La différence entre un proxy et un VPN

Définition VPN et proxy

Les proxies et les VPN (Virtual Private Network) sont deux technologies permettant de vous faire surfer sur internet de façon anonyme, protégeant votre vie privée en masquant votre adresse IP.

Une adresse IP est un numéro attribué par votre fournisseur d’accès internet lorsque vous vous connectez au web. Ce numéro est identifiable et fournit les coordonnées que vous avez laissées à votre FAI.

Que dire des réquisitions de la police ?

A chaque fois que vous vous rendez sur un site ou que vous effectuez une action en ligne (par exemple un achat, un dépôt d’annonce, un téléchargement, etc.), votre adresse IP s’y enregistre. La police, en cas de diligence d’une enquête préliminaire, a le droit d’adresser une réquisition à votre fournisseur d’accès à internet (par exemple Orange, SFR, Bouygues, Free, etc.) en lui demandant à qui appartient cette adresse IP aux dates et heures indiquées. Votre opérateur téléphonique est tenu de répondre, et livre donc vos coordonnées aux autorités saisies.

Attention : certains fournisseurs d’accès à internet vous délivrent, via votre box, une adresse IP fixe qui ne changera jamais. D’autres FAI vous fournissent une adresse IP dynamique qui, elle, changera à chacune de de vos connexions (selon des plages qui vous sont attribuées). C’est la raison pour laquelle il faut connaître la date et l’heure de votre connexion pour identifier votre adresse IP.

Un but commun aux VPN et aux proxies

Vous avez peut-être deviné l’astuce : en lançant un VPN avant de surfer sur internet, ou en empruntant un proxy selon la technologie que vous choisissez, vous simulez un autre ordinateur ou pluôt vous empruntez la connexion internet d’un autre serveur que le vôtre. Dit plus vulgairement : depuis votre ordinateur, vous vous connectez à un autre ordinateur  en France ou dans un autre pays, et c’est par le biais de cet autre ordinateur que vous surfez sur le web. Bien entendu, selon la qualité du VPN utilisé, votre connexion sera de ce fait plus ou moins rapide.

Par voie de conséquence, votre adresse IP sur le net devient différente de la vôtre personnelle (vous avez l’adresse IP du serveur utilisé sur le moment par le VPN ou le proxy, cette dernière change constamment et il devient impossible de vous tracer) – Pour vérifier que votre adresse IP a bien changé, rien de plus simple :

  • 1/ Rendez-vous par exemple sur mon-ip.com avant de lancer votre VPN et notez votre adresse IP véritable.
  • 2/ Lancez votre VPN
  • 3/ Rendez-vous à nouveau sur mon-ip.com et notez votre nouvelle adresse IP du moment : vous verrez concrètement qu’elle est différente !

Cette vérification peut être faite également pour un proxy, à part que la manière d’opérer change légèrement. En effet, pour utiliser un proxy il n’y a aucun logiciel à lancer.

Comment utiliser un proxy dans un navigateur internet ?

Pour utiliser un proxy afin de surfer anonymement, vous devez d’abord l’acheter ou en choisir un gratuit et public (nous verrons les inconvénients de ces derniers plus tard).

Vous le rentrez dans les paramètres de votre navigateur internet.

Ensuite vous ouvrez votre navigateur et normalement vous surfez sur le net via le proxy acheté.

Voyez le screenshot ci-dessous. Avec le navigateur Mircrosoft Edge, par exemple, vous devez vous rendre dans les options puis dans les paramètres du réseau local, cocher « Serveur proxy » pour pouvoir ensuite saisir l’adresse ainsi que le port.

Qu’est-ce qu’un proxy ?

Un serveur proxy est un ordinateur qui offre au client une connection internet indirecte, ce qui évite à celui qui l’utilise de passer par sa propre connexion internet. A la place, l’usager se connecte au serveur proxy.

Un proxy n’est donc ni plus ni moins qu’un intermédiaire qui achemine votre trafic à la place de votre ordinateur. Par contre ce proxy ne fera rien d’autre : il ne cryptera pas ce dernier, et en plus il se connectera aux sites internet par le biais du protocole HTTP (non sécurisé).

