Logo Des Geeks et des lettres

sitemap

Pour les lecteurs qui m'ont demandé

la liste de tous les articles :

Ici le plan du site

Vous cherchez à surfer sur internet de manière anonyme ? Sur Des Geeks et des lettres nous vous conseillons le VPN Hide My Ass (voir ici notre test)

Magic Supremacy : Draft Simulator (contre robots ou joueurs connectés)

Je vous ai présenté il y a deux mois mon site sur Magic que j’avais décidé de rendre accessible à tous même si tout ce que je souhaitais faire n’était pas présent, comme par exemple le sujet de ce billet, la possibilité de drafter contre des bots ou contre des joueurs connectés au site. Cette fonctionnalité est à présent disponible pour tous et gratuitement, voici quelques explications.

Draft solo

Si vous souhaitez vous entraîner rapidement et dans votre coin sans devoir attendre personne, cette option est idéale pour vous, il vous suffit simplement de choisir les éditions des différents boosters à ouvrir et de cliquer sur l’action “Jouer contre des bots”, la partie va alors se lancer, les robots piochent automatiquement au début du tour, il ne vous reste plus qu’à choisir votre carte pour passer le booster à votre voisin (le bot virtuel), ainsi de suite jusqu’à épuisement du booster, de même pour le booster 2 et 3.

Chaque booster est généré aléatoirement mais forme un ensemble cohérent, voici les règles que j’ai suivi qui me permettent de générer des boosters qui reflètent le plus possible la réalité :

  1. le booster est généré aléatoirement dans sa globalité et non carte par carte, mais ne suit pas les planches d’impression de WotC
  2. le booster est composé de 1 rare ou 1 mythic rare, pourcentage de 1/8 pour la mythic rare si l’édition en contient
  3. le booster contient 3 peu-communes, toutes différentes et de couleurs différentes
  4. le booster contient 11 communes pour les éditions n’ayant aucun terrain basique, sinon 10 communes + 1 terrain basique
  5. les communes sont toutes différentes et contiennent au moins une carte de chaque couleur principale
  6. les boosters Innistrad possèdent tous une carte double-face qui remplace une commune

Chaque pick doit être effectué dans un temps imparti qui est affiché en rouge et défile seconde par seconde. A la fin de ce temps réglementaire, si vous vous êtes absenté ou si vous n’avez pas choisi, une carte sera choisie pour vous automatiquement utilisant l’algorithme des robots décrit plus bas.

Les cartes piochées au fur et à mesure sont toujours visible à l’écran, vous pouvez les grouper de différents moyens (par rareté, par type, par couleur, par édition et par coût en mana) pour une meilleure visibilité en vue de la construction de votre deck à la fin de la partie. Le passage de la souris sur une carte permet de voir celle-ci de façon zoomée, il est impossible de revenir en arrière après avoir choisi votre carte, on passe à la carte suivante.

A la fin de la partie vous avez trois options, soit vous retournez sur la page d’accueil du draft pour recommencer l’aventure par exemple, soit vous souhaitez construire votre deck, vous serez alors redirigé vers la page habituelle de construction d’un deck, soit vous souhaitez savoir ce que vos adversaires ont drafté en se rendant sur la page présentant le tableau des picks des différents participants (robots ou joueurs).

La page présentant le tableau des picks permet aussi d’exporter les cartes draftées d’un joueur sous forme numérique, pour simple sauvegarde ou pour réutilisation depuis un logiciel tierce. Les formats d’export sont les suivants : MWS (Magic Workstation), MTGO (Magic Online), Apprentice et Cokatrice.

Bien entendu les robots ne piochent pas les cartes au hasard, l’algorithme mis en place a la particularité de rendre les robots “meilleurs” au fur et à mesure des drafts effectués sur le site, voici l’algorithme en détail qui est utilisé à la fois en mode solo et en mode multijoueur lorsqu’un joueur s’absente par exemple :

  1. le nombre de couleurs que le bot va choisir est imposé à 2 à la création du draft
  2. les couleurs que le bot va choisir en priorité vont être définies par les 3 premières cartes piochées
  3. pour une bonne répartition des couleurs, chaque couleur principale sera au moins choisie par 1 bot
  4. le bot choisit en priorité une carte dont l’ensemble des couleurs fait partie de sa liste de couleurs et dont la moyenne des picks est la plus basse
  5. le bot évite de choisir un bonne carte de terrain dans les 2 premiers picks d’un booster
  6. la moyenne des picks des cartes se fait uniquement sur le choix des joueurs et sur l’ensemble des drafts générés par le site
  7. le bot peut à tout moment contre-drafter une carte forte d’une autre couleur, environ 1 fois par booster

Draft à plusieurs

L’intérêt du draft est finalement de se confronter à d’autres joueurs, c’est pourquoi j’ai mis du temps mais je suis finalement parvenu à faire en sorte qu’on puisse jouer entre nous, entre joueurs connectés au site Magic Supremacy. Pour cela rien de bien compliqué, vous choisissez les éditions de vos boosters puis vous cliquez sur l’action “Jouer contre des joueurs”. Votre partie va s’afficher dans le bloc “Drafts en attente de joueurs”, tous les joueurs à travers le monde connectés sur la page Draft voient automatiquement la nouvelle partie s’afficher. A eux de choisir s’ils veulent se mettre en file d’attente ou non.

