificielle aura une place toujours plus grande. De nombreux scientifiques annoncent cette ère, notamment Stefen Hawking dans une conférence toute récente.

Malheureusement pour les optimistes dont je fais partie, les scientifiques semblent tous avoir peur :

  • Peur des hackers
  • Peur de la manipulation des masses
  • Peur du dérèglement des machines et de leur main-mise sur l’humanité.

Cet article a pour but d’émettre mon avis sur la question.

1/ Des dangers certains

L’intelligence artificielle fait déjà des dégâts considérables. Les hackers mettent au point des logiciels automatiques capables d’envahir nos réseaux et de récupérer nos informations personnelles ou bancaires (⇒ voir mon article sur Blastingnews relatif à ce hacker qui a réussi à piéger, le 15 juin 2017, la banque Goldman & Sachs).

Les montres connectées et autres robots déboulent peu à peu sur le marché :

  • Des appareils ménagers qui font le sale boulot à notre place (comme l’aspirateur)
  • Des enceintes capables d’enregistrer notre voix et de faire des commandes sur internet à notre place (Amazon Echo pour ne pas citer cette invention technologique qui fait débat)
  • Des animaux mécaniques qui nous tiennent compagnie et nous font des câlins

Ces objets récupèrent nos données et une bataille va commencer : celle de savoir qui récupérera ces informations et comment elles seront utilisées.

Cette guerre est similaire à celle du recueil des données par Google, Apple, Facebook et la NSA : non seulement nous n’avons pas la main-mise sur ces informations qui nous décrivent, mais en plus des hackers sont susceptibles de passer à travers les filtres mis en place et de récupérer, à des fins malveillantes et privées, nos codes confidentiels.

2/ Les avantages ne sont-ils pas à la hauteur des inconvénients ?

Le problème reste le même à chaque nouvelle étape du progrès :

  1. D’une part le progrès entraîne avec lui l’avènement de nouveaux problèmes
  2. D’autre part le progrès change les mentalités et les habitudes des gens, ce qui est difficilement accepté par la génération en cours.

Quand on juge un progrès, on doit attendre quelques générations pour avoir un peu plus de recul.

Quand, en 2130, les êtres humains vivront quotidiennement avec des robots à leurs côtés, il ne fera plus aucun doute pour eux que cette technologie leur apporte une plus-value.

Intelligence artificielle

Ils se demanderont même comment l’être humain a pu faire « avant ».

Les générations d’avant leur apparaîtront comme dépassées et même arriérées. Quoi ? Nos grands-parents utilisaient encore une cheminée pour se chauffer ? Seule leur salle à manger était chauffée et ils avaient froid dans leur chambre à coucher ?

Quoi ? Pour se marier les hommes devaient se trouver une femme qui accepte de les supporter ? Ils ne pouvaient pas se marier avec un robot et se débarrasser ainsi d’un nombre incalculable de tâches rébarbatives ?

En 2130, le problème de la récolte des données ne se posera plus parce que la vie aura changé d’optique et que le problème aura été assimilé, ingurgité, digéré. On aura fait avec. Et l’homme sera transformé définitivement. De la même manière que l’homme de 2017 n’a rien à avoir avec l’homme de 1017, se battant contre la peste, les seigneurs, les croisades, ignorant ce qu’est un travail de 39 heures par semaine, rompu au bêchage de son champ et à la traie de sa vache.

Trois flèches vers le bas

1- Logiciel de brouillage d’adresse IP :

Contourner la censure en surfant anonyme

2- L’article explicatif :

La différence entre un proxy et un VPN

3- Comment espionner un smartphone (app) :

L’application de référence

Commentez ici

Article suivant:

Article précédent:

Pin It on Pinterest

Share This