Le fait qu’il ne crypte rien lui donne l’avantage d’être utilisé par une multitude d’usagers en même temps. Lorsque vous n’achetez pas votre proxy mais que vous en trouvez un sur une liste publique gratuite, vous devez savoir qu’il est utilisé par des milliers d’internautes en même temps que vous. Vous empruntez donc la même connexion que quelqu’un susceptible de se rendre sur n’importe quel site illégal… Pas très rassurant.

Faut-il choisir des proxies payants ou gratuits ?

En fin d’article je vous ai mis un lien pour trouver des proxies publiques gratuits, mais il faut signalier qu’ils sont souvent de mauvaises qualités :

  • ils ne marchent pas toujours
  • beaucoup d’internautes à travers le monde peuvent les utiliser, ce qui les rend donc « grillés » par quelques sites internets qui les reconnaissent immédiatement et peuvent les bannir
  • par exemple si vous les utilisez pour envoyer un Email, il y a de fortes chances pour que votre Email atterrisse dans la boîte SPAM de votre destinataire, tout simplement parce que des milliers d’internautes s’en sont servis pour, par exemple, commenter à la chaîne des articles de blogs, ce qui a rendu cette adresse IP bannie de la majorité des sites.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Il s’agit d’une technologie qui crée une connexion sécurisée pour l’usager, en utilisant des moyens de cryptage sophistiqués. Le but est d’empêcher toute interception malveillante de la connexion internet et des données.

Un réseau privé virtuel utilise sa puissance pour fabriquer un tunnel crypté entre le serveur et votre ordinateur (cryptage à 128 bits ou 256 bis selon les VPN). De ce fait, votre FAI saura que vous avez utilisé un VPN mais ignorera complètement quelle adresse IP vous avez utilisé ni quelle a été votre activité en ligne.

Vous me direz : « oui mais le VPN conserve un journal interne des connexions qui ont été faites ». Je vous répondrai : Oui et non. Les VPN réputés n’enregistrent pas ces listings justement dans le but de ne pas compromettre leurs clients.

Comment utiliser concrètement un VPN ?

  • Vous souscrivez au service puis vous téléchargez le logiciel. Ce logiciel est à lancer avant votre connexion internet (navigateur internet ou logiciel se connectant au web). Apparaît alors une interface vous demandant dans quel pays vous voulez simuler votre connexion (voulez-vous emprunter une adresse IP française, allemande, anglaise, japonaise, etc.) Vous glissez la molette sur ON et le tour est joué !
  • Vous pouvez aussi configurer votre ordinateur ou votre smartphone pour qu’il se connecte directement au VPN à chaque ouverture de session. La technique varie en fonction du VPN choisi, vous devrez demander le guide au fournisseur choisi.

L’avantage du VPN est qu’il crypte toute votre connexion : que ce soit des EMAILS, des logiciels utilisant internet, un navigateur internet, un jeu vidéo en ligne, bref tout ce qui utilise votre connexion.

Le seul inconvénient est qu’il coûte plus cher que le proxy (le prix est quand même moins élevé que 10 euros par mois).

Comparer VPN et proxies

Si vous voulez simplement rester anonyme sur internet, les deux méthodes sont valables et procureront le même effet. Les deux méthodes masquent votre adresse IP réelle. Votre trafic apparaîtra comme étant issu d’un autre serveur, et la véritable source (votre ordi et votre connexion internet) ne pourra pas être remontée par un individu lambda. 

Quelques différences cependant

1/ Un proxy doit être configuré à l’intérieur de l’application que vous utilisez pour vous connecter à internet (par exemple vous devez rentrer ses références à l’intérieur de votre navigateur internet ou d’un autre logiciel qui vous relie au web). Cela entraîne trois conséquences :

  • – D’abord, tous les logiciels ne permettent pas l’utilisation d’un proxy.
  • – Ensuite, toutes les autres applications qui accéderont à internet en-dehors du proxy révéleront votre véritable IP.
  • – Enfin, même à l’intérieur du navigateur internet utilisant le proxy, les applications Flash, Java, JS et Active X ne seront pas prises en compte par le proxy et afficheront votre véritable identité (ceci inclut les vidéos).

2/ Un VPN, à l’inverse, fait transiter par lui l’ensemble de votre trafic, ce qui ne vous restreint pas à telle ou telle application. Toutes vos applications accèderont à internet via le VPN : configuré dans votre OS, il s’agit donc d’un système complet. Un VPN est également plus sûr puisqu’il crypte le trafic grâce à un tunnel 128-bits (256-bits selon le VPN) entre votre ordi et le serveur. Le VPN protège aussi contre toutes les attaques malveillantes : il s’agit d’un filtre.