Si un joueur s’intègre au draft, un message d’alerte apparaît sur tous les écrans des joueurs en file d’attente sur ce draft, leur indiquant que telle personne s’est liée au draft et le nombre de personne manquant avant le démarrage automatique de la partie. A tout moment n’importe quel joueur peut se retirer de la file d’attente. D’ailleurs le créateur du draft peut lui-même annuler la partie, un message d’alerte apparaîtra alors sur tous les écrans des joueurs en file d’attente leur indiquant que la partie est annulée.

Une fois que la partie multijoueur a démarrée, soit par l’action de l’hôte qui fera que les joueurs manquant jusque 8 seront remplacé par des robots, soit parce que la partie contient 8 joueurs en file d’attente, la partie démarre pour tous les joueurs au même moment. Peu importe où se trouvait tel ou tel joueur sur le site (en train de lire une carte, visionner un deck, etc.) il est automatiquement redirigé vers la partie du draft qui a démarré, libre à lui ensuite de jouer ou de partir de la partie si finalement il ne souhaite plus jouer. Un robot le remplacera automatiquement à la fin du temps réglementaire de chaque pick et son nom apparaîtra en rayé sur la page d’accueil du menu Draft. A noter aussi qu’à tout moment un joueur retiré d’une partie en cours peut réintégrer celle-ci en cliquant sur l’action “reprendre la partie” au niveau de la ligne représentant son draft, action représentée par une icône de manette de jeu.

Pendant la partie nous savons exactement qui a pioché et qui l’on attend pour passer au pick suivant grâce au bandeau affiché au dessus des cartes draftées, affichant en vert les personnes qui ont déjà piochées leur cartes et en rouge celles en train de réfléchir, dès qu’un joueur choisit sa carte il apparaît automatiquement en vert sur tous les écrans des joueurs jouant ce draft.

Lorsque nous avons effectué notre choix de carte, celle-ci s’affiche au premier plan par rapport aux autres et vous attendez alors que tous les joueurs aient fait la même chose, vous n’attendrez cependant pas très longtemps car à la fin du temps imparti pour le pick, même si les joueurs n’ont pas pioché, une carte leur sera automatique choisie pour eux, permettant ainsi de garder la dynamique de draft et autorisant aussi les joueurs a faire une pause ou de s’absenter pendant la partie.

Si vous pensez être malin en rafraîchissant votre écran (en appuyant sur la touche F5 par exemple), pensant ainsi choisir la carte suivante ou pire changer votre choix de carte, sachez que j’ai été plus malin que vous et que vous ne parviendrez à rien en faisant cela :)

La partie se déroule jusqu’au bout tranquillement jusqu’à vous proposer, comme dans le cas d’un draft solo, les actions que vous souhaitez faire à la fin de votre partie (retour accueil, création de deck ou aperçu du tableau des picks).

{ 2 commentaires… J’ajoute le mien }

  • Greg 11 octobre 2011, 3 03

    Je reconnais que cette option est vraiment bien faite, elle est susceptible de devenir un must pour tout joueur désirant enchaîner les drafts à gogo en vue de se perfectionner pour un tournoi. Belle programmation !

    Discutez
  • Mimie 11 octobre 2011, 22 10

    J’ai oublié de présenter l’option “boosters identiques” lors de la création d’un draft (“booster aléatoires” par défaut) qui permet de comparer à la fin les cartes qu’untel ou untel a drafté, sachant que nous avions tous au même moment les même cartes devant nous, c’est une option intéressante pouvant être traduit par “what would you pick” en anglais.

    Discutez

Vos participations


sept − 5 =

Article suivant:

Article précédent:

Coup de pouce

Recherche

Derniers Commentaires

  • Vince { Gagnez en visibilité et accélérez la diffusion de vos vidéos grâce à Actu-Video. --- Désolé,... } – 25 août, 19:03
  • Greg { Merci pour le tuyau } – 25 août, 0:00
  • yann { Il ya aussi une version tout en swing de Astrazz, que je trouve magnifique, peut... } – 24 août, 21:18
  • kataste { Ah ! Bah s'il va rouvrir ses portes tant mieux =o ! D'autant que c'est... } – 24 août, 19:43
  • Greg { Ce serait plutôt à Mimie de répondre, mais je crois que oui, le site a... } – 24 août, 18:47
  • Greg { Oui le CDR est super important puisqu'il permet de caster Soul Harvest plus souvent (+... } – 24 août, 18:46
  • shinn { Yop, pour le second build j'aurais une question, est ce qu'il y'a un certain de... } – 24 août, 12:36
  • kataste { Le site a t'il fermer ? Je n'y ai plus acces et j'avais mes deck... } – 21 août, 17:27
  • Greg { Salut Zenigata, En effet tes liens sont sympathiques, j'aime bien parler des animaux c'est souvent... } – 20 août, 13:03