Conclusion

1/ Tout dépend de l’utilisation que vous désirez. Si vous voulez seulement rester anonyme pour contourner la censure d’un site, un proxy peut suffire et il est plus facile à utiliser puisqu’il n’y a rien à installer : uniquement rentrer l’adresse du proxy dans votre navigateur internet ou dans votre logiciel qui accède à internet (voir : comment configurer un proxy dans Google Chrome).

2/ Par contre si vous voulez être anonyme mais en même temps protéger vos données, un VPN s’impose. Il est également utile aux internautes qui se connectent souvent à des spots Wi-Fi publics, pour éviter les hackers qui tentent de détourner ces réseaux publics. 

Avantage du proxy par rapport au VPN

Il est facile d’utiliser plusieurs proxies et non pas un seul : que ce soit des proxies publics gratuits ou d’autres privés payants, il est préférable d’en avoir toujours une dizaine de disponibles. De ce fait, il n’est pas difficile d’alterner les proxies, d’autant plus que les listes de proxies publics sont changées toutes les minutes ; vous en trouvez des milliers sur internet.

L’avantage est le suivant : votre adresse IP ne sera jamais la même puisque vous changerez régulièrement de proxy. Cela peut être utile pour empêcher un site de vous bannir puisqu’il ne vous reconnaîtra pas.

Certains logiciels spécialisés gèrent nativement une multitude de proxies à la fois (par exemple certains logiciels de SEO black-hat). Il vous suffit de copier/coller leurs références dans les paramètres du soft et le logiciel alterne régulièrement les connexions entre ces différents serveurs. Il est clair que si votre but est de changer d’adresse IP régulièrement toutes les minutes durant deux heures, il est impossible de le faire avec un VPN : cela vous obligerait à utiliser une adresse IP durant une minute, couper votre VPN, le relancer en utilisant un autre pays ou un autre serveur, attendre qu’il se connecte, puis changer à nouveau au bout d’une minute. Cela serait très laborieux.

Inconvénient du proxy vis-à-vis du VPN

Le gros inconvénient du proxy c’est qu’il est limité à la seule navigation via le navigateur internet et qu’il ne vous anonymisera pas si vous regardez des vidéos en ligne ou si vous vous connectez via un logiciel autre qu’un navigateur. Il ne crypte pas non plus vos données.

Un proxy ne chiffre pas vos données, ce qui signifie qu’il n’augmente pas la sécurité s’il y a des renifleurs de paquets ou autres menaces similaires sur un réseau.

Toute personne essayant de craquer un réseau public pourrait accéder à vos données. Cela rend généralement les serveurs proxy plus utiles lorsqu’il s’agit de travailler sur des activités peu importantes. Il est judicieux d’éviter les opérations bancaires en ligne lorsque vous utilisez un réseau public.

Les 2 services que je recommande

⇒ En terme de VPN

  • Le Vpn est un vpn français qui ne conserve aucune de vos données de connexion puisque son siège n’est pas basé en Europe mais à Singapour. C’est le logiciel le plus simple à utiliser, intégralement en langue française, et un des moins onéreux aussi (59 euros par an)
  • NordVpn est un poids-lourd basé pour sa part au Panama pour les mêmes raisons. Ses avantages : il offre des serveurs spécialisés pour les torrents, pour le surf via TOR et pour les sites sensibles avec une double protection. Notez qu’il propose un plugin pour navigateur, ce qui vous offrira les mêmes bénéfices qu’un proxy en plus du cryptage. 
  • Enfin, Hide.Me est un VPN fiable et rapide qui propose une version gratuite pour ceux que ça intéresse. Cette version limite le nombre de serveurs et de données transférables. Il est implanté en Malaisie pour éviter l’obligation d’enregistrement des connexions. 

⇒ En terme de PROXY

En ce qui concerne les proxies, il faut en avoir des centaines parce qu’ils sont souvent valables peu de temps. Si vous cherchez des proxies gratuits, vous en trouverez à cette adresse. Hide.Me laisse à disposition des centaines de proxies publics gratuitement juste pour maquiller rapidement son adresse IP et contourner une restriction.

Certes ces proxies sont d’une courte durée de vie, mais ils sont renouvelés constamment. Cela peut dépanner pour ouvrir une session avec une adresse IP différente, ou contourner rapidement un site censuré en France. Aucune installation n’est à faire : rendez-vous simplement sur la page, insérez le lien auquel vous voulez accéder, choisissez un pays de connexion et cliquez sur « visitez anonymement ». 

L'utilité d'un proxy
Merci de penser à noter l'article
4.24 (17 votes)

Pros

Proxy :

  • Cache votre adresse IP
  • Accès aux services régionaux
  • Contribue à contourner les restrictions sur internet
  • Gratuit
  • L’hôte du serveur proxy peut voir toute votre activité
  • Vous êtes vulnérable aux logiciels malveillants et aux virus si votre hôte est non sécurisé
  • Ne chiffre pas votre trafic
  • La vitesse de connexion peut être affectée par l’augmentation du trafic des autres utilisateurs

Cons

VPN :

  • Cache votre adresse IP
  • Sécurité accrue grâce au cryptage des données
  • Accès aux services régionaux
  • Un logiciel automatisé qui vous permettra de rester anonyme pour toute activité en ligne
  • Utiliser le Wi-Fi public en toute sécurité
  • Payant
  • Vous pouvez constater une latence accrue
  • La sécurité n’est fiable que si vous avez confiance dans le VPN utilisé
41 commentaires sur “La différence entre un proxy et un VPN”
  • Bonjour,
    J’utilise actuellement un VPN payant et cela fonctionne, pour un usage internet normal, plutôt bien , mais j’ai appris que le FAI peut encore trouver l’IP d’origine en cherchant un peu.
    Je projette de remettre ma pompe en route l’année prochaine et je prévois d’installer un double VPN payant ( Nord VPN ) cette fois-ci , sur ma machine qui tourne sous XP .

    Je réside en Suisse, pays dont les pratiques ressemblent de plus en plus a une dictature, donc , un bon conseil, ne vous fiez jamais a des prestations helvétiques, j’ai eu ma dose d’emmerdes cette année et je suis preneur pour toutes propositions a savoir : si on peut installer 2 VPN différents ( double tunnel ) ou par exemple, si l’on peut marier plusieurs technologies , hardwares ou softwares .

    Cordialement.

    • Bonjour Charles,
      En fait tu viens à peu près de répondre toi-même à ta question : Oui en effet il existe des « double VPN » qui chiffrent deux fois ta connexion internet, et il y a même possibilité d’intégrer directement le navigateur anonymisant TOR à un VPN de manière à ce que les noeuds de TOR ne soient pas identifiables y compris par leurs propriétaires.
      Et enfin, oui NordVpn, celui que tu envisages de prendre, propose à la fois le Double vpn et la navigation intégrée à TOR via 3 de ses serveurs qui intègrent directement ce navigateur, ce qui t’évite d’avoir à l’installer chez toi !

  • Bonjour,

    j’ai longtemps utilisé des vpn gratuits mais ils buguaient tout le temps, merci pour cet article il m’a fait découvrir un vpn bien rôdé qui fonctionne rapidement et vraimetn sans bug

  • Salut et merci pour cet article très intéressant ! bon je comprends qu’il vaut mieux avoir un VPN pour visionner sur popcorn… du coup je me dis que je peux utiliser mon vpn du boulot sauf que l’adresse ip ne change pas (j’ai fait la manip que tu décris avec monip.com). Du coup je ne comprends pas, j’ai pourtant vérifié que le vpn est bien activé, tu aurais une idée de la raison pour laquelle ça ne change pas l’ip ?
    Merci

    • Bonjour Toni,
      A mon avis le VPN de ton boulot est uniquement dédié à un intranet (communication cryptée intra-entreprise) mais n’est pas un logiciel particulier permettant de changer ton adresse IP publique à volonté.

  • Bonjour,

    Merci pour cet article intéressant et toujours d’actualité !
    Cependant, je suis surpris par le site que tu indiques en exemple pour connaître son adresse publique… Il existe maintenant des sites plus respectueux (cf. : uMatrix ou Lightbeam) capables de fournir cette information, pourquoi ne pas mettre à jour ton article pour les recommander ?

    Par exemple, il est possible de demander à Tonton Roger :
    https://tontonroger.org/?q=ip

    En effet, les associations Framasoft et La Quadrature Du Net ont mis en place des instances Searx (méta-moteur de recherche sous licence libre) permettant de connaître l’identifiant de son navigateur et son IP publique avec une simple recherche :
    https://framabee.org/?q=user-agent
    https://searx.laquadrature.net/?q=ip

  • Greg,je te suis depuis pas mal d’anées et je tenais à te dire que j’aime tes articles de qualité,continue comme ça et longue vie à ton blog!

    • Charly,
      Merci à toi pour ton petit mot mais surtout merci à toi de me lire depuis ces années (pour rappel début du blog Des Geeks et des lettres : 2009).

  • Proxy est pour changer adresse IP est VPN pour etre anonyme sur internet.
    Meillure VPN c’est PureVPN France.

    • Mouais… C’est bizarre mais j’ai l’impression que tu sais pas trop ce que tu dis. Et si t’allais commenter ailleurs ?

  • De nos jours tout le monde devrait utiliser un VPN étant donné tous les risques qu’il y a sur la Toile… C’est le moment ou jamais ! Surtout vu les offres et les tarifs continuellement à la baisse. Ce n’est plus un luxe !

    – (commentaire modéré) –

    Perso j’ai choisi HMA car super vaste réseau et facilité extrême d’utilisation et de configuration 😉

  • le vpn c’est vraiment l’idéal en effet surtout si on veux jouer en ligne, utilisez des applications tel que skype ou utiliser le p2p. Se protéger est devenu primordial. – commentaire modéré par l’admin –

  • Bonjour,

    Merci pour cet article qui m’éclaire un peu quant à mon choix. Cependant, j’ai une interrogation. Je suis à l’étranger mais je désires voir des vidéos FR (par exemple, sur un compte Canal+ Live). Est ce que cela peut fonctionner en prenant un VPN?

    Merci

  • Bonjour
    J ai besoin d aide. Comment me passer du serveur proxy utilisé par mon FAI? J utilise une connexion via clé internet fournie par mon FAI
    Merci pour la réponse

    • Cela n’a rien à voir avec cet article qui parle des proxies que nous, utilisateurs, pouvons utiliser sur notre PC.

  • Bonjour,

    Merci j’ai tout lu et c’est clair mais pratiquement il est possible de toujours être connecté par VPN ?

    Mais c’est forcément ralenti pour voir les vidéos qui ne sont par exemple pas accessibles dans certains pays à cause des droits ?

    Les VPN gratuits peuvent être aussi bien que les payants ?

    Pour résumer je commence comment pour utiliser un VPN ?

    Merci pour tout.

    • Oui il est possible de rester connecté au VPN, le trafic est un peu ralenti en effet mais c’est quand même satisfaisant lorsque vous avez un bon débit à la base. Je ne savais même pas qu’il existait des VPN gratuits, pour ma part je m’en méfierais. Perso j’utilise ce service-là https://desgeeksetdeslettres.com/vpn, il faut commencer par payer et installer leur logiciel, ensuite il suffit de lancer leur logiciel pour que le VPN se mette en marche, c’est tout simple.

      A ton service,

  • C’est sur que l’achat de proxy c’est un peu cher ! Autant prendre un abonnement chez un fournisseur de vpn qui propose des milliers d’ip. Ensuite il suffit juste de changer d’ip de temps en temps. Le proxy permet l’anonymat et le vpn permet l’anonymat et le cryptage.
    //COMMENTAIRE-MODERE-SPAM//

  • Je confirme ce que tu dis dans ton article, il y a tout un tas de proxy gratuits sur Internet mais le mieux c’est quand même de passer par une solution payante pour être tranquille. Il y a des offre qui sont très correct et leur utilisation est très accessible même pour les novices.

    • Rentrons dans le vif du sujet : il faut quand même compter au moins 30 dollars par mois pour 10 proxies, ce qui est quand même beaucoup plus cher qu’un vpn (ordre d’idée : 100 euros par an pour un vpn avec un anonymat complet et beaucoup plus de diversités d’adresses IP). Je trouve donc les proxies un peu cher, le problème c’est que certaines activités imposent tout simplement leur utilisation. Reste l’internaute moyen qui ne veut qu’un seul proxy et là ce sera moins cher, mais pas très utile pour du travail de référencement, et à la limite si l’internaute ne veut que l’anonymat sur internet sans travailler avec, je conseille davantage un VPN, qui masque également votre adresse ip lors des lectures de vidéos en streaming. Bref il y a beaucoup à dire.

  • J utilise un VPN payant + Proxy , et aucuns soucis de débit en DL ni aucune traces ( IP dynamique partagée ).
    Les données conservées restent les mêmes que pour les autres prestataires: journal de connexion IP, sur demandes des autorités.
    « vous êtes responsables de tous ce qui transite via leurs services « …

  • Bonjour,
    J’ai testé deux VPN : IPJETABLE situé aux payx bas et SWISSVPN qui comme son nom l’indique est situé en suisse .
    Les Deux m’on donné satisfaction en terme de vitesse.
    J’ai contacté les admin des 2 VPN afin de savoir quelles infomation(s) ils conservaient et combien de temps. Après 10 email j’ai arrete de demander a IPJETABLE car ils ne répondent jamais , par contre SWISSVPN m’a envoyé l’article de loi concernant les données qu’ils doivent conserver : SwissVPN Doit enregistrer Mon IP de session et garder l’historique des IP pendant une durée de 6 mois. Ils ne doivent conserver que mon adresse IP et uniquement cette donnée . Ils ne peuvent logger mes sites visités , le contenue des sites visités , les emails echangés , etc…
    Bref , si vous faites une « connerie » ils fournissent votre adresse IP d’entrée et de sortie , c’est tout. Par contre l’article de loi stipule bien que sur demande ‘fondée’ ils peuvent rediriger voter connexion non cryptées vers un service competant (gendarmerie quoi).
    J’utilise conjointement au VPN un PROXY en local , installé sur mon ordi , il s’appel « PROXOMITRON » , bien configuré il ne laisse sortir aucune information de votre ordinateur , aucun serveur ne peut savoir quelle OS vous utilisez , ni quel navigateur internet vous utilisez.
    Par dessus , si vous voulez surfer tranquilement , vous pouvez aussi sortir du VPN et passer dans MEGAPROXY qui est payant mais qui vous déplacera de suisse en amerique en filtrant lui aussi toutes les données utilisables qui peuvent provenir de votre ordi.
    PROXOMITRON -> VPN -> MEGAPROXY (SSL)
    Bien sure tout ceci ne sert a rien si vous n’utilisez pas un pseudo et une adresse email dédiée a ce qu vous faites. J4ai une adresse email perso et une autre pour les bricoles du web (forums , facebook et autres …)

    • Chapeau, on sent le mec qui touche, merci de ton passage utile, ton expérience ajoute un plus non négligeable au post initial. ++

  • @Ummaner : la source de notre connexion à Internet est notre FAI, si des filtrages sont activés depuis chez eux je pense qu’aucune technique ne pourra les contourner.

    • Bonjour,
      Le FAI ne peut filtrer que les adresses IP qu’il voit ! Donc comme une connexion VPN est entièrement cryptée le FAI ne bloque rien, à moins de bloquer aussi l’utilisation des VPN. Dans ce cas autant changer de FAI 🙂
      D’ailleurs cela répond aussi à pat qui voulait jouer en ligne en accédant à des sites susceptibles d’être interdits dans son pays : pas besoin de louer un serveur aux states, le VPN suffit également et ce sera plus rapide ; compter un délais à peine 10 % plus long.
      A noter que l’on peut aussi à travers un VPN… utiliser un proxy !

  • Bonjour,
    Est ce que ces solutions nous protège du filtrage d’adresse de mon FAI ? Depuis peu, mon FAI m’empèche d’accéder à quelques sites web.

  • Tor, le routage en oignon (voir l’article de Wikipédia, assez clair il me semble) utilise aussi le système du proxy (dans l’exemple ci-dessous Privoxy) :

    « Voici le déroulement d’une visite de Wikipédia par ce client :

    Son navigateur envoie la requête HTTP à Privoxy.
    Privoxy retranche l’information non anonyme, passe l’information via SOCKS au client Tor. Le client construit un circuit (si ce n’est déjà fait), chiffre les données à envoyer, et les passe au premier nœud.
    Ce premier nœud déchiffre une partie de l’enveloppe et fait suivre les données jusqu’à atteindre le nœud de sortie.
    Ce nœud de sortie envoie la requête à Wikipédia.

    La même chose se passe en sens inverse. L’échange est ainsi anonyme, mais est cependant très ralenti. » (https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Tor_%28r%C3%A9seau%29)

    Et c’est bien le problème de tous ces systèmes : ça ralentit considérablement la navigation (que ça soit par un proxy ou un VPN). C’est le prix de la sécurité. Ce à quoi il faut ajouter que, si on veut vraiment être anonyme, il faut faire quelques sacrifices et se passer de Flash, JavaScript, etc. ou alors utiliser certaines extensions de Firefox (NoScript, BetterPrivacy, HTTPS-Everywhere…). C’est marrant, parce que j’en ai récemment parlé sur mon blog (http://www.ralentirtravaux.com/le_blog/?p=1312). C’est un sujet qui, à juste titre, intéresse de plus en plus les internautes.

    Une dernière chose : on n’est jamais vraiment anonyme. Une enquête poussée peut permettre de découvrir l’origine d’une requête HTTP quels que soient les nœuds ou les serveurs par lesquels on est passé. Pour les VPN, mieux vaut les choisir à l’étranger. Mais, si la justice l’exige et si le prestataire (du VPN) garde des logs, toutes vos connexions sont enregistrées ! Évidemment, passer par Tor, un proxy ou surtout un VPN complique les choses.

  • – sur beaucoup, mais principelement PS, FT et party.
    – ce n est pas encore le cas. le pokerstars.be est en phase test mais le .com est pour le moment toujours accessible. une IP francaise ne m interesse pas non plus…
    – mais plutot une americaine, maltaise ou zimbabweenne, peu importe. mais comme deja dit plus haut, je suis une quiche en informatique 🙂 Hadopi=?? Ubuntu Desktop=?? comment fait on pour louer un serveur? le prix? comment ca marche? suis je traçable?

    j ai fait quelques fouilles online, mais je m y perds entre VPN, proxy, Tor…

    donc je fais appel a vous 😉

  • @pat :
    – tu joues sur quels sites de poker ? j’aimerai bien pouvoir vivre des cartes comme toi, la chance ^^
    – pourquoi tu dis qu’on va bientôt plus pouvoir accéder aux .com ? c’est déjà le cas non ? en fait si tu te connectes à un .com avec une IP française bah le site te redirige sur l’équivalent .fr s’il existe
    – une idée serait de louer un serveur dédié aux Etats-Unis (donc IP américaine), d’installer dessus genre un Ubuntu Desktop (linux graphique), de t’y connecter et de lancer tes jeux de poker directement depuis ce serveur, du coup tu peux accéder aux .com et tu es invisible pour Hadopi.

  • beaucoup trop technique pour moi tout ca… 😉

    j e vais etre plus precis: je vis en belgique et je gagne ma vie au poker online. comme en france, la loi va changer et il sera bientot impossible d avoir acces aux .com

    quel est la meilleure methode (meme payante) pour changer d IP sans bien sur qu on puisse remonter jusqu a moi?

    merci.

  • tu dors pas encore toi ? lol
    Pour le coup des serveurs faudra voir ça plus en détails .. (ton hébergeur a ton identité, tu peux donc facilement être identifié, après je sais peut-être pas tout)

  • @Greg :
    – Tor est un réseau mondial qui permet de surfer sur le Web anonymement en permettant ainsi de contourner le filtrage et la censure sur Internet. Généralement utilisé lorsqu’il n’est plus possible d’aller sur Internet sans ça (on voit ça dans les pays en pleine révolution en ce moment).
    – Normal l’article n’est pas encore écrit, l’idée est que la loi Hadopi n’a aucun effet sur les serveurs de type mutualisé, privé ou dédié, du coup en téléchargeant depuis ces serveurs nous sommes couvert car l’ip utilisé n’est pas la notre mais celle de l’hébergeur qui est protégé par la loi.

  • @Pat : Tor le test est à venir.
    @Mimie : comment le choix d’un serveur peut-il aider à l’anonymat ? me semble pas avoir lu ça dans ton article.

  • Les différences entre VPN et Proxy sont bien présentées, ça me fait penser à un futur article que je vais écrire sur les « serveurs dédiés, privés, mutualisés » qui permettent de contourner la loi Hadopi.